Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-8-Mai-2017

Homélie du 8 Mai 2017

8 mai 1945 – 8 mai 2017 – 72 ans séparent ces deux dates.

Le 8 mai 1945 nous donne de commémorer la victoire des alliés sur l’Allemagne Nazie et la fin de la seconde guerre mondiale


HOMELIE DU 8 MAI 2017

Il laisse le triste souvenir de plus de cinquante millions de morts militaires et majoritairement civils (400 000 américains, autant de britanniques, 600 000 français, 8 millions d’allemands, 10 à 20 millions de soviétiques etc… pour ne citer que les plus proches de nous).

Ce même 8 mai 1945 le massacre de Sétif dans le constantinois en Algérie, lors de manifestations nationalistes, indépendantistes, et anti-colonialistes, a fait plus de 10 000 morts selon certains historiens.

Le rappel de ces évènements qui ont porté atteinte à la liberté, à trop de vies humaines, doit nous conduire à l’appel vibrant du Pape Paul VI à la tribune de l’O.N.U. le 4 octobre 1965, il y a donc 52 ans en pleine guerre du Vietnam :

« L’Humanité devra mettre fin à la guerre ou c’est la guerre qui mettra fin à l’Humanité… jamais plus la guerre, jamais plus ! ».

Cet appel a traversé l’espace de notre humanité comme pour aller se fracasser contre les parois des conflits que aujourd’hui notre monde connaît encore. Que de souffrances ! Que de larmes ! Que de vies bouleversées !

Gravé dans la pierre du mémorial de Caen en Normandie nous pouvons lire ce message :

  • « La douleur m’a brisé, la fraternité m’a relevé, de ma blessure a jailli un fleuve de liberté. »

De son côté, Victor Hugo écrivait  :

  • « Il faut allumer les grandes dates comme on allume les flambeaux ».

Tous ces messages nous invitent à faire de ce 8 mai 2017 la fête de la victoire, la fête de la paix. La victoire de la réconciliation, la victoire de l’amitié plus forte que la haine, la victoire de notre vigilance à être des artisans de paix chaque jour, là où nous vivons et dans nos relations familiales, sociales, politiques, et religieuses.

Pour les chrétiens que nous sommes cette victoire est un chemin à prendre et à suivre à temps et à contre temps, contre vents et marées en posant notre regard sur le Bon Pasteur.

L’Évangile de ce matin nous montre Jésus, Bon Pasteur qui aime ses brebis jusqu’à donner sa vie pour elles et donc pour nous !

A sa suite il nous appartient aujourd’hui d’entretenir le flambeau du 8 mai et de le donner à notre tour aux futures générations pour que se cultive encore et toujours l’idée que la liberté et la paix sont des valeurs fragiles toujours susceptibles d’être remises en cause par la folie des hommes.

En cette messe, soyons tous des travailleurs de mémoire car la mémoire est un exceptionnel outil de travail citoyen.

Demandons au Prince de la paix qu’est Jésus, que la lumière du 8 mai 1945 éclaire encore longtemps notre route vers un avenir de paix, d’égalité, de liberté, et de fraternité. AMEN.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil