Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/LA-PETITE-VOIE-DE-L-ENFANCE-SPIRITUELLE
            LA PETITE VOIE DE L’ENFANCE SPIRITUELLE

LA PETITE VOIE DE L’ENFANCE SPIRITUELLE

DIMANCHE 23 SEPTEMBRE 2018
25° dimanche du temps ordinaire année B
St.Marc 9,30-37


Homélie de Fr.Henri Revéreau . Église St Pierre de Segonzac.

Nous sommes à sept jours de la fête de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de la Sainte Face. L’évangile de ce dimanche nous y prépare avec un double message : l’annonce par Jésus de sa passion et son appel à accueillir l’enfant....
Entrons dans la compréhension de ce double message, avec l’intelligence de l’enfant qui aime, vit dans la confiance, la dépendance et l’abandon entre les bras de ses parents.

CE QUE NOUS VOYONS

Jésus,en marche vers la Galilée et accompagné de ses disciples auxquels Il annonce sa passion.
Les Douze qui discutent entre eux pour savoir qui est le plus grand.
Jésus qui prend un enfant et fait un enseignement .

CE QUE NOUS CROYONS

• Nous sommes invités à un acte de foi, en Jésus mort et ressuscité
• Nous sommes aussi de ceux et celles qui discutons sur nos chemins de vie pour savoir qui est le plus grand parmi nous !!!
• Nous devons recevoir l’enseignement de Jésus comme un appel à la modestie, à la simplicité, à l’humilité.
• Nous pouvons nous inspirer du message de Sainte Thérèse sur la dynamique de la confiance et la voie de l’enfance spirituelle : « si quelqu’un est tout petit, qu’il vienne à moi . Alors je suis venue. » « La petite voie de l’enfance spirituelle » est conçue d’abord, comme une voie de confiance amoureuse, malgré la déficience des œuvres, de l’amour parfait, de la sainteté... :... elle est également la voie de l’amour." Et Thérèse de nous dire : " ma voie est toute de confiance et d’amour. "(LT 226, 588). Elle est « l’abandon et l’amour d’un enfant qui sait que son Père le chérit. »(LT 258, 615) « Gardez bien votre confiance... /... la confiance fait des miracles. »( LT 129, 440)
NB : les références LT renvoient aux lettres de Sainte Thérèse.

CE QUI EST

Le message de cet évangile tourne nos regards et notre cœur, notre foi, notre espérance et notre amour vers l’ENFANT, c’est à dire vers Jésus.
En notre Dieu fait homme, nous reconnaissons la tendresse infinie de Dieu Père. Nous découvrons des attitudes tout à fait humaines vécues par les enfants, nos enfants et petits enfants.
Quelles sont ces attitudes ?
Fruit de l’amour, l’enfant vit une relation de dépendance filiale avec ses parents.
L’enfant s’éveille à l’émerveillement, avec audace et confiance.
L’enfant ne craint pas d’exprimer ses sentiments d’affection. Son amour chasse la peur.
L’enfant est naturellement ouvert à la dimension spirituelle.

L’enfant pose des questions : il veut savoir et comprendre.
L’enfant demande et signifie aux adultes ce dont il a besoin pour sa vie.

Toutes ces attitudes et bien d’autres encore que les parents et grands parents qui liront cette méditation sauront reconnaître et rajouter, peuvent nous aider à entendre l’évangile de ce dimanche avec un cœur d’enfant, disponible, ouvert, joyeux de savoir et de croire qu’il est aimé.

Ce qui est encore dans cet évangile, c’est l’annonce par Jésus de sa passion : le passage par la souffrance et la croix qui fait tellement peur aux disciples d’hier et à nous aujourd’hui. Mais l’annonce de la résurrection qui nous appelle à un acte de foi  : la mort n’a pas le dernier mot. En Jésus ressuscité, nous croyons en « la résurrection de la chair et en la vie éternelle » comme nous le proclamons dans le « je crois en Dieu. »

Ainsi, cette semaine, « de quoi allons-nous discuter en chemin ? »

La réponse appartient à chacun de nous, au cœur même des rencontres .
La réponse s’enracinera dans la prière, l’accueil et la méditation de l’évangile.
La réponse s’exprimera dans notre engagement au service des autres.

Me voici, Seigneur,
me voici comme un enfant...

Comme un enfant
qui marche sur la route,
le nez en l’air
et les cheveux au vent !
Comme un enfant
que n’effleure
aucun doute,
me voici comme un enfant !

Me voici, Seigneur,
me voici comme un enfant !

En fraternelle communion,

Frère Henri Revéreau
missionnaire de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de la Sainte Face

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-