Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Dimanche-12-novembre-2017-32e-dimanche-du-temps-ordinaire-annee-A6566
          Dimanche 12 novembre 2017 : 32e dimanche du temps ordinaire - année A (...)

Dimanche 12 novembre 2017 : 32e dimanche du temps ordinaire - année A -

Consultation diocésaine : Quel avenir voulons-nous pour notre Église de Charente


Le but de l’Église n’est pas de créer ou de préserver des structures, mais de vivre et de témoigner de la douceur et de la joie de l’Évangile, de rappeler la présence de Dieu à nos côtés, d’accompagner l’Homme dans sa croissance en humanité.


Il est des fois où la Parole de Dieu semble bien éloignée de ce que nous vivons. Et il est des jours où elle vient rencontrer et éclairer ce que nous avons à vivre, où elle encourage et motive les disciples que nous sommes.
Le récit de ces jeunes filles insouciantes et prévoyantes dans l’Évangile, vient nous stimuler et enraciner nos soucis d’Eglise dans la profondeur de la Parole. Il vient nous redire notre responsabilité, et rappelle notre capacité, celle que Dieu lui-même a mise en nous, pour participer à la construction du Royaume. Il y est question de tant de choses que nous sommes invités à vivre ensemble au cours des jours et des semaines qui viennent : de prévoir, de discerner… de rencontre avec l’époux….
Car le point d’orgue, le but de cette page est sûrement la rencontre avec l’époux. Il nous donne rendez-vous. Et si nous ne connaissons ni le jour ni l’heure, nous comprenons qu’il s’agit d’être prêt pour ce rendez-vous ici et maintenant, car c’est là, ici et maintenant, que l’époux vient à notre rencontre. Le repas des noces est prêt. Le sommes-nous ? C’est le problème des jeunes filles insouciantes. Non pas de ne pas avoir d’huile, mais, à cause du manque d’huile, de ne pas être au bon endroit au bon moment, et de louper l’époux.
Il y a quinze jours, nous apprenions le départ prochain de deux prêtres sur Angoulême. On sait que certains doyennés n’ont qu’un prêtre pour accompagner toutes les communautés chrétiennes, et que la moyenne d’âge des prêtres de certains doyennés est élevée. On sait aussi l’importance de notre baptême. C’est dans ce contexte que notre évêque nous invite à prendre la parole. Ce matin et dimanche prochain, nous allons donc prendre le temps de recevoir et de répondre à cette grande consultation diocésaine. C’est avec ce « paysage d’Eglise », que nous vivons et dont nous devons toujours davantage prendre conscience, que nous avons à prendre notre part pour collaborer ensemble, baptisés, évêques, prêtres et diacres, à la construction de l’Église que le Christ veut pour notre territoire et pour notre temps. Une construction qui sera toujours en mouvement et en changement, certainement, mais qui vit aussi, parfois, et nous y sommes, des moments de rendez-vous plus importants.
Nous sommes invités à devenir ces jeunes filles prévoyantes pour ne pas céder à l’inconstance et à l’irresponsabilité des insouciantes. Il nous revient, en paroisse, en doyenné, en diocèse, de prendre le temps de nous poser pour savoir où nous allons et où nous voulons aller. Un travail que nous avons à faire non pas d’abord pour nous-mêmes, pour notre confort d’organisation ou la survivance de nos structures, mais pour l’homme de notre temps, pour tous ceux qui ont besoin de réconfort et d’attention, pour ceux qui ne partagent pas notre espérance, pour ceux qui luttent pour la justice et la dignité. Car le but de l’Église n’est pas de créer ou de préserver des structures, mais de vivre et de témoigner de la douceur et de la joie de l’Evangile, de rappeler la présence de Dieu à nos côtés, d’accompagner l’Homme dans sa croissance en humanité.
La Parole de Dieu nous rejoint dans nos préoccupations.
Ne loupons pas ce rendez-vous que l’Epoux nous propose, pour retrouver avec lui la joie des noces. Nous avons l’immense chance de participer à ce moment de l’histoire et à cette dynamique de l’Église en Charente. Le temps de la rencontre est venu, la rencontre entre nous pour vivre la rencontre avec Lui, et ensemble entrer toujours davantage en rencontre avec nos frères et sœurs en humanité.
Que l’Esprit Saint Lui-même nous guide sur les chemins de la nouveauté, de la vie, de la noce.
Amen.

P. Benoît Lecomte

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25, 1-13

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole :
« Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.
Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.”
Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”
Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Contact

adresse Paroisse Saint Jean-Baptiste
31 rue Pierre Aumaître
16000 Angoulême
+335 45 91 29 33
Paroisse Saint Jean-Baptiste
Accueil à la paroisse les mardis de 10h à 12h