Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/La-fete-de-la-Toussaint

La fête de la Toussaint

1er novembre 2017
Ap 7,2-4.9-14 ; 1 Jn 3,1-3 ; Mt 5,,1-12a
***
« TOUS...SAINTS ! »


« TOUS...SAINTS ! »

Les trois textes de la Parole de Dieu de ce jour mériteraient avoir chacun leur commentaire.
Je choisis de parler d’abord de l’Apocalypse.
Ce n’est pas un livre qui annonce la fin des temps comme le film "Apocalypse now".
C’est un livre de la Parole de Dieu qui, dans un langage symbolique, nous conduit à la rencontre de Jésus mort et ressuscité, livre qui ouvre :
- à l’universel,
- à l’éternité, notre humanité, chaque jour, en marche vers Dieu.

C’est pourquoi il est employé pour la fête de la Toussaint, fête joyeuse, fête de tous ceux et celles que l’Église nomme « saints » dans son calendrier liturgique, mais aussi de tous les anonymes qui ont vécu l’évangile dans leur vie quotidienne terrestre.
Tous ceux là sont marqués, sur leur front, du sceau de Dieu, c’est à dire de l’amour et de la vie de Dieu, par la grâce de leur baptême. Le texte parle de 144 000 provenant des douze tribus d’Israël. Ce nombre est symbolique : il veut dire « une foule immense que nul ne peut dénombrer, une foule de toutes les nations, races, peuples et langues. »

Nous sommes cette foule immense en marche vers Dieu, vers le Ciel.

  • Les personnes qui sont nommées dans le texte sont celles qui ont été dociles à l’amour de Dieu, amour qu’ils ont su accueillir, vivre et témoigner.
  • Ces personnes ont été « vainqueurs des forces du mal. » Au moment où ce texte est écrit par St. Jean, sans doute les chrétiens sont-ils déjà persécutés, mais leur foi leur fait traverser toutes les épreuves. Ils sortent vainqueurs des persécutions, et la foi se répand au-delà des frontières. C’est pourquoi ils sont comptés parmi les élus de Dieu, les saints.

QUEL A ÉTÉ LEUR CHEMIN ?

La seconde lecture de ce jour nous donne la réponse : ils ont vécu d’amour, en accueillant d’abord l’amour qui vient de Dieu, Lui qui nous aime le premier :
"Voyez comme il est grand l’amour dont le Père nous a comblés :
Il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu et nous le sommes. "
A ce titre d’« êtres aimés », nous ressentons l’appel à aimer en retour, Dieu et les autres. Car comment pourrions-nous prétendre aimer Dieu que nous ne voyons pas, si nous n’aimons pas les autres que nous voyons ?
Et c’est là que se joue notre sainteté.

Ste Thérèse définit ainsi la sainteté :

"Elle est une disposition ducœur qui nous rend humbles et petits devant Dieu, conscients de notre faiblesse et confiants en sa miséricorde."

Cela signifie que la sainteté n’est pas réservée aux « super-chrétiens », mais qu’elle est le lot de chacun de nous, à la mesure de notre humilité, de la reconnaissance de notre petitesse, de notre faiblesse.
En effet, c’est Dieu qui nous donne toute sa force ; notre péché serait de la refuser en croyant que par nos propres forces, nous pouvons être « vainqueurs du mal » : quelle illusion ou quel orgueil !!!

OU NOUS CONDUIT CE CHEMIN QUI NOUS OUVRE A L’AMOUR DE DIEU ET NOUS INVITE A L’AMOUR DES AUTRES ?

L’évangile des Béatitudes nous donne la réponse : le chemin de la sainteté est celui des béatitudes, c’est à dire de notre marche vers la paix, la justice, le partage, le pardon, la douceur...

Reprenons les huit béatitudes et regardons comment nous pouvons les vivre au jour le jour, dans note vie quotidienne : c’est là notre chemin de sainteté !!!
et

  • en traduisant « heureux »
  • par la signification hébraïque « en marche », cela donne, par exemple : celui qui se met en marche pour faire la paix est heureux...
" Heureux les pauvres de cœur ;
Le Royaume des cieux est à eux !
Heureux les doux :
Ils obtiendront la terre promise !
Heureux ceux qui pleurent,
Ils seront consolés !
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice :
Ils seront rassasiés !
Heureux les miséricordieux :
Ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs purs :
Ils verront Dieu !
Heureux les artisans de paix :
Ils seront appelés fils de Dieu !
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice :
Le Royaume des cieux est à eux !
Heureux serez-vous si l’on vous insulte,
Si l’on vous persécute
Et si l’on dit faussement toute sorte de mal
Contre vous, à cause de moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse,
Car votre récompense sera grande dans les cieux !"

En souhaitant à tous de vivre cette fête de la Toussaint dans la joie de nous mettre en marche vers la paix, avec douceur, le cœur plein de miséricorde !....
Frère Henri Revéreau, missionnaire de Sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP