Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-9-octobre-2016

Homélie du 9 octobre 2016

La Parole est parole de vie et de libération, venant nous rejoindre tous, quelques soient nos conditions et nos états de vie. Et elle est parole qui parcours le monde pour être efficace, agissante. Elle vient nous relever, nous ressusciter avec Jésus, nous sortir de nos enfermements.


(aux enfants) Vous rappelez-vous comment on a terminé notre rencontre de caté il y a 15 jours ? Nous nous sommes mis tout autour de l’autel, chacun une bougie à la main, et nous avons pris le temps, les uns après les autres, de dire un « merci » à Dieu. C’était tout simple, et très beau.
Dans l’évangile que nous venons d’entendre, 10 lépreux sont guéris de leur maladie, mais un seul revient vers Jésus pour dire « merci » à Dieu, pour « rendre grâce ». Et nous entendons ce récit le jour où nous vivons une grande fête dans tout le diocèse : le « Jubilé des Baptisés ». Jubiler, c’est faire la fête, être en joie : aujourd’hui, c’est la fête du baptême et des baptisés en Charente. Une fête pour reprendre conscience de notre mission de prêtres, de roi et peut-être plus encore de prophètes.
L’évangile de ce jour n’est pas le récit d’un baptême, mais on y retrouve des éléments qui en dessinent l’image et qui peuvent nous parler.
Des lépreux viennent à la rencontre de Jésus. Comment ne pas voir là des chercheurs de Dieu comme nous en connaissons tant, et qui deviennent parfois catéchumènes, demandeurs du baptême de Jésus ? Il s’approchent et à distance, ils lui parlent : « Jésus, maître, prends pitié de nous ». Autrement dit, « regarde-nous, prends nous en considération, fait nous découvrir la grâce de ta puissance d’amour ! » Et par l’obéissance à une parole un peu mystérieuse de Jésus (mais qui s’explique par la loi ancienne dans les Ecritures), les voilà purifiés. Tous, inconditionnellement. Jésus ne fait pas de tri dans les personnes qui l’appellent, tous profitent de la puissance de Jésus simplement en l’écoutant. Et le baptême est, en partie, aussi un acte de purification des péchés. Combien de nos contemporains ne le comprennent d’ailleurs que comme cela !
Puis l’un d’eux, guéri, revient sur ses pas en glorifiant Dieu et se jette face contre terre en rendant grâce. Mouvement d’abaissement, comme un plongeon duquel il ressortira non plus seulement purifié, mais sauvé par la foi ! (Dans la première lecture, au livre des Rois, le général avait plongé dans l’eau sept fois, mouvement encore plus proche de celui du baptême). Le salut est passé par cet homme qui se met à chanter les merveilles de Dieu en sa vie. Le voilà re-né, né à nouveau, né à une vie nouvelle par son passage en Christ. Eléments évocateurs du baptême, n’est-ce pas ? Comme le nouveau baptisé (mais un baptisé ne devrait pas vieillir puisqu’il est plongé dans la vie éternelle !) nait à une vie nouvelle et ne peut que glorifier Dieu.
Cette page d’évangile et cet homme guérit viennent nous interpeler sur notre propre baptême et sur la façon avec laquelle nous proclamons joyeusement ce que nous avons reçu. Sommes-nous des baptisés tristes ou des baptisés heureux ? Nous pouvons vivre des événements tristes dans nos vies, mais est-ce que nous laissons la puissance de la Parole de Dieu nous guérir, nous soulager, nous réconforter ? Car chaque parole de Dieu est comme un « je t’aime » adressé intimement. Un « je t’aime » qui réchauffe et réjouis. « Relève-toi et va ! » dit Jésus à l’homme guérit ! « Relève-toi et va ! Ta foi t’a sauvé ! » Quel bonheur d’entendre Dieu nous dire ces mots d’encouragement et de confiance ! Et quel bonheur de pouvoir dire ces quelques mots à ceux qui nous entourent, tous les jours, et d’être témoins de l’action de la Parole en chacun ! « Relève-toi et va, aie confiance. Jésus Christ est ressuscité d’entre les morts, et sa résurrection t’entraine à la vie et te libère de toute peur. »
« La parole de Dieu ne s’enchaine pas », crie Saint Paul du fond de sa prison. Parce qu’elle est tout l’évangile, et l’évangile tient en quelques mots : « Souviens-toi de Jésus Christ, ressuscité d’entre les morts. » Et la résurrection ne s’enchaine pas. Elle est vie, libération... La Parole est parole de vie et de libération, venant nous rejoindre tous, quelques soient nos conditions et nos états de vie. Et elle est parole qui parcours le monde pour être efficace, agissante, pour ces lépreux de l’évangile comme pour nous. Elle vient nous relever, nous ressusciter avec Jésus, nous sortir de nos enfermements. Non seulement la parole de Dieu ne se laisse pas enchainer, mais elle vient aussi nous libérer de nos chaines. Et c’est cela que le baptême nous oblige à annoncer, en nous faisant prêtres, roi et prophètes.
Prêtres, roi et prophètes. Non pas l’une ou l’autre de ces réalités, mais toutes ensemble, rois, prêtres et prophètes. Et c’est un lépreux samaritain qui aujourd’hui nous rappelle à notre mission de prophète pour le monde de notre temps. C’est lui qui nous invite à rendre grâce, à louer Dieu, à le chanter en revenant vers lui, et à offrir ce chant et cette parole à tous ceux que nous rencontrons. C’est lui qui nous invite à « jubiler » à cause de notre baptême.
A partir des images ce matin, nous avons échangé sur notre rapport à la Parole de Dieu, ce qu’elle est pour nous, comment nous y puisons, comment nous nous y ressourçons, comment nous la faisons résonner dans nos vies, comment nous la partageons... Comment cette Parole n’est pas morte, mais bien vivante... parole de vie, et de résurrection offerte à tous.

Saissons la grâce de ce Jubilé ce week-end pour, en famille diocésaine, pour dire Merci, et pour replonger dans notre vie baptismale et renouveler notre vocation de prêtres, de roi... et de prophètes pour aujourd’hui !

Amen.
P. Benoît Lecomte

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Contact

adresse Paroisse Ma Campagne - Puymoyen
2, bld Jean Moulin
16000 Angoulême
+335 45 61 15 04
paroissemacampagne chez orange.fr
Accueil à la paroisse les mardis, jeudis et vendredi de 16h30 à 18h30