Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Batir-des-ponts-non-des-murs

Bâtir des ponts, non des murs

"L’annonce de la victoire de Donald Trump, le 9 novembre 2016, restera comme une date historique. Tout comme le 9 novembre 1989 fut une autre date historique, celle de la chute du mur de Berlin. Au-delà de la simple coïncidence, quoi de commun entre ces deux événements ? Peut-être quelque chose qui relève de l’excès. Excès d’optimisme il y a vingt-sept ans, lorsque la fin de la guerre froide a laissé croire à une ère de paix durable. Excès d’inquiétude aujourd’hui après l’élection d’un homme imprévisible à la tête de la principale puissance du monde." La Croix du 10 novembre 2016


L’annonce de la victoire de Donald Trump, le 9 novembre 2016, restera comme une date historique. Tout comme le 9 novembre 1989 fut une autre date historique, celle de la chute du mur de Berlin. Au-delà de la simple coïncidence, quoi de commun entre ces deux événements ? Peut-être quelque chose qui relève de l’excès. Excès d’optimisme il y a vingt-sept ans, lorsque la fin de la guerre froide a laissé croire à une ère de paix durable. Excès d’inquiétude aujourd’hui après l’élection d’un homme imprévisible à la tête de la principale puissance du monde.

Il ne s’agit pas de dire que l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche est une péripétie anodine. Elle est évidemment préoccupante. Mais la peur sera la plus mauvaise des conseillères et le repli sur soi la pire des options. Nous devons au contraire affirmer avec force nos convictions afin de les rappeler à nous-mêmes – et aux Américains. Ce qui nous rassemble vaut mieux que ce qui nous divise. La démocratie n’est pas seulement la victoire de la majorité, c’est aussi l’attention portée à la minorité. Il est préférable de bâtir des ponts plutôt que des murs.

Toute la difficulté est de faire en sorte que ces convictions puissent être davantage partagées. La victoire de Donald Trump résulte du sentiment de nombreux Américains d’être laissés de côté dans la marche du monde. C’est aussi ce qui a fait la victoire du Brexit en Grande-Bretagne et nourrit partout le vote extrémiste, y compris en France. Que faire ? Commencer par affirmer que la mondialisation économique n’est pas naturellement heureuse. Elle doit être sans cesse interrogée et encadrée afin d’aller de pair avec la justice sociale. Car une trop grande confiance dans la main invisible du marché aboutit à ce que la puissance ne soit pas dans les meilleures mains.

Guillaume Goubert

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresseParoisse de Notre-Dame des Terres en Haute-Charente
05 45 71 12 44
paroisse.notredamedesterres chez orange.fr
Adresse Postale :
Rue de la Chapelle
16270 ROUMAZIERES-LOUBERT
Curé : Père Martial Leblanc

Permanence de Chasseneuil sur Bonnieure :
Mercredi et Vendredi de 8h30 à 12h

05 45 71 12 44
Mireille Maury
42, avenue de la République
16260 CHASSENEUIL-SUR-BONNIEURE

Permanence de Roumazières :
Mardi et Jeudi de 8h30 à 12h

05 45 71 12 44
Mireille Maury
Rue de la Chapelle
16270 ROUMAZIERES-LOUBERT



Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France