Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Dites-si-c-etait-vrai

Dites, si c’était vrai !

Noël 25 Décembre 2016
Saint Luc 2-1-14(messe de minuit)
Homélie de Fr.Henri Revéreau
Missionnaire de Ste Thérèse


Si c’était vrai....hier ...

C’est le grand Jacques Brel qui,

  • avec sa voix roccailleuse,
  • ses mains pour prendre le monde,
  • ses yeux comme deux lumières qui traversent la nuit pour faire naître le jour,

    oui c’est ce grand Jacques Brel, les doigts glissant sur les cordes de sa guitare, quichante ce merveilleux poème de vérité :
    « Dites, si c’était vrai,
    S’Il était né vraiment à Bethléem dans une étable,
    Dites si c’était vrai,
    Si les Rois mages étaient vraiment venus de loin, de fort loin,
    Pour lui porter l’or, la myrrhe, l’encens.
    Dites si c’était vrai
    Si c’était vrai tout ce qu’ils ont écrit Luc, Matthieu
    Et les deux autres.
    Dites, si c’était vrai ce qu’ils racontent les petits enfants,
    Le soir avant d’aller dormir,
    Vous savez bien quand ils disent Notre Père, quand ils disent Notre Mère,
    Si c’était vrai tout cela,
    Je dirais OUI,
    Oh ! Sûrement je dirai OUI,
    Parce que c’est tellement beau tout cela,
    Quand on croit que c’est vrai. »

Si c’était vrai aujourd’hui …

… que des milliers d’hommes, de femmes, d’enfants, de bien-portants, de malades de tous pays, de toute langues, de toutes races, de toutes cultures vont chanter :

« Notre Sauveur est né, alleluia, alléluia »

  • Si c’était vrai, aujourd’hui... que Dieu se fait petit dans un enfant, né dans une étable, entre le boeuf et l’âne gris qui n’en croient ni leurs yeux ni leurs oreilles : l’un souffle sur l’enfant pour le réchauffer, l’autre bat la mesure avec ses deux longues oreilles pour accompagner les anges dans nos campagnes qui chantent dans le ciel « Gloria in excelsis Deo »
  • Si c’était vrai qu’en cette nuit, nous soyons émerveillés comme Marie qui contemple son nouveau-nè, comme Joseph si attentif dans le silence, à la Mère et à l’enfant .
  • Si c’était vrai que notre coeur s’ouvre à la Vie de Dieu qui fait sa demeure en nous... alors nos cœurs deviendraient l’étable de Bethléem, dans son dépouillement, mais dans la chaleur de l’amour qui se donne en la fragilté d’un tout petit, le Sauveur du monde !
Et tout cela est tellement vrai que nous sommes sortis de chez nous, pour venir chanter : « Il est né le Divin Enfant... »

Mais que faire de cet enfant, maintenant ?

L’accueillir dans la prière, l’écoute de la Parole de Dieu, les sacrements, c’est très important pour notre vie de foi, mais cela ne suffit sans doute pas, si la porte de notre cœur reste fermée aux autres, si nous vivons égoïstement, si nous portons des jugements mauvais, si nous excluons ceux et celles qui ne partagent pas nos idées, nos convictions et si nous....(que chacun continue cette litanie qui peut conduire à une décision de conversion, en ce temps de Noël ).

N’oublions jamais que « ce qui compte, ce n’est pas ce que l’on donne, mais l’amour avec lequel on donne ».

Dieu donne sa paix à profusion et gratuitement aux Hommes de bonne volonté : « Gloire à Dieu … et paix sur la terre aux Hommes qu’il aime... »

Dites si c’était vrai que chacun puisse offrir à quelqu’un un geste de paix, une parole de consolation,une écoute attentive et respectueuse, un silence de communion,alors ce serait déjà Noël chez nous.

« C’est Noël sur la terre chaque jour,
Car Noël, ô mon frère c’est l’Amour.

C’est Noël chaque fois qu’on essuie une larme dans les yeux d’un enfant.
C’est Noël chaque fois qu’on dépose les armes, chaque fois qu’on s’entend.
C’est Noël chaque fois qu’on arrête une guerre et qu’on ouvre ses mains.
C’est Noël chaque fois qu’on force la misère à reculer plus loin.

C’est Noël quand nos cœurs ubliant les offenses sont vraiment fraternels.
C’est Noël quand enfin se lève l’espérance d’un amour plus réel.
C’est Noël quand soudain se taisent les mensonges faisant place au bonheur,
Et qu’au fond de nos vies la souffrance qui ronge trouve un peu de douceur.

C’est Noël dans les yeux du pauvre qu’on visite sur on lit d’hôpital.
C’est Noël dans le cœur de tous ceux qu’on invite pour un bonheur normal.
C’est Noël dans les mains de celui qui partage aujourd’hui notre pain.
C’est Noël quand le gueux oublie tous les outrages et ne sent plus sa faim.

C’est Noêl sur la terre chaque jour,
Car Noël, ô mon frère c’est l’Amour. »

En souhaitant à tous de vivre ce Noël dans la lumière de la joie, de la paix, de l’amour.

Frère Henri Revéreau, missionnaire de Sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil