Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Donne-nous-notre-pain

« Donne-nous notre pain »

DIMANCHE 18 JUIN 2017
FÊTE DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST, année A
St.Matthieu 10,26-33


Dimanche de la Fête-Dieu

En ce dimanche de la première communion des enfants, dans de nombreuses paroisses, la Parole de Dieu nous parle du

  • Pain venu du Ciel....et nous disons ,
  • dans le Notre Père « donne-nous notre pain de ce jour », c’est à dire aujourd’hui, chaque jour.

Dans de nombreux pays, le pain est essentiel à la nourriture quotidienne. Dans certains pays, il peut être remplacé par le riz ou le manioc.

Ce dimanche est appelé aussi « dimanche de la Fête-Dieu ». C’est en 1247, à Liège qu’est née la Fête-Dieu. Je me souviens qu’enfant, au petit séminaire, nous nous levions tôt ce dimanche-là afin de décorer avec du sable de couleur ou de sciure teinte en vert, en bleu, en rouge, en jaune, la rue où le Saint Sacrement , porté en procession passerait, accompagné de chants, de musique, de pluie de pétales de fleurs...Tout cela pour Dieu dont nous célébrions la fête, la Fête-Dieu.

Aujourd’hui, encore, certaines paroisses organisent des processions ou des moments d’adoration.

Fête-Dieu, fête du Corps et du Sang du Christ :
- « prenez et mangez... »
- « Heureux les invités au repas du Seigneur . » Nous venons à la table du partage, là où nous sommes nourris du pain de Dieu : merveilleuse initiative de Dieu !
Dans la foi nous croyons qu’un petit morceau de pain, le Seigneur est présent . Quelle mystère d’amour !
Cette fête, quelle belle occasion de renouveler notre foi en l’eucharistie.

  • Devenons des passeurs de l’amour gratuitement donné par Dieu à chacun de nous. Par la communion au Corps du Christ nous devenons des êtres de communion.
  • Ne restons pas à une rencontre individualiste lorsque nous venons communier, mais reprenons conscience que nous partageons tous le même pain, le pain de Dieu, tous autour de la table de l’unité réalisée par Dieu qui nous nourrit.
Dans la Bible, nous entendons que « nos pères ont mangé la manne dans leur traversée du désert, et ils sont morts. Lorsque nous communions au Corps du Christ nous communions à une vie qui ne finit pas , la vie éternelle .

En ce jour où dans de nombreuses églises vont se vivre des "première communion" d’enfants, rendons grâce à Dieu, mais aussi demandons la force de devenir des artisans de communion.
Avons-nous remarqué que dans le mot « communion », il y a les mots « commun- uni- un- union- ?

Nous venons à la table du Seigneur.

A quelle table invitons-nous ceux que nous rencontrons ?

  • En effet, s’asseoir à la table du Seigneur, c’est s’engager à vivre de sa vie, de son amour, de sa joie, de sa paix... autant de mets qui sont dons gratuits de notre Dieu.
  • Mais, si nous venons nous asseoir à la table de l’argent, du succès, de la vanité, du pouvoir, alors nous consentons à nous mettre autour de la table de l’esclavage de nos prétentions, de nos illusions....Que choisissons-nous ? A quoi sommes-nous appelés ?

Rompre le pain de nos coeurs

Nous sommes appelés à rompre le pain de nos cœurs, de notre amour, de notre foi, de notre espérance, afin de nourrir et de faire grandir nos relations familiales, fraternelles, sociales, religieuses, comme signe de l’amour de Dieu pour nous.
Par le pain de nos cœurs, nous devenons des « citoyens-responsables », des citoyens capables de rompre leur propre vie comme on rompt le pain pour défendre la dignité de tous. »(Pape François)

Notre participation au seul et même Corps du Christ réalise entre les chrétiens une unité profonde : nos assemblées , nourries du Corps du Christ deviennent elles-mêmes Corps du Christ appelées à témoigner de son amour au milieu du monde sauvé par Lui, le Seigneur, Pain de vie.

Et, pour prolonger dans la prière :

« Nous sommes le Corps du Christ,
chacun de nous est un membre de ce Corps,
chacun reçoit la grâce de l’Esprit,
pour le bien du Corps entier . »

« Je suis le pain vivant
descendu du Ciel.
Qui mange de ce pain
vivra pour toujours,
et ce pain que je vous donne,
c’est ma chair
livrée pour la vie du monde. »

« C’est la foi qui nous fait reconnaître,
dans ce pain et ce vin consacrés,
La présence de Dieu notre Maître,
Le Seigneur Jésus ressuscité. »

« Dans l’eucharistie,
la création trouve sa plus grande élévation...
L’Eucharistie unit le Ciel et la terre,
elle embrasse et pénètre toute la création...
C’est pourquoi, l’Eucharistie est aussi
source de lumière et de motivation
pour nos préoccupations concernant l’environnement,
et elle nous invite à être les gardiens de toute la création »
(Pape François dans Laudato Si n° 236)

Belle fête du Corps et Sang du Christ,
Belle fête de Première communion

et pour nous tous, Rendons Grâce à Dieu...

Frère Henri Revéreau
missionnaire de Ste Thérèse
en la fête du Corps et du Sang du Christ
le 18 juin 2017

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP