Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Appel-de-Mgr-Herve-Gosselin-a-propos-de-la-situation-financiere-du-diocese
      Appel de Mgr Hervé Gosselin à propos de la situation financière du (...)

Appel de Mgr Hervé Gosselin à propos de la situation financière du diocèse

Dans un courrier envoyé à tous les donateurs, Mgr Hervé Gosselin lance un appel à propos de la situation économique et financière du diocèse d’Angoulême.


Angoulême, le 18 octobre 2016


 

Chers amis,

Annoncer l’Évangile de manière efficace est une tâche particulièrement urgente à notre époque. Dans son Exhortation apostolique La Joie de l’Évangile, le Saint-Père François rappelle que « si quelque chose doit saintement nous préoccuper et inquiéter notre conscience, c’est que tant de nos frères vivent sans la force, la lumière et la consolation de l’amitié de Jésus-Christ, sans une communauté de foi qui les accueille, sans un horizon de sens et de vie » EG 4

C’est le message que j’ai voulu adresser aux chrétiens de Charente à l’occasion du Jubilé des baptisés, le 9 octobre dernier. La mission d’évangélisation est une grâce reçue au jour de notre baptême et qui est à vivre ensemble. Elle comporte toute une dimension concrète, un réalisme d’incarnation.

Parce que, par vos dons, vous êtes pleinement impliqués dans la vie de notre diocèse, et donc de la mission d’évangélisation, je souhaite personnellement rendre grâce pour votre participation effective et vous informer de la situation économique de notre Église en Charente.

Comme cela se fait habituellement quand un nouvel évêque arrive dans un diocèse, j’ai souhaité disposer d’un diagnostic précis et objectif sur la vie économique du diocèse. Celui-ci m’a été rendu au cours de l’été, et il a été présenté le 24 septembre dernier à plus de 150 chrétiens de Charente, engagés au sein des conseils économiques, des équipes d’animations pastorales, des services diocésains, aux salariés et aux prêtres et diacres du diocèse.

Il convient que tous soient conscients que la situation est préoccupante.

S’il n’y a pas eu d’erreur de gestion, ni de dépenses inconsidérées, nous avons un réel besoin d’augmenter les ressources du diocèse par une participation accrue des chrétiens aux dépenses de fonctionnement qui sont nécessaires.

Concrètement, il s’agit du traitement des prêtres (en activité ou retirés), de la formation des séminaristes ou de celle des laïcs. Si nous voulons organiser la pastorale auprès des enfants, des jeunes et des familles aussi bien que des détenus et des migrants, si nous voulons assurer les services communs administratifs et chauffer les lieux communs de rencontre et de travail, il nous faut avoir les ressources suffisantes, avec bien sûr un œil attentif et critique sur les dépenses (comme tout ménage ou famille).

Si la vie de l’Église est possible grâce à l’investissement de nombreux bénévoles, il est indispensable que des postes soient salariés.

Aujourd’hui, pour 1 € de recette, nous dépensons 1,22 €. Pour plus de précisions, je vous rappelle que le bilan de chaque année est publié sur le site.

La situation nécessite une prise de conscience urgente par nous tous, que nous assumions ensemble les conséquences qui s’imposent dans un esprit de justice et qu’elle sollicite notre solidarité et notre générosité.

Je vous remercie très sincèrement et chaleureusement pour tout ce que vous faites et avez déjà fait en tant que donateurs fidèles au denier de l’Eglise.
Mais j’ose aussi vous dire que nous avons encore et toujours, besoin de votre mobilisation pour arriver ensemble à faire face à tous les engagements nécessaires à notre mission. Peut-être pouvez-vous également solliciter d’autres personnes qui pourraient aider l’Église de Charente.

Avec le conseil épiscopal, le conseil presbytéral et le conseil diocésain des affaires économiques, nous travaillons parallèlement à la mise en place d’un plan d’actions :
- pour retrouver un équilibre financier indispensable,
- pour mutualiser et partager l’ensemble des charges et des ressources diocésaines entre toutes les paroisses en alliant solidarité et équité.
- pour vivre et assumer pleinement la pauvreté de notre Église, comme une richesse et une source de dynamisme.

Dès aujourd’hui, vous pouvez :

- Donner au denier. Le denier de l’Église enregistre une baisse de 6 % au 30 septembre 2016 et une diminution du nombre de donateurs
- Compléter votre don si cela vous est possible
- Choisir et mettre en place un prélèvement automatique
- Parler du denier à une ou plusieurs personnes de votre entourage (famille, amis, voisins)

- Faire un don spécifique pour les chantiers diocésains, et notamment la mise en conformité des bâtiments (sécurité, accessibilité). En attendant une restructuration en profondeur du patrimoine immobilier inscrite dans le plan d’action, des travaux doivent être réalisés immédiatement et impérativement pour un montant de 600 000 € (église, maison diocésaine), pour lesquels un appel exceptionnel est lancé.

- Choisir l’Église diocésaine pour un legs

- Offrir une messe à une intention particulière

«  L’Église rajeunit par la puissance de l’Évangile, et l’Esprit la renouvelle sans cesse en l’édifiant et en la guidant » Lumen Gentium n°4

Comme jeune évêque, je réalise combien l’Esprit est notre guide pour gérer les affaires matérielles et combien leur gestion est le signe de notre attachement à l’Eglise et au Seigneur.
St Paul écrit à propos de l’argent collecté dans l’Église : «  Ce n’est pas que je recherche les dons, mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte » (Philippiens 4,17).

Soyez déjà grandement remerciés. C’est bien dans la confiance que je partage avec vous ces préoccupations et je ne manquerai pas de vous rendre des comptes. Dans la joie de croire que « Rien n’est impossible à Dieu ! », nous confions ces affaires à St Joseph et aux saints de notre diocèse qui depuis des générations ont construit notre héritage d’aujourd’hui. Il est grand et beau !

Bien en communion,
+ Mgr Hervé Gosselin
 

En savoir plus

Téléchargez le courrier

PDF - 286.3 ko
Courrier de Mgr Gosselin sur la situation économique du diocèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.