Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Messe-a-la-maison-d-arret

Messe à la maison d’arrêt



Célébration à la maison d’arrêt d’Angoulême le dimanche 29 novembre 2015


Les prénoms des personnes détenues ont été modifiées par protection et sécurité. Cependant ce sont des personnes que nous avons rencontrées avec leur prénom, leur visage, leur souffrance.

Dimanche 29 novembre nous étions invitées à la maison d’arrêt. Devant la prison nous rencontrons l’équipe d’aumônerie : Gérard, Martine, Bernard, Monique et Christian le guitariste. Entrée : dépôt de la carte d’identité puis de nos sacs avec clefs et téléphones dans un casier, passage sous le portique, les ceintures et la guitare sur un tapis. Le petit groupe peut avancer dans les larges couloirs, des portes se ferment, d’autres s’ouvrent, des fenêtres avec double rangée de barreaux et un grillage.... Nous arrivons devant la salle réservée aux aumôneries. Les détenus sont là, ils nous attendent. Un problème de clef nous a retardés !! C’est le premier contact : un bonjour, un sourire, une poignée de main.
Tout le monde met la main à la pâte pour installer la petite salle qui va servir à la célébration : chaises, autel, ambon, feuilles de chant, livrets. Nous nous mettons en cercle autour de l’autel.

La célébration peut commencer.
Chacun se présente : son prénom, son lieu d’origine : Il y a Gilles, Jean, Luc, Roberto, Ibra, Arthur, Mabata, Jacques ….
La célébration va être animée par Christian et Arthur aux guitares, Ibra au djembé, Jacques aux maracas, Monique au tambourin
Gilles demande la parole. Il va sortir de prison et avec simplicité, il dit un grand merci criant de sincérité, à l’équipe d’aumônerie, aux détenus, « Vous avez été ma seconde famille, vous m’avez aidé à tenir debout » C’était beau.

Lecture du prophète Jérémie
Un petit mot de Bernard qui présente le prophète
Des phrases relevées du prophète Jérémie
« J’accomplirai la parole de bonheur,…, je ferai germer pour David un germe de justice, Le Seigneur est notre justice »
Des paroles exprimées
-  « Mais où est-il Dieu quand ça ne va pas ? »
-  « Il nous laisse choisir le chemin. Il est toujours là, il nous montre le chemin. »
-  « J’ai dérapé, j’aurai pu cacher la vérité, je n’aurais pas été bien si j’avais menti. J’ai tout dit, je suis bien avec moi-même. Mais quand j’ai dit la vérité, je me suis retrouvé ici »
-  « La première fois que j’ai été en prison, je ne me suis pas défilé. J’ai dit que je méritais la prison. On m’a dit que j’étais arrogant. Cette fois ci j’ai été jugé dur à cause de mon passé qui m’a enfoncé. C’est dur à accepter d’être condamné à cause de son passé. « 
-  « C’est la limite de la justice humaine »
-  « Le jour où vous venez ici on vous mets une chaîne au pied et elle ne vous quitte pas. Ils ne tiennent pas compte de la ténacité que j’ai mise pour m’en sortir : j’étais dans la rue et j’avais réussi à travailler, avoir une maison, une vie de couple. Ils ne tiennent pas compte de ce passé. »
-  « On n’a pas de pouvoir sur le passé, on a plein pouvoir sur l’avenir pour le façonner.
Ici les enfants nous manquent beaucoup. »
-  « Je vais repartir à zéro. L’oubli ce n’est pas évident. C’est dur de sortir. »
-  « Vivre avec le passé faut pas que ça te pourrisse la tête. Tu auras des coups de cafards comme ici, Choisis les bonnes personnes …. »
-  « Je sais que je vais retrouver mon fils et ma fille, ils m’aideront mais je resterai pas chez eux ; Je chercherai un lieu …. »

Lecture de l’Évangile
Des phrases relevées de l’Évangile
« Tenez-vous sur vos gardes de peur que votre cœur ne s’alourdisse » « Restés éveillés »
Des paroles exprimées
-  « Pleins de choses empoisonnent la vie. »
-  « Aucun humain n’est mauvais. L’éducation ressort toujours. On donne ce qu’on a reçu. Plus on avance dans la vie plus on s’enrichit, On apprend des autres, j’ai appris de vous tous… »
-  Une amie m’a dit « qu’elle allait allumer une lumière pour marquer ma présence. » C’est un bon contact. Elle a su comprendre mon silence et a été sincère. « Je serai avec toi à travers cette lumière »

Prière universelle : ceux qui le désirent s’expriment, nous aussi. Les mots jaillissent facilement. « Priez pour moi » dit Gilles. Un autre : « C’est à toi de prier pour nous, c’est ta mission »

Notre Père  : on se tient la main, je sens la main froide de Luc et celle toute chaude de Roberto. On se sent vraiment frères faisant partie du même corps.

Fin de la messe : petit temps de rencontre. Je m’approche de Gilles et lui souhaite bon courage, il me fait part de son inquiétude, il a sa voiture ….
Ibra me parle de ses enfants, un nombre important. Je le lui fais répéter. Il a l’air tout jeune : j’ai une fille de 21 ans me dit-il. Un autre : « vous reviendrez ? »

Moment empreint d’une grande simplicité et d’une grande confiance envers nous qui débarquions. Ils nous ont accueillies.
Leurs paroles, en résonance avec la Parole, dites avec humilité et sincérité, empreintes de souffrance mais aussi d’une grande pudeur nous ont émerveillées. Ils se soutiennent les uns les autres, s’écoutent, ont un grand respect de l’autre.
Ils sont debout, réfléchissent, échangent, partagent dans ce lieu d’aumônerie : mardi ils se sont retrouvés en groupe d’échange. Gilles avait fait un mot pour ce groupe et il s’est mis à pleurer. C’est dur de partir, de quitter la prison….. « Dehors, qu’est-ce qui m’attend ? » Hier la pièce « Pierre et Mohamed » était jouée à la maison d’arrêt. Nous aurions voulu être petites souris pour être avec eux.

Ce fut vraiment un merveilleux cadeau en ce 1er dimanche de l’Avent

Nelly et Janine

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Agenda St Jean Baptiste


Toutes les rencontres à venir