Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Homelie-pour-le-mariage-de-Francois-Goursaud-et-Elodie-Bollee
            Homélie pour le mariage de François Goursaud et Elodie Bollée

Homélie pour le mariage de François Goursaud et Elodie Bollée

François Goursaud et Elodie Bollée se sont mariés le samedi 27 mai à Puymoyen.


Elodie et François, nous voici réunis autour de vous pour fêter l’amour. Votre amour, celui qui grandi depuis plusieurs années, et dont peut-être l’étincelle s’était allumée mystérieusement et secrètement 10 ans auparavant… nul ne sait ce qui se passe vraiment au cœur de notre cœur ! Mais vous avez su écouter ce cœur lorsque la rencontre s’est renouvelée, et faire grandir cette relation jusqu’à aujourd’hui et pour longtemps encore. Nous fêtons votre amour, qui prend sa source dans un amour plus grand, sûrement plus mystérieux encore que nos amours humains : l’amour de Dieu pour nous. L’amour du Dieu Amour, dont la seule puissance est d’aimer et d’apprendre à aimer, jusqu’au pardon, jusqu’à nous donner la vie qui ne finie jamais.

L’on peut faire et l’on a fait tous les discours du monde sur l’amour. Et des chansons, et des films, et des romans, et des poèmes… Le passage du Cantique des Cantiques, tiré de l’Ancien Testament dans la Bible, en est un magnifique exemple, plein d’élan et d’ouverture, de tendresse et de communion entre les deux êtres aimés et toute la nature… Nos amours, votre amour ne vous isole pas loin du monde et des autres, il vous place au contraire au cœur du monde pour donner vie, et chant, et poésie au monde.

On a entendu 1000 choses sur l’amour, mais la page d’Evangile que vous avez choisie de nous faire entendre est bien particulière. Jésus parle. Jésus, le visage révélant l’amour du Père. Jésus, le Tout Amour fait homme, disait à ses disciples : « Aimez-vous les uns les autres. » Après tout, cette simple phrase aurait pu suffire pour que vous la choisissiez aujourd’hui. Ce qui a attiré vos oreilles, c’est pourtant la suite : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis… je ne vous appelle plus serviteurs, maintenant je vous appelle mes amis. » « Lève-toi, mon amie, viens, ma toute belle », appelait déjà le bien aimé du Cantique. L’amitié : voilà ce que vous semblez chercher. Non pas que vous ne vous aimiez pas ! Mais d’une part, l’amour que vous avez l’un pour l’autre ne doit rien enlever à l’amitié que vous avez l’un pour l’autre. Vous devenez époux et épouse, mari et femme… Pour garder vive la flamme de votre amour, restez amants, et amis, complices et confidents. D’autre part, cette amitié vous ouvre à plus large que vous deux. Vous voilà pris dans une multitude de cercles de relations, proches et lointaines. Toutes ne sont peut-être pas « amicales », mais votre amour ouvre cette amitié à tous les horizons, dans une communion avec tous les humains. La puissance que vous vivez l’un envers l’autre ne vous extrait pas du monde et de ses réalités, bien au contraire. Elle vient vous y inscrire, vous y faire prendre vos responsabilités d’homme et de femme, de couple, de foyer, de disciples aussi. De témoins qu’un amour plus grand est toujours possible. « Je vous appelle mes amis car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître. » Elodie et François, vous puisez à la source de cet amour du Père pour en vivre entre vous et autour de vous. Revenez régulièrement à la fontaine d’Amour, par le dialogue et par l’échange, par les pardons de chaque jour, par la prière, par la Parole de Dieu, par le silence, par les sacrements, par une vie en Église, par l’amitié de ceux qui vous entoureront aux bons et aux mauvais jours, et notamment de nous tous qui sommes ici autour de vous aujourd’hui, pour que notre présence en ce jour ne soit pas qu’un feu de paille, mais l’engagement, le notre, de vous accompagner tout au long de votre route. Que nous ne soyons pas les figurants d’un film de passage venus pour faire la fête, mais bien les compagnons sur qui vous pourrez toujours compter. Revenez à ce « Oui » que vous allez prononcer tout à l’heure, et qui n’est qu’un écho du « Oui » d’amour de Dieu pour tous les hommes et pour chaque homme, du Oui d’Alliance et de vie.

« C’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous portiez du fruit », dit encore Jésus. C’est ce qu’on appelle, en langage technique, « une vocation ». En vous liant l’un à l’autre, en liant vos histoires et vos existences, vous répondez dans l’amour et la confiance à un appel de Dieu : en devenant témoin de son amour pour l’humanité, et en réalisant cet amour par toute l’amitié que vous répandrez autour de vous.

Pour cela, Elodie et François, pour vivre cette belle et exaltante mission, vous pourrez compter l’un sur l’autre, et sur vos qualités. Le dessin qui vous caractérise sur vos faire-parts et vos livrets de chants en laisse imaginer quelques-unes : la canne à pèche pour la patience et la vivacité, la chaussure de running pour l’endurance et la persévérance… autant d’atouts que vous liez les uns aux autres pour vivre votre aventure ! Elodie : Saint Paul disait : « Courrez pour remporter la course » (1Co 9, 24), en parlant du but de la victoire. Cette course qui n’est que d’apprendre à vivre dans l’amour et la communion avec le Christ et tous les hommes. François (toi qui portes le nom du saint d’Assise, frère de tous les éléments de la Création et de la nature) : « Devenez pêcheurs d’hommes », lançait Jésus à ses premiers amis, ceux qui deviendront les apôtres, missionnaires de la Parole d’Amour et de vie. Soyez de ces amis de Dieu et des hommes, des amoureux de la vie qui ne s’arrête jamais et remplie le cœur de chacun. Au milieu de notre société souvent incertaine et craintive, violente et en manque d’espérance, soyez par votre vie des poètes de l’Evangile, des artisans de paix, des priants dans l’action, des actifs dans la prière.

Le Seigneur, lui, vous accompagne. Au jours de vos élans, et aux jours de détresse. « Il est tendresse et pitié, plein d’amour, juste en toute ses voies, fidèle en tout ce qu’il fait, proche de ceux qui l’invoquent », disait le psalmiste. Comptez sur lui comme il compte sur vous !

Amen.
P. Benoît Lecomte

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Contact

adresse Paroisse Ma Campagne - Puymoyen
2, bld Jean Moulin
16000 Angoulême
+335 45 61 15 04
paroissemacampagne chez orange.fr
Accueil à la paroisse les mardis, jeudis et vendredi de 16h30 à 18h30
NOTE : Pendant l’été, permanence uniquement le vendredi