Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Je-suis-le-Bon-Pasteur

Je suis le Bon Pasteur

Dimanche 7 Mai 2017
Jn 10, 1-10
Homélie de Fr.Henri Revéreau, missionnaire de Ste Thérèse



Avec cet évangile
, de la montagne ou des vastes horizons, des Pyrénées ou d’ailleurs, notre esprit part en voyage, à la rencontre des troupeaux qui paissent dans les alpages ou… les herbus du Mont St. Michel !

En vacances, nous nous plaisons à contempler ces troupeaux qui, à l’heure où le soleil commence à s’enfoncer dans son lit, reviennent vers leurs bergeries, en franchissant la porte qui leur ouvre l’espace du repos et de la sécurité.

Cette page du bon pasteur nous fait découvrir, en réalité, le dur métier de berger  : exigeant, dangereux et risqué parfois, ce métier demande du courage, de la patience, de l’attention à chaque brebis, une capacité aussi à vivre en solitude, un regard permanent fixé sur le troupeau… en un mot : de l’amour, amour du métier, mais plus encore, amour des brebis ! C’est une vocation d’amour !
L’Évangile de ce jour nous dit aussi que le bon Pasteur est également la porte qui donne accès à la bergerie. Jésus est la porte par laquelle nous passons pour rejoindre nos frères qui sont dans la bergerie, mais aussi pour sortir de la bergerie et aller vers les autres brebis qui ne sont pas encore dans la bergerie. Cette attention est missionnaire et nous invite à ouvrir nos communautés à tous ceux qui cherchent.

Depuis longtemps, je considère que cette page de l’évangile est comme une feuille de route pour les pasteurs qui ont le ministère de garder le troupeau du Seigneur, et j’ai souvent dit qu’il serait bon que les accompagnateurs des futurs prêtres, se saisissent de cet évangile pour en développer toutes les attitudes qu’il décrit, en la personne du premier, de l’unique Bon Pasteur.
Apprendre à contempler notre Bon Pasteur qu’est Jésus, c’est chercher à mettre dans nos vies de pasteurs, les sentiments et les attitudes qui conduisent sa vie, jusqu’au don total de lui-même.

Que fait ce bon pasteur ? Il donne sa vie ; il connaît ses brebis, il les conduit…il les aime…Voilà bien des attitudes toutes simples mais qui demandent une attention aux autres sans partage, jusqu’à l’oubli de soi…

L’originalité de ce Bon Pasteur de l’Évangile, c’est qu’il travaille pour quelqu’un d’autre que pour lui-même : Il travaille pour son Père , vers lequel il veut conduire le troupeau de l’humanité :
« J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie : celles-ci aussi, il faut que je les conduise… »

C’est dire, ici, la dimension missionnaire du Bon Pasteur.

Cela nous indique qu’aujourd’hui, le pasteur ne peut pas se satisfaire du troupeau (souvent si petit !) qui se rassemble le dimanche pour la messe !

  • Les pasteurs d’aujourd’hui, à la suite du Bon Pasteur, ont la mission de partir à la recherche des brebis qui ne sont pas encore dans la bergerie de l’Église. De cela nous sommes bien conscients.
  • Reste la difficulté permanente de trouver les moyens, et, de prendre les chemins de cette aventure souvent risquée de sortir à la rencontre des autres brebis… L’audace missionnaire s’enracine dans la communion à la vie du Père, par le chemin de la reconnaissance que « le Père m’aime parce que je donne ma vie… » Cette attitude se partage avec d’autres : on n’est pas chrétien et missionnaire tout seul. Bien des mouvements, des équipes, permettent à chacun de trouver sa place dans la bergerie de l’Église, et, d’avoir ainsi le courage d’aller au-delà des murs de l’église du village, du quartier, de la ville…

- La confiance missionnaire s’enracine dans la foi en l’Esprit Saint qui nous précède, nous accompagne, nous donne la force de dépasser les limites de nos peurs ou timidités…

- La confiance se nourrit du dialogue avec Dieu, dans la contemplation de sa parole, la communion à son pain de vie, la charité fraternelle... le cœur à cœur quotidien avec Celui qui nous appelle et nous envoie « comme des agneaux au milieu des loups » mais qui nous fait cette promesse « d’être avec nous jusqu’à la fin des temps ».

Ce dimanche du Bon Pasteur, dimanche de prière pour les vocations, peut être pour chacun de nous, une invitation à rendre grâce pour les pasteurs qui nous ont aidés, jusqu’à ce jour, à rester dans la bergerie, à nous mettre en marche vers les autres brebis, et à prier pour les futurs prêtres, religieux et religieuses.

C’est aussi une invitation à une confiante prière de demande au Bon Pasteur, de continuer d’appeler des pasteurs pour la garde du troupeau, et l’unité de celui-ci.

Par expérience, nous savons bien que la bergerie est composée de la diversité des brebis, mais nous croyons que la voix du Bon Pasteur nous appelle à garder « l’unité dans la paix ».

Notre communion à la vie du Bon Pasteur nourrira chaque jour, notre engagement au service de l’Église et pour le monde d’aujourd’hui qui a tant besoin de Bons Pasteurs….

PRIERE

Pasteur d’éternité
tu es le Bon Pasteur.
Tu conduis le troupeau
de notre humanité !
Tu es Seigneur
le Pasteur des brebis
de toutes les bergeries.
Tu prends le chemin
des brebis égarées.
Tu soignes les brebis blessées.
Tu portes sur tes épaules
les brebis fatiguées.
Bénis sois-tu Pasteur de notre humanité !

Ton amour, pour chacune
des brebis que nous sommes,
est une herbe fraîche et nourrissante.
Bénis sois-tu Pasteur de notre humanité !

Ta présence attentive
à tes brebis
est une source
jaillissante de vie !
Bénis sois-tu Pasteur de toute éternité !

Tu conduis le troupeau
de notre humanité
vers les pâturages du ciel,
où nous attend ton Père et notre Père.
Bénis sois-tu encore Pasteur de notre humanité !

Tu nous appelles
à être dès aujourd’hui
des Pasteurs de l’univers !
Ta confiance nous soutient :
avec nous, Tu conduis le troupeau
de nos vies quotidiennes,
dans les pâturages
de nos relations
familiales, professionnelles,
amicales et communautaires…
Forts de notre foi, nous pouvons chanter sans fin :
« Le Seigneur est mon Berger, rien ne saurait me manquer ». Amen !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil