Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Misericorde-qu-est-ce-que-ca-veut-dire

Miséricorde (qu’est-ce que ça veut dire ?)

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Dans la suite du Synode, nous cheminons en Eglise pour découvrir ce qui se promet derrière ce mot un peu "ringard" à première vue ! Nous continuerons cette réflexion dans les prochaines prochaines rencontres.


Fruits de nos premiers échanges :

"Quelquefois, on est sauvé au moment où on ne l’attend pas."

-* La miséricorde vient de Dieu, gratuitement : c’est de la tendresse, de la bienveillance, de la générosité. Dieu est là ; avec le recul, je sais qu’il était là à mes côtés quand j’étais au fond du gouffre. Sa présence bienveillante, pleine de tendresse et de bonté gratuite, son amour inconditionnel m’ont aidée à remonter la pente.

  • La miséricorde, c’est une présence, la patience, le pardon, la bienveillance, la certitude que chacun est habité quelque soit ce qu’il vit. Dieu est patient : il attend qu’on soit prêt.
  1. Il marche en portant chacun de nous. Dans l’ancien testament, la miséricorde signifie être pris aux entrailles comme une mère avec un enfant qui souffre. Je crois en un Dieu miséricordieux, pris aux entrailles par ma souffrance et qui m’envoie de l’aide.
  1. Voici une "parabole" : "Un homme se baignait et était en difficulté. « J’ai confiance, Seigneur, je sais que tu vas me sauver ». Une équipe de sauvetage arrive ; il ne veut pas monter : « Dieu va me sauver ». Un véliplanchiste lui propose de l’aide qu’il refuse également. Un scooter des mers arrive, mais il refuse son aide en disant que Dieu va le sauver. Il finit par se noyer. Quand il arrive au paradis, il reproche à Dieu de ne pas l’avoir sauvé. Dieu lui dit : « pourtant je t’ai envoyé plusieurs personnes et tu n’as pas voulu accepter leur aide…" N’est-ce pas une part de la miséricorde ?
  1. La miséricorde passe par nos frères.

Dieu m’espère toujours

La miséricorde, c’est une présence, la patience, le pardon, la bienveillance, la certitude que chacun est habité quoiqu’il vive. Dieu est patient : il attend qu’on soit prêt. Il n’y a pas de miséricorde sans pardon reçu et donné. Il faut de la patience : on n’est pas forcément capable de pardonner à chaque moment.

  • Pour moi Dieu est patient, il m’espère toujours. Il m’attend, il a confiance en moi.
  • Tu peux avoir confiance en toi.
  • La miséricorde n’est pas à sens unique. Etty Hillesum dit qu’elle a besoin de Dieu et que Dieu a besoin d’elle. Dieu nous envoie des tiers. Il faut les accepter. Vivre c’est accepter le risque.

Questions suivantes dans quelques jours :

  • La miséricorde vient-elle uniquement de Dieu ?
  • N’y a-t-il pas aussi celle de l’homme.
  • Qu’en est-il des autres religions ?

En savoir plus

Contact : chemindesperance chez gmail.com - ou 06 62 00 85 64 / 05 45 91 01 65 / 05 45 21 44 12 (laissez au moins vos coordonnées si vous désirez être rappelé

Prochaine rencontre : samedi 12/03/2016 à la maison diocésaine de 14 H 30 à 17 H.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda

-