Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/La-force-de-l-humilite

La force de l’humilité

Dimanche 5 Novembre 2017
31° dimanche du temps ordinaire année A
Saint Matthieu 23, 1-12


« Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé. »

Avec cette déclaration de Jésus qui s’adresse aux foules et à ses disciples, c’est le monde à l’envers.
La course au pouvoir, à la promotion, aux premières places nous guette tous. Il ne suffit pas d’attribuer ces grands désirs aux responsables, encore faut-il que chacun de nous fasse taire cette prétention d’être reconnu comme un grand, quelqu’un d’important sans lequel rien ne peut arriver.
Si je laisse remonter en moi un souvenir personnel, alors je vous emmène à Lisieux. Nous voici face à l’entrée de la Basilique Ste Thérèse ; Sur le fronton, nous lisons « qui s’élève sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé. »

En route pour une visite de la Basilique de Lisieux...

Pour nous les chrétiens, nous pensons à sainte Thérèse qui nous enseigne la petite voie de l’enfance spirituelle. Mais que pensent ceux qui ne partagent pas notre foi ?

Un matin de printemps, il était sept heures environ. Je me trouve sur le parvis de la Basilique pour accueillir un groupe d’intellectuels russes en partance vers le Mont Saint Michel.
L’animateur de ce groupe avait reçu la consigne d’un arrêt à Lisieux, afin de découvrir la maison d’une jeune fille appelée Thérèse Martin.
Avec l’aide d’un interprète j’essaie d’expliquer pourquoi un tel bâtiment, « une telle maison » pour une jeune fille inconnue des participants de ce groupe.
J’observe leurs regards, j’entends des échanges accompagnés de doigts qui montrent le front... je ne comprends pas ce qui est dit, mais l’interprète m’explique que son groupe dont je ne sais rien de sa culture religieuse ou de foi me demande d’expliquer. De mon mieux je raconte pourquoi cet édifice, sa construction, un peu sa mission.

Nous entrons dans la basilique. Là encore j’observe. Je vois des gens émerveillés devant les mosaïques qui ornent les murs. Je dois expliquer comment sont faites ces mosaïques. Tous me semblent être saisis par cette surprenante beauté. Dans mon cœur je me rappelle alors la phrase de l’écrivain russe Dostoïevski« la beauté sauvera le monde ». Je cite cette phrase et la commente : si la beauté peut sauver le monde, notre humanité, c’est parce la beauté abat les frontières et ouvre les cœurs à l’intelligence au-delà des frontières. Ces hommes et femmes font des signes de la tête comme me faire comprendre qu’ils reçoivent ce massage .

Au sortir de cette visite originale , j’accompagne le groupe à son bus. Derrière moi un homme marche lentement. Il me rejoint et me glisse à l’oreille, dans un français parfait : « merci, Père pour cette visite. Je suis chrétien... priez pour moi. »

Le chemin du serviteur...

Avec Jésus, après une telle visite, allons à la découverte du message de Celui qui s’est abaissé jusque dans le don de sa vie sur la Croix.

  • L’humilité du Christ est l’attitude fondamentale du Fils de Dieu qui dépend de la volonté de son Père.
  • L’humilité de Jésus est d’épouser notre humanité, car Il est semblables aux hommes, en toutes choses excepté le péché., selon l’expression de l’apôtre Paul.
  • L’humilité du Fils de Dieu s’exprime dans des paroles et gestes qui touchent le cœur des personnes qu’Il rencontre sur son chemin de mission : les enfants qu’Il bénit et qui lui font dire « devenez comme des enfants pour entrer dans le royaume de Dieu ; »

Le jour de la Toussaint, nous avons entendu les Béatitudes « heureux les doux, les affamés de justice, les miséricordieux, les cœurs, pur, les artisans de paix et de justice... » Ce message résonne encore en nous, et l’évangile de ce dimanche nous rappelle que celui qui est grand est celui qui se fait serviteur des autres, et de Dieu.
Ne pas confondre service et esclavage ! Le service des autres et de Dieu se doit d’être vécu sans prétention, gratuitement, sans attendre de retour...
Mon Dieu que c’est difficile tant nous avons besoin de reconnaissance !
Dans nos milieux de vie quotidienne, familiale, communautaire, professionnelle, comment vivre en serviteurs ?
Chacun de nous trouve sa réponse .. Tous ensemble nous regardons comment le Christ a vécu en serviteur.
Comprenons que « Jésus met en garde ses disciples contre ceux qui disent et ne font pas, les scribes et les pharisiens très soucieux d’être remarqués, et dominer les autres au lieu de les servir.
Grande tentation qui se trouve à la porte de chacune de nos vies . Forte invitation, en ce dimanche d’entendre le message : devenir serviteur avec amour .

J’aime ce petit texte du Pape François ,


« Jésus a regardé avec amour et tendresse les femmes et les hommes qu’il a rencontrés, en accompagnant leurs pas avec vérité, patience et miséricorde, tout en annonçant les exigences du Royaume de Dieu »(Exhortation La joie de l’amour, § 60)

N’est-ce pas cela vivre « qui s’élève sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé ? »

Et dans notre prière personnelle et communautaire, demandons à Dieu de nous donner le force de vivre en serviteurs joyeux, disponibles et généreux.

Seigneur Jésus tu nous as dit :
« je vous laisse un commandement nouveau,
aimez-vous les uns les autres,
écoutez mes paroles et vous vivrez... »

« Le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu,
ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu.
Mais Il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur,
devenant semblable aux hommes,.
Reconnu homme à son aspect,
Il s’est abaissé,
devenant obéissant jusqu’à la mort,
et la mort de la croix.
C’est pourquoi Dieu l’a exalté :
Il l’a doté du Nom
qui est au-dessus de tout nom,
afin qu’au nom de Jésus,
tout genou fléchisse
au ciel, sur terre et aux enfers,
et que toute langue proclame :
« Jésus-Christ est Seigneur »
à la gloire de Dieu le Père. »
(Saint Paul aux Philippiens, chapitre 2°)

En souhaitant à chacun de trouver des gestes et paroles de serviteurs.

En fraternelle communion,
Frère Henri Revéreau,
missionnaire de sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP