Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Devenir-disciples

Devenir disciples !

Dimanche 4 Septembre 2016
23ième Dimanche du Temps ordinaire
Saint Luc 14,25-33
Homélie de Fr.Henri Revéreau
Missionnaire de Ste-Thérèse.


AIMER !!

Pour devenir disciple de quelqu’un, il faut aimer et s’attacher à son maître. On le constate dans la relation des enfants à leurs enseignants.

  • Aimer la personne qui nous montre le chemin, qui nous enseigne ce qui est droit, juste et vrai.
  • Aimer la personne qui parle avec l’expérience de la vie et le respect de celui à qui elle s’adresse. Il n’y a pas d’amour sans respect de l’autre, sans l’accueil des différences, sans écoute, sans partage des idées, des initiatives, voire sans confrontation...
Quiconque veut devenir disciple de quelqu’un doit savoir qu’il faut du temps, de la patience, de la persévérance dans l’accueil des conseils donnés.

En ce temps des Jeux Olympiques, nous remarquons que les « Maîtres » en : natation,équitation, escrime ... sont très attentifs aux progrès de leurs disciples. Ils encouragent, ils applaudissent, ils rectifient les attitudes, ils accompagnent de leurs voix, de leur présence active. Un bon maître est un entraîneur toujours exigeant, mais aussi reconnaissant.
Ces entraîneurs aiment le sport qu’ils pratiquent encore, ou, ont pratiqué avant de l’enseigner. Ils restent toujours attentifs à partir des capacités de leurs disciples, pour les faire grandir, dans l’effort, le dépassement d’ eux-mêmes, voire la souffrance physique, mentale ...

Le Christ est un Maître qui va jusqu’au don de sa propre vie .

  • Il fait confiance aux disciples qu’Il appelle .
  • Il leur donne des responsabilités.
  • Il les accompagne. Parce que ces hommes se sentent aimés par Lui, ils quittent tout pour Le suivre ! Grande aventure d’amour, de communion, de mission : aller vers Dieu le Père, aller vers les autres !
« Si l’amour t’emporte ne demande pas où tu vas, mais Va ! » nous dit Saint Jean de la Croix !

S’ATTACHER !....

Tout disciple que se sait aimé s’attache peu à peu à son maître
Dans l’Évangile de ce dimanche on voit les disciples tout quitter pour suivre Jésus, qui va devenir leur Maître.
Ils quittent leur famille, sans pour autant rompre avec les liens familiaux, mais en privilégiant leur attachement à Jésus.

Les prêtres, les religieuses et religieux, quittent leur famille, suite à un appel, et en vue d’une mission, par le don total de leur vie à Dieu et aux autres. Leur attachement au Christ les conduit à vivre un attachement fraternel et universel à ceux et celles vers lesquels ils sont envoyés.

Lorsqu’un jeune homme, une jeune femme se marient, ils quittent aussi père, mère, frères et sœurs, en vue de fonder un foyer. C’est l’amour de préférence qui les conduit à s’attacher l’un à l’autre, sans rompre totalement avec l’amour familial.

L’attachement va de pair avec le renoncement. C’est ce que nous dit l’Évangile de ce jour.
« Dans toute invitation évangélique au détachement radical, il s’agit finalement d’amour et d’attachement à une personne : Jésus sans qui le chrétien que nous sommes n’est qu’un Christophe Colomb sans Amérique. » S’attacher à Jésus qu’il faut aimer plus que tout, parce que lui-même nous a aimés plus tout, jusqu’au don de sa vie.

En nous attachant à Jésus, nous devenons un peu Lui-même. Nous apprenons à épouser sa manière d’être avec les autres et avec son Père. Avec les autres, un frère universel, avec son Père, un Fils qui ne fait que la volonté de son Père.

Comme nous sommes tellement souvent tentés de nous attacher à des futilités, à notre bien-être, à notre avoir, nous devons apprendre jour après jour à contempler le Christ dans sa relation aux autres, dans son intimité avec son Père . Si nous croyons que Jésus peut être notre Maître alors nous saurons prendre le moyen pour devenir ses disciples, en nous attachant à Lui.

Comment ?
De nombreux chemins conduisent à cet attachement :
-  Celui de la prière personnelle et communautaire
-  Celui de l’écoute de la Parole de Dieu
-  Celui des sacrements de la Réconciliation et de l’Eucharistie
-  Celui du partage dans des actes de solidarité
-  Celui de la vie fraternelle
-  Celui de l’engagement au service des autres dans des associations, mouvements ….
et sans doute bien d’autres chemins qui sont le secret de chacun de nous.
-  Où en sommes-nous sur ces divers chemins qui conduisent à l’attachement ?
Prenons le temps d’accueillir cette question, et revenons à la grâce de notre baptême !

BAPTISES nous sommes APPELES
à devenir de plus en plus des disciples de Jésus.

Plus nous fréquentons Jésus, plus notre attachement à sa personne se développe et plus nous engageons notre vie en nous quittant nous-mêmes : avoir les mains vides, voilà la force du disciple !

En réalité comme le Christ s’est dépouillé de ce qui lui appartenait : « sa divinité, la gloire qu’Il tenait de son Père », Il a déposé jusqu’à sa propre vie, Il nous appelle à l’imiter et à le suivre.
Seigneur,
Donne-nous la force
De quitter notre confort
Pour nous attacher
À te suivre avec la joie de

« T’AIMER
Et de Te FAIRE AIMER ! »

Frère Henri Revéreau Missionnaire de Sainte Thérèse .

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil