Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Conversion-appel-naissance

Conversion...Appel...Naissance

Dimanche 22 Janvier 2017
3ième dimanche du temps ordinaire.
Homélie du fr.Henri Revéreau, missionnaire de Ste Thérèse


Conversion...Appel...Naissance...

CONVERSION ….

Jean le Baptiste est en prison. Sa mission est terminée. Ce prophète vient de laisser sa place à Jésus : à partir de ce moment, Jésus se mit à proclamer : « Convertissez-vous, car le Royaume est tout proche. »
Les auditeurs ont déjà entendu ce message « convertissez-vous. » C’est à dire, retournez votre cœur vers le présent, vers « le Royaume des cieux qui est tout proche  »
. Quel est ce Royaume ?
Un territoire ?
Une idéologie ?
Un message ?
Une personne ?


Le Royaume de Dieu prend un visage
, celui du Fils de Dieu qui apporte au monde un « règne d’amour, de justice, de paix », selon les paroles de la Préface du dimanche du Christ-Roi.

  • La royauté de Jésus n’est pas de prestige, d’oppression, de dictature.
  • Elle est d’effacement devant la volonté de son Père, de service des autres, des petits, des malades, des étrangers, des pécheurs. Royauté au-delà de toutes frontières. Pour reconnaître cette royauté, pour participer à la joie du Royaume , il faut se convertir, regarder devant, retourner son cœur vers l’essentiel, abandonner toute prétention orgueilleuse, s’ouvrir aux autres et à Dieu. On n’a jamais fini de se convertir, parce qu’on a jamais fini de se laisser aimer par Dieu et d’aimer .
    - Est-ce que je demande la grâce de la conversion ?
    - Ou bien est-ce que je reste installé dans mes habitudes, mes certitudes, mes prétentions ?....
APPEL...

Après cet appel à la conversion, voici un autre appel , celui des disciples. « Comme Jésus marchait au bord du lac de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre et son frère André qui jetaient leurs filets dans le lac : c’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Aussitôt ...laissant leur barque et leur père, ils le suivirent. »

Quelle force, quelle lumière se dégageaient de Jésus pour que ces hommes de la mer, ces travailleurs du quotidien, de l’ordinaire, quittent tout et suivent Jésus ?

Qu’est-ce qui nous attire lorsque nous suivons quelqu’un qui nous appelle sans que nous sachions ce qu’il nous veut, ce qu’il nous propose ? Il a fallu, sans doute que ces hommes se sentent aimés, attirés par un regard d’amour, un regard de bonté , une parole de ferme douceur, irrésistibles... Là, Jésus ne parle pas de projet pastoral, de mise en œuvre de structures d’évangélisation. Non ! Tout se passe dans la rencontre, au bord d’un lac ouvert à l’espace indéfini de l’envoi en mission, car c’est cela qui va se passer.

Les douze seront envoyés en mission pour proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume, c’est à dire de la présence active et aimante de Jésus.

Alors ils quittent tout. Quand on aime, on est capable de quitter père et mère. C’est ce dont j’ai été témoin samedi, lors d’un après-midi de préparation au mariage de six couples....pour engager leur vie pour toujours avec celle ou celui que leur cœur aime, ils quittent la maison familiale, souvent la région, parfois une profession... « si l’amour t’emporte ne demande pas où tu vas, mais va » , nous dit St.Jean de la Croix, grand mystique espagnol du 16 ° siècle.

  • Que sommes-nous prêts à quitter pour suivre Jésus et nous engager au service des autres et ainsi au service de Dieu ?
  • Les réponses sont à la hauteur de notre état de vie, de nos engagements familiaux, sociaux, assciatifs, ecclésiaux etc... et chacun de nous, déjà, donne sa réponse au quotidien, avec générosité. Parfois, on quitte son confort, sa tranquillité, ses à-priori, ses préjugés, pour risquer une audacieuse réponse qui met sur un chemin dont on ne sait pas toujours où il va nous conduire, sauf au-delà de nous-mêmes.
Merci, Seigneur de nous appeler comme tu le fis auprès des premiers disciples. Donne-nous la force de répondre avec joie « me voici, Seigneur ! »
NAISSANCE …

Naître à la vie, faire naître la vie , quel beau métier d’amour !
L’enfant qui naît nous annonce que l’avenir ne nous appartient pas ...cet enfant va nous prendre du temps, de l’attention, de la tendresse... Cet enfant nous apprend à découvrir qui nous sommes, des êtres capables de donner la vie, de faire naître la vie, de l’aider à grandir, de la nourrir etc...
Ainsi en est-il, ce jour là au bord du lac de Galilée. Avec l’appel des premiers disciples, c’est l’Eglise qui est en train de naître .

Ces hommes de la mer deviennent des « pêcheurs d’hommes » ! pêcheurs de la grande pêcherie humaine » selon une parole du philosophe Karen Kierkegaard.
Samedi dernier, 14 janvier 2017, nous étions nombreux pour les vœux de notre Evêque Hervé. Il nous a adressé une parole : « Prophétise, fils d’homme ! Transmets la joie de croire en Dieu ! »
Que faisons-nous de notre joie de croire ?

« C’est avec confiance qu’il faut accueillir la mission que Dieu nous donne. Comme Jésus appelle, j’appelle aujourd’hui les baptisés de Charente à se laisser pêcher et à devenir pêcheurs à leur tour en collaborant ensemble à la mission de Dieu aujourd’hui. » (Père Hervé Gosselin, évêque d’Angoulême)
Seigneur,
garde-nous de penser
que Dieu n’appelle
que les autres.
Ouvre nos cœurs
pour que nous entendions
l’appel de Dieu,
à vivre en Fils de Dieu,
en frères les uns avec les autres,
en pêcheurs audacieux
dans l’engagement
à transmettre
notre joie de croire
en Dieu.
Amen !

Frère Henri Revéreau , missionaire de Sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil