Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Bilan-du-Festi-Jeunes

Bilan du Festi’Jeunes

Matinée de retrouvailles pour 35 organisateurs du Festi’Jeunes. Retour sur l’événement.


Le samedi 24 juin, 35 organisateurs et acteurs du Festi’Jeunes se sont retrouvés à Barbezieux pour faire un bilan de l’événement diocésain du mois de mai.

La synthèse des réponses aux questionnaires envoyés préalablement montre la joie d’avoir vécu cet événement. Un grand et beau moment, tant pour les jeunes que pour les adultes présents. Un événement qui ouvre des suites et colorera certainement les prochains rendez-vous diocésains de jeunes !

Côté chiffres, des statistiques ont été établies à partirde la plateforme d’inscription Weezevent, soit sur 435 inscrits, auxquels il faudrait 55 inscriptions incomplètement remplies, plus environ 100 non inscrits par Weezevent.






Un rapport financier a également pu être présenté :

Total des dépenses : 71 010,10 €
Total des recettes : 59 317,70 €
Soit un déficit de : 11 692,40 €

Ces chiffres ont été mis en relief par la prise en compte de la valorisation du bénévolat et par un comparatif avec le pèlerinage diocésain des jeunes à Lourdes en 2016.

Festi’Jeunes 2017 Lourdes 2016
Prestations facturées (sono, repas, matériel divers, intervenants, communication,...) 71 017,10 € 45 066,00 €
Salaires (temps salarié mis à disposition pour la préparation et l’organisation du Festi’Jeunes : pastorale des jeunes notamment) 18 360,00 € 7 500,00 €
Valorisation du bénévolat 56 670,00 € (5499 h de bénévolat) 47 433,00 €
Prestations offertes (prêt de matériel : tivoli, scène... et prestations techniques offertes (régie vidéo et techniciens,...) 49 200,00 €
Coût réel estimé (prenant en compte l’estimation de la valorisation du bénévolat) 192 240,10 € 99 999,60 €
Nombre de jeunes présents environ 600 312
Coût par jeune 320,40 € 320,51 €

On remarque ainsi que le coût du Festi’Jeunes équivaut au coût d’un pèlerinage à Lourdes ! En ajoutant la dimension diocésaine du Festi’Jeunes et en rapportant le coût au nombre de personnes participantes, on ne peut que se réjouir d’avoir pu organiser et vivre un tel événement en Charente !

Vous avez apprécié

Dans la préparation
- Le travail en équipes et dans les commissions
- Les rencontres à Barbezieux
- La mobilisation exceptionnelle des bénévoles et notamment de tous les gens de Barbezieux

L’organisation générale
- Les repas
- Le couchage
- L’accueil par des gens sympa !
- La durée
- La propreté des lieux tout au long des 4 jours
- La dimension à la carte (même si difficile à gérer dans les groupes)
- La liberté laissée aux jeunes
- La diversité des groupes et des âges
- L’inscription en ligne
- L’organisation logistique en général, les installations, la sécurité…
- La communication (visuel, site, retombées médiatiques…)
- L’ambiance joyeuse, paisible, sereine des jeunes et des adultes tout au long des 3 jours
- Toutes les rencontres faites au sein du Festi’Village

Dans le programme
- Le jeu, le sport, le karaoké, les Pépites, les concerts.
- La tente de la Présence
- La présence des séminaristes
- Les veillées
- La marche du dimanche, pour le temps d’échange qu’elle a permis
- L’envoi du lundi matin
- Les tables rondes et les témoins (plus à destination de jeunes adultes)
- La qualité de toutes les propositions faites
- La célébration du 7 mai, sa qualité, le nombre de confirmands, sa beauté, sa dimension diocésaine...

Vous avez moins apprécié

- Des tracts arrivés trop tard (note : nous n’avons pas reçu de commande plus tôt !)
- Ne pas connaître plus tôt les têtes d’affiche
- de n’avoir pas eu un grand tableau récapitulatif de tout le programme
- L’organisation de l’accueil (manque de préparation et de clarté dans les consignes)
- L’inscription en ligne
- Dans la programmation :
Lundi matin en trop
Vendredi soir (facultatif)
- Les annonces sonores pendant le festival
- Le fait que les communautés paroissiales ne se sont pas saisies de la communication pour annoncer le Festi’Jeunes (mais y avons-nous assez cru avant ?)
- Le manque d’implication et parfois le scepticisme affiché de beaucoup dans le diocèse.

Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ?

- pas assez de temps avec mes jeunes
- programme trop dense pour repérer les incontournables
- Les animations n’étaient pas assez clairement indiquées
- les jeunes ne se sont pas assez mélangés
- trop de publics différents pour que chacun puisse s’y retrouver

Qu’est-ce qui vous a nourri, fortifié ?

- la dimension spirituelle
- la rencontre avec des groupes différents
- la présence de nombreux intervenants (stands, témoins, ...)
- la préparation en équipe
- les échanges avec les jeunes pendant et après

Et si on rêvait de la suite ?


Les animateurs se sont pris au jeu de rêver la suite de l’aventure Festi’jeunes... Car un tel rassemblement fait pousser des ailes et grandir les envies ! Voici un florilège de ce qu’ils ont imaginé pour l’avenir !

  1. "Taizé en Charente". Pour les 4ème-3ème, lycéens et étudiants, en présence d’’un frère de Taizé, dans un lieu central chargé d’histoire : les ruines de l’abbaye de la Couronne.
  2. "Au fil de la Charente" : converger tous vers un même lieu, à vélo, à pied, à cheval, en canoë, en vélo rail... Un "voyage" à élargir aux plus jeunes.
  3. "En pélé à Lourdes" : conserver le thème de l’unité, la dimension festive, en lien avec Marie, en un lieu de rassemblement commun pendant tout le séjour.
  4. "Un festival de la jeunesse sur d’autres secteurs paroissiaux" : avec la dimension diocésaine, investir l’intergénérationnel et inviter les représentants pastoraux (EAP)
  5. "Un pèlerinage autour du monde" ! Au cours de ce pélé, on prendrait le temps de vivre la rencontre et ses richesses. On passerait du temps à chacun des étapes, à la rencontre de notre humanité commune, et pour s’émerveiller des beautés de la Création. Laudate Si !
  6. "Une proposition d’été" : inter génération, sportive et spirituelle. Aller à Saint Jacques de Compostelle à pied ou à vélo.
  7. "Mise en image" de la vie diocésaine et en doyenné avec expos les murs des bâtiments, à la JR.
  8. "Un festinoz sur l’île de Batz" ou sur l’île d’Aix, en mai ou à la Toussaint, durant 4 jour, avec les jeunes et les familles, avec une multitude de proposition, très libre.
  9. "Un festij’eunes franco-africain" : nous partons en vélo, volant de Barbezieux à Koudougou ! Nuits en hamacs. Tous en pagnes pour la longue messe de 4h, chantant et priant dans la langue locale, le mooré tandis que tous les prêtres danseraient !

En savoir plus

Notes :
- Il est toujours possible de faire un don pour le Festi’Jeunes !
- Pensez à vos pique-niques d’été, à ceux de vos enfants et petits enfants, à vos sorties de groupe ou vos sorties paroissiales ! Des gobelets du Festi’Jeunes, des couverts (très pratiques) et des sacs sont encore disponibles : tout à 1€ ! Contactez la pastorale des jeunes : pastojeunes chez dio16.fr

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


-