Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/LEVE-TOI-ou-LA-FOI-en-LA-VIE

"LEVE TOI !" ou LA FOI en LA VIE

Dimanche 5 Juin 2016
10° dimanche du temps ordinaire
Saint Luc 7, 11-17


6 Juin 1944- Jour « J »

Sur les plages Normandes du débarquement, de nombreuses manifestations vont commémorer ce jour « J » . Des randonnées pédestres historiques sur 8 km,- des sonneries des cloches des églises ; des cérémonies de la Paix à Carentan(en Normandie),- des dépôts de gerbes dans les divers cimetières avec 350 enfants à Port-en-Bessin,- la plantation d’un arbre de la Paix, un cèdre du Liban à St.Aubin d’Arquenay,- un concert pour la Paix avec le chœur Anglais féminin « Southem Arizona Womanen’s chorus, et de nombreuses manifestations en présence de délégations anglaise, américaines, françaises etc... autant d’expressions qui font appel à la mémoire et au respect de ceux et celles qui au prix de leur vie ont œuvré pour la Paix...

Ils se sont levés...

Pourquoi évoquer ce jour « J » du 6 juin ?

Cette évocation a pour but :

• de nous faire ré-entendre le cri du Pape Paul VI à l’ONU : « Plus jamais la guerre ! »

• d’ouvrir nos intelligences à la mémoire du passé, en vue de nous aider les uns les autres à travailler à la construction de ponts de Paix.

• D’envoyer partout des colombes de la Paix, au rameau d’olivier.

• De nous rendre attentifs à la Parole de Jésus, en ce dimanche où nous le voyons faire jaillir la vie au-delà de la mort.

A la lecture de l’évangile de ce jour, nous rencontrons Jésus. Il rend la vie au fils d’une veuve éplorée. Il le fait par compassion, certes, mais IL est capable de le faire parce qu’Il est lui-même la Résurrection et la Vie. Et si l’évangéliste saint Luc appelle ici Jésus « Seigneur », c’est parce qu’en Lui se révèle la puissance divine du Maître de la vie . Jésus montre que la mort n’a pas le dernier mot.
Notre expérience humaine nous place souvent face à la mort d’un être cher. Nos cœurs sont dans la peine. Nos yeux pleurent. Où donc est notre espérance et notre foi en la vie qui ne finit pas ?

Dans le « Je crois en Dieu » nous proclamons « je crois en la résurrection des morts et en la vie éternelle... »

Par quels chemins arriver à une telle proclamation de foi et d’espérance ?

Pour moi, j’en vois plusieurs :

Le chemin de la mémoire de ce que nous avons vécu avec l’être cher qui nous quitte. Et c’est sans doute le sens de toutes les manifestations du 6 juin. Ce chemin est celui du cœur, celui de la reconnaissance et de l’amour. Dans la célébration des funérailles nous disons « retenons ce que (on nomme le prénom de la personne) cette personne est pour nous, ce qu’elle est pour Dieu ». Cet appel à la mémoire est plus qu’un simple souvenir. Il est une invitation à la communion.

Le chemin de la foi en la vie que la mort ne tue pas, en l’amour qui traverse toutes les frontières de nos peurs, de nos tristesses, de nos chagrins.

Le chemin de l’immense humanité de Jésus . « Ne pleure pas » dit-il à cette veuve en larmes. Sa compassion ne se contente pas de mots, elle se traduit toujours par des faits.

L’attitude compatissante de Jésus peut être pour nous une grande consolation, lorsque nous sommes dans la douleur et la tristesse.

Continuer le chemin...

Puisse ce partage vous aider à poursuivre le chemin de la vie. Et je pense spécialement, en ce dimanche à celles et ceux qui sont dans la peine du départ d’un être cher. J les prends dans mon humble prière fraternelle. Je les invite à faire mémoire , et comme la Vierge Marie à conserver dans leur cœur « toutes ces événements » . Et peut-être aussi à chanter :

« Il restera de toi, ce que tu as donné
au lieu de le garder dans des coffres rouillés ;
Il restera de toi, dans ton jardin secret
une fleur oubliée qui ne s’est pas fanée.
Celui qui perd sa vie, un jour la retrouvera...

Il restera de toi, ce que tu as offert
entre tes bras ouverts un matin de soleil.
Il restera de toi, ce que tu as perdu
que tu as attendu plus loin que tes réveils
Ce que tu as offert, en d’autres fleurira...

Il restera de toi, ce que tu as chanté
à celui qui passait
sur son chemin désert.
Il restera de toi, une brise du soir,
un refrain dans le noir, jusqu’au bout de l’hiver.
Ce que tu as chanté, en d’autres jaillira...

Il restera de toi une larme tombée,
un sourire germé sur les yeux de ton cœur.
Il restera de toi ce que tu as semé
que tu as partagé aux mendiants du bonheur.
Ce que tu as semé en d’autres germera... »
(Jo Akepsimas et Mannick)

« oh ! Non, je ne meurs pas, j’entre dans la VIE  »
(Ste Thérèse de l’Enfant Jésus)

et en fraternelle communion avec vous,
Fr.Henri Revéreau, missionnaire de SteThérèse

PS : vous pouvez trouver le chant « IL restera de Toi » sur internet. Cela vaut la peine d’y aller voir, car un vidéo-montage l’accompagne , et c’est très beau !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil