Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/2-decembre-2017

2 décembre 2017

Mgr Gosselin n’est évidemment pas passé à côté de l’entrée dans le temps de l’Avent. Il a aussi longuement expliqué le sens et les attentes de la consultation diocésaine notamment autour de la 1ère série de questions.


Le temps de l’Avent a officiellement débuté le dimanche 3 décembre. Cette période de 4 semaines permet de se préparer à Noël. « Je souhaite un bon début d’année à tous les chrétiens de Charente et à tous ceux qui ont envie de fêter Noël. Nous recommençons un cycle : place donc à une nouvelle année liturgique ! Nous allons recommencer au début de l’histoire, nous répétons toujours peut-être parce que nous avons du mal à comprendre et aussi parce que ce mystère est tellement grand que, je crois, il est important que nous puissions le prendre et le reprendre. Noël, c’est comme un anniversaire. L’Avent consiste vraiment à se préparer en se rappelant l’histoire, c’est bien l’histoire de Jésus qui est racontée. On se rappelle aussi qu’il est là, qu’il n’a pas disparu. Il est bien présent et, en même temps, on attend de le voir pour lui souhaiter de nouveau son anniversaire. Il s’agit vraiment aussi d’une belle préparation de quatre semaines où justement la liturgie va nous aider à préparer nos cœurs et à faire en sorte que notre maison commune, la maison du cœur, soit comme préparée à la venue de celui qui vient. »
« Je crois qu’on peut commencer à décorer sa maison. J’invite tous les chrétiens à sortir leur crèche dès maintenant, ce n’est pas la peine d’attendre 3 jours avant Noël. De semaine en semaine, on peut rajouter des éléments. Il est possible de faire une crèche un peu évolutive surtout quand on a des enfants. A la chapelle de la Maison diocésaine, nous avons mis une belle crèche, prêtée par un artisan de Jarnac. J’invite tous ceux qui passent par là à aller la voir. Bien sûr, nous ne mettons pas le petit Jésus. Ce n’est pas du suspens, parce qu’on sait qu’il vient, mais quand même nous gardons un esprit libre pour sa venue, mais déjà sortir la crèche nous met dans cet esprit de Noël », souligne l’évêque.

« Pour une Eglise mieux organisée, plus vivante »

Le 15 décembre, la consultation autour de 6 grandes thématiques lancée par le diocèse depuis plusieurs mois sera terminée. Tous les chrétiens de Charente sont encore invités à s’en saisir. « Avec ces 6 sujets, ces 6 séries de question, nous gardons l’objectif : une Eglise mieux organisée, plus vivante. N’oublions pas pour quelles raisons nous le faisons. En évoquant ces grandes thématiques, l’idée n’est pas de transmettre ce que je pense, d’autant plus que ce que je vais lire et entendre des uns et des autres est de nature à me faire changer d’avis. C’est très important que chacun lise ce questionnaire et que, en équipe, chacun y réponde. »
« Le 1er thème, c’est un vaste sujet : Jésus, Parole de Dieu écoutée, priée et célébrée. Tout ce que nous élaborons, tout ce que nous organisons, toutes les réformes que nous faisons n’ont de sens que parce que nous sommes chrétiens. Et le chrétien, c’est celui qui a rencontré le Christ, qui a fait une rencontre personnelle avec lui. On peut être chrétien aussi de tradition familiale, et, un jour ou l’autre, il faut que l’on s’approprie cette foi, et qu’on vive la rencontre avec quelqu’un de vivant. Tout ce 1er axe correspond au socle même de la vie chrétienne, à savoir la parole de Dieu, les sacrements, la parole de Dieu. On ne peut pas évidemment répondre de manière exhaustive. Mais il faut se demander : comment vivons-nous avec la parole de Dieu ? Est-elle bien présente ? Comment vivons-nous les sacrements ? Ces accès aux sacrements ? Est-ce important pour nous comme une source ? Sommes-nous facilités dans notre vie de prière ? Et par quoi ? Que vivons-nous déjà d’important avec la parole de Dieu, avec les sacrements et dans la prière ? Il s’agit de nous rappeler aussi que l’Eglise est fondée sur des rassemblements, des sacrements en particulier l’eucharistie, des groupes de prière, que ce soit du rosaire, du Renouveau, des petits groupes qui réfléchissent autour de la parole de Dieu, et cela est fondateur. Comment le vivons-nous ? Avons-nous des difficultés pour le vivre ? Il faut avoir en tête que le socle de la vie chrétienne est la célébration », insiste Mgr Gosselin.

« L’Église est une communauté de frères »

L’évêque veut encourager une participation la plus large possible à cette consultation. « L’idée, c’est de se dire comment le vivons-nous et comment aimerions-nous que nos communautés évoluent pour pouvoir mieux célébrer les sacrements, mieux se rassembler pour prier ? La prière, c’est la prière personnelle à la maison, mais c’est aussi quand on pousse la porte de l’église. Que souhaiterait-on voir mieux en place pour nous aider davantage à prier ? Par exemple qu’il y ait des lieux un peu source dans le diocèse ? Et en nous rencontrant, il est aussi possible de voir ce qu’on pourrait partager comme idées positives qui ont aidé les uns ou les autres. »
« Je rappelle que l’Eglise est une communauté de frères et nous devons nous partager des bonnes pratiques, notamment spirituelles qui peuvent être un encouragement réel à progresser dans ce chemin. La foi, c’est avoir une rencontre personnelle avec le Christ, mais on ne le connait pas. Chacun a une expérience. Mais on peut aussi progresser dans cette connaissance, le tout est de voir qui il est, que peut-on espérer en le suivant... C’est le fondement-même de la vie chrétienne et c’est le fondement de l’organisation et de la mission. La mission sera de permettre à des personnes de faire l’expérience de l’intériorité, de faire l’expérience de la prière, de voir que Dieu est là. Au fondement-même de la vie chrétienne, il y a tout cela. Que vivons-nous, que souhaitons-nous vivre et que voulons-nous partager pour que ce soit encore plus fécond pour tout le monde ? », conclut Mgr Gosselin.

Erica Walter

En savoir plus

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Mgr Hervé Gosselin
Secrétariat : 05 45 91 86 89
226, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
Mgr Gosselin
Secrétariat de Mgr GOSSELIN

NB : Les mails envoyés à l’adresse eveque chez dio16.fr ne sont plus consultés





-