Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Nous-sommes-tous-appeles-a-etre-des-Saints

"Nous sommes tous appelés à être des Saints !"

Pape François 19 mars 2018

L’Exhortation Apostolique du Pape François « Gaudété et exultaté »,
donnée à Rome le 19 mars 2018, en la fête de saint Joseph,
nous invite à être des saints,
avec la finale de l’évangile des Béatitudes, en Saint Luc :
« Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse... »


Dans ce texte majeur, le Pape rappelle que chaque baptisé a une vocation à la sainteté. Nous pouvons télécharger l’ensemble du texte sur Internet, ou bien, trouver l’intégralité du texte chez différents éditeurs, en librairie religieuse.

Dans cette attente, prenons le temps de nous approprier quelques extraits de cette riche exhortation.
Ainsi, je souhaite que tous les paragraphes qui vont être cités, nous donnent l’envie de nous procurer ce texte majeur du pontificat du Pape François, de les lire, de les méditer, de les faire connaître, et surtout, de les mettre en pratique.

En guise d’introduction j’ai joie de nous rappeler comment Sainte Thérèse nous parle de la sainteté :

« La sainteté est une disposition du cœur qui nous rend humbles et petits devant Dieu, conscients de notre faiblesse mais confiants en sa Miséricorde infinie. »


- « Nous sommes tous appelés à être des saints
, en vivant avec amour, et, en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes là où chacun se trouve. »

- « N’aie pas peur de la sainteté
 : elle ne t’enlèvera pas les forces ni la vie.
C’est tout le contraire, car tu arriveras à être ce que le Père a pensé quand Il t’a créé, et,
tu seras fidèle à ton propre être. »

La sainteté que le Pape décrit est humble et simple, c’est « la sainteté de la porte d’à côté, celle des petits gestes. »

Pour le Pape François, le « grand critère » est l’appel du Christ à le reconnaître dans les pauvres et les souffrants.
« C’est là où se révèle le cœur même du Christ, ses sentiments et ses choix les plus profonds auxquels tout saint essaie de se conformer. » « J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire, j’étais un étranger et vous m’avez accueilli, nu et vous m’avez vêtu, malade et vous m’avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir. »
(St. Mat 25,35-36)

« Le culte qui plaît à Dieu, ce sont les œuvres de miséricorde plus que les actes de culte. »

En effet, « La sainteté est faite d’une ouverture habituelle à la transcendance qui s’exprime dans
la prière et l’adoration.../...
- la prière ne peut être une évasion niant le monde qui nous entoure.../...
- elle est une lutte permanente contre le diable qui est le prince du mal. »

« La sainteté du croyant est celle d’un croyant centré, solidement axé sur Dieu,...qui ne regarde pas « de haut », mais capable d’humilité autant que de joie et sens de l’humour, d’audace et de courage apostolique. Il ne s’agit pas d’appliquer des recettes, ni de répéter le passé, puisque les solutions ne sont ne sont pas valables en toutes circonstances, et, ce qui sera utile dans un certain contexte, peut ne pas l’être dans un autre.. »

« Il faut que chaque croyant « discerne son propre chemin et mette en lumière le meilleur de lui-même » sans s’épuiser en cherchant « à imiter quelque chose qui n’a pas été pensé pour lui. »

Le Pape François demande à chaque chrétien de faire « chaque jour, en dialogue avec le Seigneur qui nous aime, un sincère « examen de conscience. »

« Est saint celui qui est en relation avec Dieu.
Mais Dieu est le seul à connaître ceux qui sont en relation avec Lui. »

« J’aime voir la sainteté dans le patient peuple de Dieu :
- chez ces parents qui éduquent avec tant d’amour leurs enfants,
- chez ces hommes et ces femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison,
- chez les malades,
- chez les religieuses âgées qui continuent de sourire.
Dans cette constance à aller de l’avant chaque jour, je vois la sainteté de l’Église militante.
C’est cela, souvent la sainteté de la porte d’à côté », de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu, ou, pour employer une autre expression, « la classe moyenne de la sainteté ».

« Laissons-nous encourager par les signes de sainteté que le Seigneur nous offre à travers les membres les plus humbles de ce peuple qui « participent aussi à la fonction prophétique du Christ ; il répand son vivant témoignage avant tout par une vie de foi et de charité. »

« La sainteté est le visage le plus beau de l’Église.

Mais même en dehors de l’Église catholique et dans des différents milieux très différents,
l’Esprit suscite « des signes de sa présence, qui aident les disciples mêmes du Christ. »

« C’est surtout l’appel à la sainteté que le Seigneur adresse à chacun d’entre nous, cet appel qu’Il t’adresse à toi aussi : « Vous êtes devenus saints car je suis saint. »
(1ère Lettre de St Pierre 1,16).

Le Concile Vatican II l’a souligné avec force :

« Pourvus de moyens salutaires d’une telle abondance et d’une telle grandeur,
tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur condition et leur état de vie,
sont appelés par Dieu, chacun dans sa route, à une sainteté dont la perfection est celle même du Père. »

« Ce qui importe, c’est que chaque croyant discerne son propre chemin et mette en lumière le meilleur de lui-même, ce que le Seigneur a déposé de vraiment personnel en lui. »

« Dieu t’invite à faire ce que tu peux et à demander ce que tu ne peux pas. »

« C’est seulement à partir du don de Dieu accueilli et humblement reçu,
que nous pouvons coopérer par nos efforts à nous laisser transformer de plus en plus. »

« Le saint est capable de vivre joyeux et avec le sens de l’humour. Sans perdre le réalisme, il éclaire les autres avec un esprit positif et rempli d’espérance. »

« Nous compliquons l’évangile et nous devenons esclaves d’un schéma qui laisse peu de place pour que la grâce agisse. »

« Les saints surprennent, dérangent parce que leur vie nous invite à sortir de la médiocrité tranquille et anesthésiante. »

« La sanctification est un cheminement communautaire, à faire deux à deux...
Vivre ou travailler avec d’autres,
c’est sans aucun doute un chemin de développement spirituel. »

Et maintenant, que chacun de nous, après la lecture de ces extraits de l’Exhortation Apostolique du Pape François,
- prenne le temps de la prière,
- de la méditation d’une citation, d’un paragraphe …
En appelant l’Esprit de Pentecôte de lui venir en aide.

Cette proposition peut aussi être l’occasion d’un partage avec d’autres.
« Ainsi, l’Église, au lieu de stagner, pourra aller de l’avant
en accueillant les surprises du Seigneur. » (§ 139 de l’Exhortation)

Frère Henri REVEREAU Missionnaire de Ste Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP


-