Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Homelie-pour-la-Vigile-Pascale-le-samedi-26-mars-2016
          Homélie pour la Vigile Pascale, le samedi 26 mars 2016

Homélie pour la Vigile Pascale, le samedi 26 mars 2016

"Ce soir, laissons Dieu lui-même nous ressusciter avec Jésus, comme il l’a déjà fait au jour de notre baptême, et comme il ne cesse de nous apprendre, jour après jour, à vivre de cette résurrection au rythme de nos pas"


5282. Ils sont 5282 adultes, collégiens et lycéens, sans compter les enfants, en France, à recevoir, cette nuit, le baptême de Jésus, dont 12, en Charente : Amenam-Jeanne, Philippe, Jean-Paul, Rita, Fabrice, Emilie, Corey, Adelaïde, Olivier, Cyril, Elise et Lorena. Notre prière les accompagne parce qu’ils deviennent pour nous, même si nous ne les connaissons pas, des frères et des sœurs. Et parce qu’en communion avec eux, nous comprenons que ce que nous fêtons ce soir n’est pas une histoire du passé, même si nous avons pris le temps de retracer la longue histoire sainte jusqu’à Jésus. Les visages de Dieu que nous ont dessinés ces récits restent les visages du Dieu d’aujourd’hui, en qui nous mettons notre foi : un Dieu créateur et Père de tous, un Dieu compatissant, miséricordieux, Dieu de tendresse, libérateur, Dieu amoureux de l’homme, Dieu de vie. C’est tout Lui : rien ne l’arrête, pas même la mort. Il n’a de dynamique que l’amour, et c’est là toute la force de sa puissance. Ceux qui reçoivent le baptême cette nuit se sont laissés rejoindre par le Dieu de Jésus Christ, et se laissent encore renouveler par lui dans le grand plongeon qu’ils vivent en ce moment et qui ouvre la route des disciples. Vraiment, l’événement de cette nuit n’est pas une commémoration, mais l’actualité brûlante de la révélation de Dieu dans ce qu’il offre de plus beau à toute sa Création.
Christ est ressuscité ! Jésus n’est plus mort dans un tombeau, il est vivant ! Et si Pierre, dans l’Evangile, revient chez lui tout étonné de ce qui arrive, c’est que notre liberté et notre foi sont convoquées : « le crois-tu ? » Dieu a ressuscité Jésus. Il lui a fait traverser le ravin de la mort pour que sa vie soit à jamais vivante. Acte de miséricorde par excellence, que de relever quelqu’un de la mort à la vie, pour qu’il vive. Il était déjà beau de créer la terre, le ciel et l’homme à partir de rien ! La résurrection est plus grande encore : l’homme et toute la création sont recréés par le Père qui, en son Fils, va chercher tout ce qui était mort pour l’emmener en sa Vie infinie.
Nous savons combien cette création et l’humanité sont marquées par les signes de mort et de péché, de division et de violence, de peur et d’indifférence. Nous sommes parfois comme les femmes de l’évangile : « Saisies de crainte, elles gardaient le visage incliné vers le sol. » Mais l’événement que nous célébrons cette nuit lève nos regards et nous laisse découvrir un autre horizon : Christ est sauveur. En lui, tout est réconcilié. Par lui, nous sommes libérés de nos entraves les plus intérieures. Avec lui, l’avenir est ouvert. Baptisés, nous sommes ressuscités. Ressuscités, frères et sœurs ! Ressuscités ! Et témoins, pour l’humanité, de l’actualité de tous ces visages de Dieu, et plus encore de la force de son amour, de sa proximité, de sa miséricorde en actes, de sa vie !
Témoins en notre monde. Signes de vie non pas parce que nous serions meilleurs ou plus naïfs que les autres, mais parce que nous vivons de l’intérieur de nous-mêmes de cette expérience de pardon et de relèvement, expérience de résurrection.
La fête de Pâques n’est pas la fête d’un dogme de l’Église catholique. Elle n’est pas non plus une fête qui concernerait uniquement l’homme Jésus. Elle est la fête de tout l’Homme et de toute la Création, parce qu’elle est l’actualisation de la force de la Vie en nos vies. « L’homme ancien qui est en nous a été fixé à la croix pour que nous ne soyons plus esclaves du péché, disait saint Paul. Et si, par le baptême qui nous unit à sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts. Pensez que vous êtes morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus-Christ. » La vigueur de ces paroles réveille nos léthargies et nous sort de nos fatigues ou de nos lassitudes : Christ est avec nous, et nous sommes avec lui, et nous n’avons rien à craindre puisque nous sommes libérés de toute mort et vivants à jamais avec lui dans la lumière du Père ! Dans le clair-obscur de l’histoire du monde, dans les innombrables tensions qui traversent nos relations familiales, amicales, professionnelles, nationales, internationales, dans les violences et les peurs qui agitent tant de cœurs et parfois le notre, Dieu est là et sa force d’amour et de miséricorde est infinie, jusqu’à nous offrir paix et liberté.
Ce soir, laissons Dieu lui-même nous ressusciter avec Jésus, comme il l’a déjà fait au jour de notre baptême, et comme il ne cesse de nous apprendre, jour après jour, à vivre de cette résurrection au rythme de nos pas. Ce soir, laissons-nous être renouvelé par lui. En lui offrant non seulement notre prière, mais toute notre existence. Non seulement notre existence, mais toute la vie du monde, dans l’unique famille que nous formons. Laissons-le nous re-susciter par les signes du baptême qui viennent pénétrer et habiller nos corps... et qu’ainsi tout le Corps du Christ jaillisse à la vie nouvelle de Dieu, dans la communion de l’unique Esprit !
La promesse de Dieu est pour maintenant. Avec Pierre, gardons au cœur l’étonnement de l’événement. Avec les nouveaux baptisés de cette nuit, gardons la fraicheur des commencements. Avec le Christ, accueillons la vie que rien n’arrêtera...
Il est ressuscité, et nous entraine dans sa résurrection,
Alléluia !
P. Benoît Lecomte

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Contact

adresse Paroisse Ma Campagne - Puymoyen
2, bld Jean Moulin
16000 Angoulême
+335 45 61 15 04
paroissemacampagne chez orange.fr
Accueil à la paroisse les mardis, jeudis et vendredi de 16h30 à 18h30



-