Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Ma-royaute-ne-vient-pas-d-ici

« Ma royauté ne vient pas d’ici... »

DIMANCHE 25 NOVEMBRE 2018, année B
Fête du Christ Roi de l’Univers
Saint Jean 18, 33b-37


Homélie de Fr.Henri Revéreau

CE QUE NOUS DIT L’ÉVANGILE

Jésus comparut devant Pilate. En l’évangile de St.Jean , c’est le début du récit de la Passion.
• Interrogé sur son identité royale, Jésus confirme qu’il est roi, mais que sa royauté n’est pas de ce monde.
• Cette réponse interpelle Pilate qui repose la question « alors tu es roi ? »
Jésus répond que par sa venue dans ce monde Il apporte un message jusqu’au don de sa vie.

CE QUE NOUS SOMMES APPELÉS A CROIRE

• Que Jésus, Roi de l’Univers est né dans une étable, « entre le bœuf et l’âne gris », et non dans un palais...
• Que ses parents s’occupent de lui comme tous les parents du monde, avec tendresse, admiration.... et contemplation...
• Que des bergers avertis par les anges du Ciel, sont venus pour l’adorer, suivis de peu par les Mages d’Orient, manifestant ainsi la dimension universelle de cette naissance …
• Que Jésus a grandi en âge et en sagesse, selon les paroles de l’Évangile, et « qu’il était soumis à ses parents »....
• Que Jésus a travaillé comme apprenti « auprès de son père, comme charpentier... »
• Qu’Il a quitté la maison familiale pour aller porter la Bonne Nouvelle au-delà de son village .
• Qu’Il s’est entouré de disciples, d’apôtres comme compagnons de sa mission.
• Qu’Il est envoyé par le Père pour proclamer la Bonne Nouvelle aux pauvres...
• Qu’Il exprime par ses paroles et ses actes son amour pour chaque personne : les enfants, les malades, les exclus, les étrangers, les pécheurs...

CE QUI EST

Instituée par le Pape Pie XI en 1925, la fête du Christ Roi de l’Univers marque la fin d’une année liturgique et nous ouvre la porte du temps de l’Avent qui nous conduira à Noël.
Jésus notre Roi, vient ouvrir « un règne de vie et de vérité, de grâce et de sainteté, de justice, d’amour et de paix » selon la préface de ce dimanche.
Lorsque nous regardons la Croix du Seigneur, nous y voyons cette inscription hébraïque ou araméenne « INRI » ce qu signifie « Jésus de Nazareth, roi des Juifs .e. Voici donc notre roi dont le trône est une croix, le sceptre royal un roseau, le manteau celui d’un condamné à mort, avec une couronne d’épines  ! Roi, livré à la dérision des passants, visage défiguré, mains percées, côté ouvert !
Le Christ Roi n’est pas un roi qui règne en potentat ou en dictateur. Il est bien un roi serviteur qui s’abaisse et livre sa vie pour nous. Telle est notre foi.

Quelle peut être notre attitude ?

En levant les yeux vers notre Roi, Maître et Sauveur, nous sommes invités à convertir nos cœurs et nos représentations, afin de comprendre que la puissance royale de Jésus réside dans le service des autres et non dans l’oppression, dans le partage et non dans la corruption, dans le pardon et non dans le jugement, dans le don de soi et non dans l’exploitation des autres  !
Citoyens de culture républicaine et démocratique, nous avons peut-être du mal à comprendre ce qu’est un roi. Notre représentation est le plus souvent liée aux exemples du passé ou de l’actualité : roi figurant, sans pouvoir et sans prestige, roi opprimant, habillé d’un pouvoir coercitif ou dominateur, roi tyran !
Le Christ Roi ne s’impose pas à notre liberté humaine. IL ne nous aliène pas à sa puissance dominatrice, car sa puissance est celle de l’amour, non de l’écrasement !
Jésus, pauvre roi dont la seule richesse est d’aimer et de donner sa vie pour nous !
Jésus, humble roi qui lave les pieds de ses disciples !
Jésus, roi compatissant qui guérit les malades !
Jésus roi qui bénit les enfants !
Jésus roi qui pardonne et relève celui qui est tombé !
Jésus roi qui abat les frontières, et se fait attentif à l’étranger !
Jésus qui fait triompher la vie au-delà de la mort !
Jésus, roi de l’univers, nous t’adorons, nous te rendons grâce, nous entrons en communion avec toi par le chemin du service des autres.
Par notre baptême nous sommes faits « rois » afin de suivre Jésus roi de l’univers, en acceptant que nos cœurs soient habillés du tablier du serviteur, de la croix du sauveur, de la nudité et de la fragilité du nouveau-né, de la lumière et de la vie du ressuscité. Écoute notre prière :

« Dieu bon et ami des hommes,
ta grâce nous fait connaître notre Roi,
en Jésus couronné d’épines et mis en croix.
Donne-nous de choisir, nous aussi,
l’amour pour seule force
et l’humble service pour unique grandeur.
Alors nous pourrons participer
à la joie de ton Royaume.
Amen ! »

et avec Sainte Thérèse :
« Vivre d’amour, c’est vivre de ta Vie,
Roi glorieux, délice des élus.
Tu vis pour moi, caché dans une hostie.
Je veux pour Toi me cacher, Ô Jésus !
A des amants, il faut la solitude,
Un cœur à cœur qui dure nuit et jour.
Ton seul regard fait ma béatitude,
je vis d’Amour. »

(Poésie du 26 février 1895, n° 17)

A tous, très belle fête du Christ Roi... en marche vers l’AVENT !

En fraternelle communion, frère Henri Revéreau, missionnaire de Sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-