Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Il-est-vivant-comme-Il-l-a-promis
          Il est vivant...comme Il l’avait promis !

Il est vivant...comme Il l’avait promis !

PÂQUES 2018 SEGONZAC LE 1° AVRIL

Saint Marc 16,1-2
Les femmes au tombeau
Saint Luc 24,13-35
Les disciples d’Emmaüs


Respirer le parfum de la VIE...avec les femmes au tombeau ! Suivre les pas de l’Espérance...avec les pèlerins d’Emmaüs !

Alléluia ! Ma joie est grande de vous partager ma méditation de la Parole de Dieu Pascale !
Avec ces deux textes énoncés ci-dessus, je prends le chemin de la communion fraternelle pour aller , avec vous à la rencontre du ressuscité !...

Respirons le parfum de la VIE : suivons les femmes.au tombeau...

Elles cheminent vers le tombeau à pas de questions « qui nous roulera la pierre ? » et à pas d’affection et d’espérance contenues dans leur flacon de parfum qu’elles portent comme un précieux cadeau d’amour ! « Dans l’évangile de la nuit pascale, nous rencontrons les femmes qui se rendent au tombeau de Jésus avec les aromates pour oindre le corps du Seigneur, selon la coutume et la tradition de l’époque. »

« Elles accomplissent ainsi un geste de compassion, d’affection, d’amour... »

Leurs pas, lents et un peu lourds sont significatifs de leurs questions . " Au-delà de leur peur, il y a l’amour, l’amour envers Jésus qui les a poussées jusqu’au tombeau." Alors, il se passe quelque chose de totalement inattendu, de nouveau qui bouleverse leur cœur . » En effet un homme en blanc , qu’elles prennent pour le jardinier leur annonce que celui qu’elle cherche les précède en Galilée, car il est vivant, ressuscité comme Il l’avait promis. Le Seigneur nous surprend souvent, toujours et la nouveauté que Dieu nous apporte en cet évangile n’est-elle pas celle de la foi ?
Suivons les femmes du lever du jour, comme appel à la confiance, à l’audace, à la foi … et au témoignage : « nous avons vu le Seigneur ! »

Suivons les pas de l’Espérance... avec les pèlerins d’Emmaüs …

En chemin ces deux disciples se racontaient les derniers événements de la région.
Or, tandis qu’ils parlaient entre eux Jésus les rejoint « de quoi discutiez-vous tout en marchant ? »
Et le dialogue s’engage entre cet étranger qui semble ignorer la mort de Jésus et eux qui marchent la tête dans le passé, la peur, la peine. Comment être attentif à la rencontre lorsque l’on est encore dans le souvenir d’un événement douloureux, la mort d’un ami … ?
Il faudra le temps d’une marche jusqu’à la tombée de la nuit pour apaiser la peur, dissiper les doutes, peut-être éclairer les questions !...
Il faudra surtout qu’à la table de l’auberge, où les trois ( les deux marcheurs et l’étranger) sont assis, que les yeux de leurs cœurs s’ouvrent à l’inouï de la rencontre avec le ressuscité.
Là, dans la pénombre de l’auberge, la parole et les geste de l’étranger vont leur ouvrir le cœur et ils vont reconnaître Jésus vivant !
C’est souvent comme ça pour nous ! Une parole, un geste peuvent nous aider à retrouver le goût de l’espérance , alors que nous croyons que tout est perdu...
N’est-ce pas le miracle de la rencontre ? Les deux disciples n’en reviennent pas ! La parole et le partage du pain , font d’eux des missionnaires de la VIE. Ils partent en toute hâte annoncer aux apôtres et à leurs compagnons qu’ils ont vue le Seigneur !
Que cette fête de Pâques, soit pour chacun de nous une invitation à renouveler notre foi.
Les événements de la mort du colonel Arnaud et de la vieille dame de 85 ans, Mireille, nous bouleversent, certes. Puissent-ils nous libérer de tout jugement et nous ouvrir à une solidarité fraternelle qui dépasse tous les clivages politiques, religieux, sociaux !
Que notre prière près du tombeau de Jésus, et dans le jardin de Pâques nous fasse grandir dans la certitude que Jésus a vaincu la mort, dans l’accueil de son message : "soyez mes témoins ! "

  • Là où nous rencontrons la tristesse, apportons la joie !
  • Là où nous trouvons le désespoir, semons l’espérance !
  • Là où la mort nous enferme dans le tombeau de la peur, apportons la lumière de Pâques !

A l’aube naissante, elles sortent de leurs maisons. Tout enveloppées de leurs questions, de leurs peurs, elles marchent à pas d’espérance.

Elles ne savent pas encore
qu’elles sont entrain d’inventer
le chemin qui s’en va à l’envers !
Elles s’en vont chercher un cadavre
pour l’embaumer de leur précieux parfum !
Elles vont rencontrer un VIVANT :
c’est alors qu’elles voient Jésus,
sans le reconnaître :
elles le prennent
pour le jardinier.

Le JARDINIER
dans le jardin de la RÉSURRECTION .
La mort est le jardin de Dieu.
Comme au temps du jardin
de la Création,
Dieu retourne l’argile de nos coeurs
pour la pétrir de ses mains d’amour,
pour y semer les graines de l’avenir :
la mort n’a pas le dernier mot !
C’est l’Amour qui triomphe.
Dans le jardin de nos rencontres
semons des graines d’avenir,
car IL EST VRAIMENT RESSUSCITE,
pourquoi chercher parmi les morts ?
IL EST VIVANT,
comme Il l’a promis, ALLELUIA !

Je vous emmène dans le jardin de Pâques,
avec toute ma fraternelle communion,
et ma joie de chanter avec vous,
ALLELUIA, JÉSUS EST VIVANT !

Frère Henri Revéreau,
missionnaire de Saint Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP


-