Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Dieu-amoureux-des-hommes5602

Dieu amoureux des hommes

Vendredi Saint 14 Avril 2017 ;

Saint Jean 18, 1-19, 42


« DIEU AMOUREUX DES HOMMES »

« J’ai mal à mon cœur, tellement je l’aime ! » J’entends encore cette déclaration d’amour d’un fiancé pour sa fiancée, il y a 40 ans, lors d’une retraite de fiancés à Lisieux.
En écho, j’écoute, j’accueille, cette déclaration d’amour de Dieu à notre humanité :
« Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils. » St Jean 3,16

LA DOUBLE PASSION DE DIEU.

UNE PASSION AMOUREUSE exprimée au chapitre 43, 1 du prophète Isaïe :

« Ainsi parle le Seigneur, Lui qui t’a créé, Jacob, et t’a façonné, Israël :
Ne crains pas, car Je t’ai racheté, Je t’ai appelé par ton nom, tu es à Moi. »

  • Un amour qui nous connaît, un amour qui nous appelle par notre nom, un amour qui chasse la crainte, un amour qui sauve, un amour qui nous lie intimement, quotidiennement, éternellement à Dieu Source d’amour, « Dieu n’est qu’amour » selon une parole de St. Augustin. Le croyons-nous assez ?
  • Un amour qui nous donne gratuitement Jésus, Fils de Dieu, notre Frère, notre Sauveur, Dieu lui-même !
  • Un amour qui nous enlace de la tendresse de sa miséricorde, tel le père de la parabole du fils prodigue (St. Luc 15) - un amour qui invite à sa table, Zachée, le collecteur d’impôts - un amour qui relève la femme condamnée à la lapidation (St. Jean 8),
  • un amour qui ouvre la porte du paradis au bon larron du Golgotha. Cet amour, sans mesure, jusqu’à la démesure, nous précède, nous appelle, nous accompagne dans nos doutes, nous console dans nos peines, nous pardonne nos égarements... La passion amoureuse de Dieu pour nous, en ce Vendredi Saint, nous donne Marie pour Mère. Passion amoureuse qui crie sa « soif » de nous voir consentir à nous laisser aimer , afin d’aimer avec la force même de l’amour de Dieu pour nous ! Une grâce à demander !

UNE PASSION D’AMOUR DANS LE DON TOTAL DE SA VIE.

C’est ainsi que Jésus exprime par le don de sa vie :
« Qu’aimer, c’est tout donner et se donner soi-même ».

En méditant le récit de la Passion de Notre Seigneur Jésus Christ (en St. Jean 18,1-19,42) qui sera proclamé à la célébration du Vendredi Saint, puissions-nous redécouvrir l’amour du Christ qui nous sauve !
La puissance du Christ est celle d’une vie donnée humblement.

-En suivant Jésus sur le chemin de la Croix jusqu’au Golgotha, nous serons en communion avec les innocents que nos injustices humaines, nos haines raciales, nos guerres de pouvoir condamnent injustement.
- Nous viendrons aider ceux qui tombent, qui se découragent, incapables de se relever seuls.
-Nous essuierons, par des gestes de tendresse, les larmes de ceux qui pleurent. Nous nous soutiendrons les uns les autres, et nous ne serons plus seuls à porter nos croix.

- Comme Marie, et avec elle, nous irons jusqu’au bout de notre OUI à la volonté de Dieu pour chacun de nous, un OUI prononcé dans la foi, les yeux fixés sur la croix, les mains et le cœur ouverts à la lumière de la Résurrection.
Alors nous chanterons :

Sur les chemins où nous peinons,
Comme il est bon, Seigneur,
De rencontrer ta Croix !

Sur les sommets que nous cherchons,
Nous le savons, Seigneur,
Nous trouverons ta Croix !

Et lorsqu’en-fin, nous te verrons,
Dans la clarté, Seigneur,
Nous comprendrons ta Croix !

Dans la contemplation, de la passion amoureuse de Dieu pour nous, de sa passion d’amour dans le don total de sa vie, n’ayons pas peur du silence !
L’amour ne fait pas de bruit : il est présence discrète, attentive, miséricordieuse.

Sur nos chemins de vie où nous connaissons la croix de la maladie, de la solitude parfois, de l’orgueil, de l’égoïsme, du péché…

« Dieu ne se lasse pas de nous tendre la main. Il est toujours prêt à nous écouter ».

En ce Vendredi Saint de l’Année Sainte,

« Que notre pensée se tourne vers la Mère de la Miséricorde. Que la douceur de son regard nous accompagne, afin que tous puissent redécouvrir la joie de la tendresse de Dieu...
La vie entière de Marie fut modelée par la présence de la miséricorde faite chair, en Jésus. La Mère du crucifié Ressuscité est entrée dans le sanctuaire de la miséricorde divine en participant intimement au mystère de son amour. »
(Pape François, Le Visage de la Miséricorde, paragraphe 24)

EN CE VENDREDI SAINT UNISSONS NOS VOIX ET NOS CŒURS, EN CHANTANT :

VICTOIRE, TU REGNERAS,
Ô CROIX, TU NOUS SAUVERAS !

Frère Henri Revéreau, Missionnaire de Ste Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil