Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Noel-a-KOKOLOGO

Noël à KOKOLOGO

Les enfants fêtent la naissance du Christ venu à leur ressemblance.


NOEL EN DEUX ETAPES


Après les ferventes célébrations des messes de Minuit et du jour de Noël, les enfants de la paroisse de Kokologo (en fraternité avec Barbezieux) dans le diocèse de KOUDOUGOU au BURKINA FASO ne se sont pas dérobés à la traditionnelle fête de Noël des enfants.
En effet, de coutume, après le 25 décembre, la fête de la Nativité est célébrée aussi à une autre date en faveur des enfants, initiative pratiquement connue partout dans les autres diocèses du Burkina Faso et qui a pour but de permettre aux enfants de fêter entre eux la naissance du Christ venu à leur ressemblance, et de permettre à tous les enfants de toutes conditions de vivre Noël qui est la fête des enfants et de tous.

A Kokologo, c’est la date du 28 décembre qui a été retenue pour la circonstance. La fête fut préparée depuis de longues dates. Le choix d’un uniforme, un pagne mis en vente, disponible à tous les enfants au prix unitaire de 1 250 FCFA, soit 1.91 euros, en vue de se faire l’habit de la fête, mais aussi pour récolter quelques petits sous en soutien à l’organisation matérielle de la fête. Aussi, une participation de 250 FCFA, soit 0.40 euros est demandée pour l’organisation de la fête, toujours pour le soutien de l’organisation. A cela s’ajoutent les préparations : préparation de la liturgie (crèche, chants, lectures et commentaires), préparation de la soirée récréative qui a lieu la veille de la fête (ballets, playbacks, sketches…). Une organisation ayant pour maîtres d’œuvre l’aumônier paroissial de l’enfance (Abbé Edouard ZONGO), la sœur conseillère (Sœur Patricia OUANGRAWA), les catéchistes délégués à la tâche des enfants, les parrains et les marraines des enfants (des pères et des mères de famille que les enfants ont choisi eux mêmes pour les accompagner), les délégués directs des enfants (les responsables des enfants, comme on les appelle).

Le 27 décembre 2016, dans un après midi au soleil de Noël, l’appel paroissial a été entendu. La cour paroissiale de Kokologo se voit peuplée de tous ses enfants ; ils sont venus de toutes les succursales, de tous les groupes d’enfants existants sur toute la paroisse : les CV AV (cœurs vaillants, âmes vaillantes), les servants d’autel, les danseuses (groupe de petites filles qui mettent leurs talents de danseuses au service du chant liturgique), les scouts... Après un accueil à la hauteur de l’organisation, un petit repos et un repas ont permis à chacun de reprendre des forces. Et ce fut le temps de la détente : la soirée récréative. Des prestations par succursale, qui des ballets, qui des playbacks ou des sketches. Il y a de quoi faire confiance en l’avenir ! Les talents sont incroyables. Les prestations sont de taille. Les spectateurs se sont égayés et chaque passage était suivi d’applaudissements.

Le matin du 28 décembre, le jour « J », la messe fut au cœur de la journée. Messe présidée par l’abbé François SONDO, à la demande de l’abbé Edouard ZONGO, aumônier des enfants. Ce fut l’effervescence ! L’Eglise paroissiale craque de ses enfants. Des chants, des pas de danse et des acclamations rythment la célébration de la Noël des enfants à la mémoire des saints Innocents (tel que prévoit la liturgie du 28 décembre). Après la prière d’action de grâce, ce fut un temps de reconnaissance à double titres. Les enfants disent merci à tous : l’équipe accompagnatrice des enfants sur la paroisse, leurs pères et leurs mères, tous ceux qui d’une manière où d’une autre les soutiennent dans leur cheminement.
L’équipe accompagnatrice des enfants par la voix de l’aumônier souhaite Joyeux Noël aux enfants et dit merci aux enfants et aux parents pour la confiance placée en elle et pour leur dévouement remarquable qui favorise le travail l’accompagnement humain et spirituel de tous les enfants.
La messe terminée, une autre ambiance festive. En attendant le déjeuner, une animation au « guimbé » sous les arbres, par groupe informel et sans distinction aucune. Une ambiance qui fut tellement belle à ne fatiguer personne. Le soir venu, il faut bien repartir. Noël 2016 ferme ses rideaux, le soleil de la Noël des enfants se couche doucement. Rendez-vous est pris pour Noël 2017. Comme ce fut à l’arrivée, chacun, sur son vélo, ou à pieds, seul ou en groupe reprit le chemin du retour pour retrouver papa et maman.
Abbé François SONDO

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda


-