Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Homelie-pour-le-dimanche-des-Rameaux
          Homélie pour le dimanche des Rameaux

Homélie pour le dimanche des Rameaux

Que nos rameaux soient signent de joie pour nous et autour de nous. Qu’ils nous rappellent à la joie de vivre aujourd’hui, ici et maintenant, et de se savoir aimés inconditionnellement par Celui qui nous aime… jusqu’au bout.


Inquiétude du prédicateur.
Que dire ?
Que dire de plus qui n’ait été annoncé par la Parole divine reçue à travers ces récits ?
Que dire qui ne risquerait d’enfermer dans une image ou une dimension trop étroite, Celui qui reste l’Eternel, le Tout-Autre, le Tout-Don, le Tout-Donné ?

Que tu viennes par habitude, ou en te posant des questions sur Dieu, ou que tu sois là aujourd’hui par tradition, à l’occasion de la fête des rameaux, ouvre tes oreilles, tes yeux, ton cœur. Reviens à cette Parole. Fais là remonter à ta mémoire, tout à l’heure quand tu rentreras chez toi, ou dans la semaine ou plus tard encore, mais reviens-y.
Ce que nous venons d’entendre, sans grand discours mais avec le simple récit d’un homme livré à la violence et au non-sens des hommes, n’est autre que la Vérité de Dieu.

A toi qui l’implore pour changer le cours des choses quand tu voudrais qu’elles aillent mieux, à toi qui t’inquiète que Dieu ne fasse pas plus pour rendre notre monde et nos vies moins absurdes, voici la réponse de Dieu : Je suis là. Là ! Je ne suis pas un magicien qui jouerait avec la Création, non ! Je suis là. Là avec toi dans tes souffrances, jusque dans leur non-sens. Dans l’absurdité des déchaînements du mal. Je ne regarde pas le monde de haut. « Le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu, ne retint pas le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix », disait Saint Paul. Il ne te laisse pas seul, il te rejoint, amicalement, amoureusement, quoi que tu vives, pour que tu ne sois pas seul. Pour partager tes joies et tes peines.
Mystère du Dieu « Tout-Puissant »… Sa toute puissance est là.

Elle sera là bien plus encore dans le mystère de sa résurrection, au matin de Pâques ! Car il ne se contente pas de te rejoindre, comme pourrait le faire un bon ami. Il te libère ! Et comment pourrait-il te libérer de quoi que ce soit s’il ne te connaissait pas jusqu’à l’intime, s’il ne te rejoignait pas d’abord, amoureusement ? Alors, du plus profond de toi, saisissant tout de ta vie, il pourra t’emporter avec lui dans le tourbillon de Vie. D’une vie plus forte que tout, qui traverse tout, qui assume tout.
Jésus, acclamé comme un roi, mort comme un esclave pour nous rejoindre dans toutes nos morts et nos servitudes, pour nous tirer de là et nous emporter dans sa résurrection. Pas demain ! Aujourd’hui. Maintenant. C’est maintenant le moment favorable. Dieu n’attend pas. Il agit. Là. Et à chaque instant.

Et là, est sa joie et notre joie !
Si nous sommes venus ce matin avec nos rameaux, ce n’est pas pour singer une foule d’il y a 2000 ans à Jérusalem, c’est pour exprimer notre joie de connaître Dieu et d’être ainsi aimé par lui. C’est pour exprimer notre désir de le connaître davantage et de le recevoir au plus profond de nos cœurs. C’est pour lui redire qu’il a sa place en nous et que nous mettons notre espérance et notre confiance en Lui. C’est pour lui dire notre proximité avec Lui et notre joie qu’il soit ainsi à nos côtés.
C’est pour lui confier notre monde, avec ses angoisses, ses coups tordus, ses folies, ses oublis de l’Homme, et avec ses désirs, ses élans, ses bouillonnements de vie, ses espoirs et ses aspirations.

Que nos rameaux soient signent de joie pour nous et autour de nous. Encore une fois, je te le redis, n’en fait pas un gri-gri. Ils n’ont aucun pouvoir magique, même béni. Mais qu’ils nous rappellent à la joie de vivre aujourd’hui, ici et maintenant, et de se savoir aimés inconditionnellement par Celui qui nous aime… jusqu’au bout.
Amen.
P. Benoît Lecomte

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Contact

adresse Paroisse Ma Campagne - Puymoyen
2, bld Jean Moulin
16000 Angoulême
+335 45 61 15 04
paroissemacampagne chez orange.fr
Accueil à la paroisse les mardis, jeudis et vendredi de 16h30 à 18h30