Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Mgr-Herve-Gosselin-au-Vatican

Mgr Hervé Gosselin au Vatican

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 1 vote

Les évêques récemment ordonnés ont été reçus par le Pape pour un temps de formation au Vatican


- Mgr Gosselin s’exprime sur cette session de formation épiscopale au Vatican.

Les évêques Français en session à Rome

Les conseils du pape aux nouveaux évêques
Nicolas Senèze, à Rome, le 16 septembre 2016

Source : La Croix Urbi&Orbi

Recevant vendredi 16 septembre des évêques récemment ordonnés et actuellement en formation au Vatican, le pape les a invités à être « des évêques capables d’attirer et de fasciner », capables « d’initier ceux qui leur ont été confiés ». Et à être d’« infatigables » accompagnateurs.

« Rendez pastorale la miséricorde » : tel est le conseil que le pape François a donné vendredi 16 septembre aux nouveaux évêques qui participent à la formation annuelle proposée par les congrégations pour les évêques et pour les Églises orientales.

Rappelant à ces évêques, la plupart ordonnés depuis un an, qu’ils « ont été pêchés du cœur du Dieu pour guider le peuple saint », le pape les a exhortés à « abandonner la prétention de l’autosuffisance pour vous confier comme des enfants à Celui qui a révélé son règne aux petits ».

« La richesse la plus précieuse que vous pouvez rapporter de Rome au début de votre ministère épiscopal est la conscience de la miséricorde avec laquelle vous avez été regardés et choisis », a expliqué le pape aux évêques qui passeront dimanche la Porte sainte de la basilique Saint-Pierre.
Attention aux « évêques ‘’à la mode” »

« Le seul trésor que je vous demande de ne pas laisser rouiller en vous est la certitude que vous n’êtes pas abandonnés à vos seules forces », leur a-t-il rappelé avant de leur prodiguer ses conseils pour « rendre pastorale la miséricorde ».

« Rendre pastorale la miséricorde n’est rien d’autre que de faire des Églises qui vous sont confiées des maisons qui hébergent la sainteté, la vérité et l’amour », a résumé le pape avant de donner trois conseils à ces jeunes évêques.

« Soyez des évêques capables d’attirer et de fasciner », a-t-il commencé. « Il ne s’agit pas d’attirer à soi : ceci est un danger ! », a-t-il mis en garde, soulignant que « le monde est fatigué des charmeurs menteurs. Et, permettez-moi de le dire : des prêtres ‘’à la mode” ou des évêques ‘’à la mode”. »
« Les lamentations d’un évêque sont de mauvaises choses »

« Les gens flairent les narcissiques, les défenseurs de leurs propres causes, les marchands de vaines croisades », a ajouté François qui a aussi exhorté les évêques à éviter les « lamentations ».

« Parfois, a-t-il expliqué, nous inventons des discours amers pour justifier la paresse qui nous bloque dans le son immobile des vaines lamentations. Les lamentations d’un évêque sont de mauvaises choses. »

« Soyez des évêques capables d’initier ceux qui leur ont été confiés », a continué François.

« Le visage de la miséricorde est le Christ », a-t-il affirmé. Aussi, les évêques doivent tout mettre en œuvre pour mener leurs Églises à cet « abîme d’amour », notamment en étant attentifs à « l’urgence éducative, la transmission des contenus de la foi et des valeurs, à l’analphabétisme affectif, aux parcours vocationnels, au discernement des familles, à la recherche de la paix ».
Vocations : plus la « qualité » que la « quantité »

« Ne vous laissez pas tenter par la quantité des vocations, mais cherchez plutôt la qualité », a insisté le pape avant d’improviser pour appeler ces nouveaux pasteurs à être « attentifs quand un séminariste se réfugie dans les rigidités : cela cache toujours quelque chose de mauvais ».

Enfin, le pape a insisté sur la capacité d’accompagnement des évêques. « Soyez infatigables dans l’humble devoir d’accompagner l’homme que Dieu a mis ‘’par hasard” sur votre route », a-t-il développé, en reprenant l’image du Bon Samaritain.

Il a notamment insisté sur le clergé, soulignant la nécessité « d’agir avec une grande prudence et responsabilité dans l’accueil des candidats ou l’incardination des prêtres dans vos Églises locales », et les familles, en particulier les plus blessées.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.