Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Les-aumoniers-scouts-de-France-revent-de-l-Eglise-de-demain
        Les aumôniers scouts de France rêvent de l’Eglise de demain

Les aumôniers scouts de France rêvent de l’Eglise de demain

Les aumôniers et "animateurs cléophas" des scouts et guides de France du Poitou-Charente se sont retrouvés à Ligugé pour une journée d’échanges.


Ce premier samedi de Carême, nous avions rendez-vous ensemble à l’abbaye St Martin de Ligugé ! Nous, les aumôniers et animateurs Cléophas des quelques 12 groupes et de l’équipe du territoire Poitou-Charente, qui comprend pas moins de 4 départements et 3 diocèses : autant dire que certains s’étaient levés tôt ! Mais, privés d’aumônier territorial depuis quelques années c’était la première fois que nous nous retrouvions, tout simplement pour vivre une journée ensemble et, méditant la rencontre de Jésus avec Lévi dans l’Évangile du jour, échanger sur nos manières d’être et de vivre proches des jeunes adultes que nous accompagnons dans les unités.



Avec les dessins humoristiques de Benjamin, nous avons relu les joies et difficultés de notre présence à leurs côtés : « aller les chercher, donner du temps, être présent, vivre avec eux, admirer en eux cette créativité qui nous enrichit et qui nous transforme aussi, apprendre d’eux par les contacts autour du feu, faire la cuisine ensemble, ne rien prévoir tant ils sont imprévisibles, leur faire confiance, prendre en compte et faire connaître tout ce qu’ils vivent de beau, respecter chacun comme frère et sœurs en Jésus », mais aussi « nous laisser convertir par les plus petits, nous appuyer sur eux pour avancer dans le scoutisme, comprendre qu’il y a toute une autre dimension à travailler, vivre une transformation comme aumônier quand l’expérience ecclésiale et l’expérience humaine se rejoignent » et aussi parfois « être heureux de les retrouver aussi à la messe » de temps en temps (!), reconnaître avec espérance que « Dieu les connaît, qu’Il est là même s’ils sont loin », tout en nous demandant « comment adopter le bon discours, comment mettre en œuvre la proposition spirituelle tout en ouvrant à tous, comment les rejoindre et les solliciter davantage ».

Nos échanges mutuels nous ont faire grandir ensemble, puis nous avons vécu la joie d’une célébration partagée le midi dans la salle capitulaire de l’abbaye, berceau de la chrétienté, et nous avons passé de bons moments l’après-midi à jouer des « matchs d’impro » pour rire et discuter ensemble de ces situations parfois délicates entre chefs, aumôniers, Cléophas, parents et autres responsables. La préparation du Festi-jeunes en Charente, le synode de Poitiers sur l’évangélisation des générations nouvelles, autant de nouvelles à nous partager pour engager davantage la présence des SGDF dans nos églises locales et diocésaines.


Et nos rêves pour l’Église de demain, celle de nos enfants, vous voulez savoir ? Qu’elle soit « joyeuse, chantante, simple, fraternelle, proche des plus pauvres, aux portes ouvertes mais bien chauffée quand même, chaleureuse, audacieuse, créative, à l’écoute de la parole de Dieu », qu’elle « valorise les talents de chacun, laisse plus de place aux laïcs, et aux femmes », que cette Église accepte de « vivre l’Évangile », qu’elle se laisse « prendre au dépourvu », qu’elle soit finalement « plus humaine pour être plus divine » ! Quel programme ! Heureusement chez les SGDF la confiance et l’espérance sont au rendez-vous !

Marie-Anne Vitry, animatrice Cléophas pour l’équipe territoriale Poitou-Charentes.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




-