Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Le-temps-de-l-esperance

Le temps de l’espérance

DIMANCHE 23 JUILLET 2017
16° dimanche du temps ordinaire, année A
St.Matthieu, 13-24-43



L’ivraie, la graine de moutarde, le levain

Ces trois paraboles de ce dimanche sont une invitation à choisir l’espérance.
Comprenons le message de Jésus.

Il parle en parabole, à partir de ce qu’il voit.
Que voit-il ?

Première parabole : L’ivraie et le blé .

Lorsqu’il marche avec ses disciples, Il voit des champs où l’ivraie, une mauvaise herbe, pousse au milieu du blé. Les disciples s’en effrayent et proposent à Jésus d’aller arracher cette mauvaise herbe.
Jésus refuse :

« Non, en enlevant l’ivraie, vous risquez d’arracher le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson ; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d’abord l’ivraie, liez-le en bottes pour la brûler ; quand au blé, ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier. »
Cette parole de sagesse de Jésus nous rejoint . En effet,
dans la terre de notre cœur, de nos vies, il y a l’ivraie de l’individualisme, du rejet des autres, de l’égoïsme, en un mot de tout ce qui étouffe nos relations aux autres, à Dieu et à la nature que Dieu nous confie. La grande tentation serait de vouloir arracher toute cette ivraie, de vouloir séparer le bien du mal qui nous habite. Aujourd’hui, on voit dans les champs des machines qui arrose de pesticides les mauvaises herbes, en des traitements dit sélectifs. Mais on voit bien, à la couleur jaunâtre de la terre que les bonnes plantes peuvent être aussi atteintes par le produit nocif qui tue.
Jésus est prudent et sage. Il nous invite à prendre le temps

  • de discerner ce qui est bien et mal dans nos vies ;
  • puis à arracher ce qui est mal. Le temps de l’espérance nous apprend à attendre, à regarder, à réfléchir avant d’agir. Seigneur, donne-nous un peu de ta sagesse...

Seconde parabole : la graine de moutarde.

C’est aussi une parabole d’espérance. Une petite graine, « la plus petite de toutes les semences », « quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. »
Comment comprendre ce message de Jésus ?
L’évangile de dimanche dernier nous parlait du semeur et de la semence. Aujourd’hui cette petite graine, n’est-elle pas celle de l’amour de Dieu semée dans le jardin de nos vies ?
N’est-elle pas l’appel à ouvrir nos cœurs à la joie de la rencontre avec Dieu,
- en nous rendant disponibles au don qu’Il nous fait de sa vie,
- accueillants à sa promesse de nous ouvrir les portes du Royaume de Dieu, c’est à dire celles de la rencontre avec son Père.
- Pour se faire, acceptons de recevoir cette petite graine .
C’est le temps de la semence...
Seigneur donne-nous un peu plus de patience et d’espérance...

Troisième parabole : le levain .

Nous savons que le levain permet à la pâte pétrie des mains du boulanger, permet au pain de lever.
Jésus emploie cette parabole pour parler du royaume des Cieux. J’entends, ici, une parole de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus « je sais et je comprends par expérience que le royaume de Dieu est au-dedans de nous. » Que veut -elle dire ? Pour elle le royaume de Dieu , c’est l’amour de Dieu en elle.
Il ne se voit pas avec les yeux de la chair, mais, s’il est accueilli, il porte les fruits de la charité fraternelle, de l’audace, de la confiance, de l’ouverture à l’universel, du pardon, en un mot de toutes ces attitudes évangéliques qui illuminent nos relations avec Dieu, avec les autres, avec nous-mêmes, avec la nature.

Le levain qui fait son œuvre en nous nous ouvre à une écologie spirituelle et intégrale telle que

le Pape François nous l’exprime dans « Laudato si » au paragraphe 230 :

« L’exemple de sainte Thérèse de Lisieux nous invite à pratiquer la petite voie de l’amour, à ne pas perdre l’occasion d’un mot aimable, d’un sourire, de n’importe quel petit geste qui sème paix et amitié. Une écologie intégrale est ainsi faite de simples gestes quotidiens par lesquels nous rompons la logique de la violence, de l’exploitation, de l’égoïsme. En attendant, le monde de la consommation exacerbée est en même temps le monde de du mauvais traitement de la vie sous toutes ses formes. »

Avec saint Pierre Chrysologue croyons que « l’ivraie d’aujourd’hui peut demain se changer en blé...celui qui jusqu’à présent s’est montré pécheur, désormais se joindra aux justes... », car Dieu nous prend en chemin :
« La face de la terre est le champ que tu sèmes.
Il nous tarde, Seigneur de voir lever le bon grain.
Quand nous voyons l’ivraie pousser avec le blé,
quand le bien et le mal se mêlent dans nos vies,
quand s’obscurcit ta Parole,
quand elle est trahie, défigurée,
conservée jalousement ;
quand vient à s’affaiblir l’espoir
au cœur de l’homme,
quand le doute nus prend
aux carrefours des chemins,
Ô Seigneur, envoie-nous ton Esprit. »

Seigneur,
que ton Esprit soit en nous
le levain
qui nous permet de grandir
et d’offrir aux autres
le pain de ton amour pétri
par tes mains de tendresse
et cuit au feu
de ton inlassable miséricorde.
Amen !

Frère Henri Revéreau
Missionnaire de Saint Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP


-