Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/ACAT-appel-du-mois-de-fevrier
        ACAT appel du mois de février

ACAT appel du mois de février

L’Appel de ce mois tient particulièrement à coeur le groupe ACAT d’Angoulême car il parraine depuis 2014 un des 24 prisonniers sahraouis : Larbi EL BAKAI, condamné à 25 ans d’emprisonnement sur la base d’aveux arrachés sous la torture.


Le groupe ACAT d’Angoulême écrit régulièrement à Larbi EL BAKAI mais ne reçoit pas de réponse et ignore si les lettres lui parviennent...
Il est donc important pour de lever le voile sur le sort des militants sahraouis et l’impunité du Maroc.
C’est aussi l’occasion de rappeler que le Sahara occidental est un territoire occupé et colonisé et de dénoncer les violations des droits fondamentaux que subit régulièrement le peuple sahraoui de la part des autorités marocaines.


Maroc : Justice pour les prisonniers sahraouis de Gdeim Izik
Sous occupation marocaine, le Sahara occidental est régulièrement le théâtre de répressions violentes de manifestations sahraouies pour les libertés. L’ONU vient pour la première fois de condamner le Maroc pour les tortures infligées à un défenseur sahraoui des droits de l’homme. Nous réclamons justice pour lui et pour ses camarades.

Torture et simulacre de justice pour les militants sahraouis de Gdeim Izik

Souvenez-vous : il y a 4 ans, le 16 février 2013, le défenseur des droits de l’homme sahraoui Naâma Asfari et 23 autres militants étaient condamnés par un tribunal militaire à de lourdes peines en raison de leur participation au camp de protestation sahraoui de Gdeim Izik en 2010. Les condamnations avaient toutes été prononcées sur la base d’aveux obtenus sous la torture, à l’issue d’un procès inique - marqué notamment par le refus d’entendre les témoins cités par la défense. L’ACAT n’a eu de cesse de dénoncer les nombreuses irrégularités constatées lors de ce procès par plusieurs observateurs internationaux. En 2014, avec le cabinet Ancile-avocats, elle a déposé une plainte pour Naâma Asfari auprès du Comité contre la torture des Nations Unies.

Un positionnement historique du Comité contre la torture des Nations unies

Lundi 12 décembre 2016, le Comité contre la torture de l’ONU a rendu sa décision, condamnant le Maroc pour la torture de Naâma Asfari, son emprisonnement sur la base d’aveux forcés et pour avoir refusé d’enquêter sur les allégations de torture. Cette décision constitue la première condamnation du Maroc par le Comité concernant des violations commises au Sahara occidental. Il s’agit d’un positionnement historique. Aujourd’hui, nous demandons que la décision, qui oblige le Maroc à rendre justice à Naâma Asfari, soit mise en œuvre et bénéficie à ses 23 coaccusés qui ont eux aussi été torturés et condamnés sur la base d’aveux forcés.

Une lutte encore en marche pour le respect du droit international humanitaire au Sahara occidental

Le Sahara occidental est considéré par les Nations Unies comme un territoire non autonome, occupé par le Maroc depuis 1975. Cette occupation est illégale, le Maroc n’étant pas reconnu par les Nations Unies comme la puissance administrante. Le droit international humanitaire s’applique à ce territoire et fixe des règles impératives pour la puissance occupante, parmi lesquelles l’interdiction de la torture, de la détention arbitraire, l’obligation de respecter les droits de la défense et de détenir et juger les Sahraouis dans le territoire occupé. En violation de ces normes, les accusés de Gdeim Izik sont détenus et jugés sur le territoire marocain et aucune enquête n’a été diligentée concernant les violations graves du droit international humanitaire qu’ils ont subies depuis leur arrestation.

Envoyer cette lettre pour agir auprès des Nations Unies

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Contacts :

Coordinateur : Pierre ANCELIN
05 45 69 03 61
pf.ancelin chez yahoo.fr


Aumônerie des gens du voyage
Claudine LE DRAPPIER
L’Oasis-Fleurie – 5 route de Bignac
–16170 GENAC
05 45 67 78 14
– 06 21 52 10 92
ledrappier.claudine chez neuf.fr

Aumônerie de la maison d’arrêt
Martine BRILLET
06 64 52 98 60
mart.brillet chez wanadoo.fr

Pastorale des migrants
Christel MARTEL
05 45 61 37 18 – 07 89 22 68 72
chmartel chez orange.fr

Coopération missionnaire
P. Michel MANGUY
05 45 37 38 13 – 06 07 90 27 78
manguymichel54 chez gmail.com

Agenda