Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Obseques-d-Annie-Pringalle-samedi-7-mai-2016

Obsèques d’Annie Pringalle : samedi 7 mai 2016

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir

A Dieu Annie. Elle nous a quittés discrètement. Elle restera une lumière dans nos vies.

Cette vie nouvelle d’Annie en moi, en nous, me remplit d’une paix incroyable !

Qu’elle repose en paix et en Dieu !


Évangile des pèlerins d’Emmaüs (Luc 24 ;13-35 )

13Ce même jour, deux disciples se rendaient à un village appelé Emmaüs, qui se trouvait à environ deux heures de marche de Jérusalem. 14Ils parlaient de tout ce qui s’était passé. 15Pendant qu’ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s’approcha et fit route avec eux. 16Ils le voyaient, mais quelque chose les empêchait de le reconnaître. 17Jésus leur demanda : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Et ils s’arrêtèrent, tout attristés. 18L’un d’eux, appelé Cléopas, lui dit : « Es-tu le seul habitant de Jérusalem qui ne connaisse pas ce qui s’est passé ces derniers jours ? » — 19« Quoi donc ? » leur demanda-t-il. Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth ! C’était un prophète puissant ; il l’a montré par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. 20Les chefs de nos prêtres et nos dirigeants l’ont livré pour le faire condamner à mort et l’ont cloué sur une croix. 21Nous avions l’espoir qu’il était celui qui devait délivrer Israël. Mais en plus de tout cela, c’est aujourd’hui le troisième jour depuis que ces faits se sont passés. 22Quelques femmes de notre groupe nous ont étonnés, il est vrai. Elles se sont rendues tôt ce matin au tombeau 23mais n’ont pas trouvé son corps. Elles sont revenues nous raconter que des anges leur sont apparus et leur ont déclaré qu’il est vivant. 24Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau et ont trouvé tout comme les femmes l’avaient dit, mais lui, ils ne l’ont pas vu. » 25Alors Jésus leur dit : « Gens sans intelligence, que vous êtes lents à croire tout ce qu’ont annoncé les prophètes ! 26Ne fallait-il pas que le Messie souffre ainsi avant d’entrer dans sa gloire ? » 27Puis il leur expliqua ce qui était dit à son sujet dans l’ensemble des Écritures, en commençant par les livres de Moïse et en continuant par tous les livres des Prophètes.
28Quand ils arrivèrent près du village où ils se rendaient, Jésus fit comme s’il voulait poursuivre sa route. 29Mais ils le retinrent en disant : « Reste avec nous ; le jour baisse déjà et la nuit approche. » Il entra donc pour rester avec eux. 30Il se mit à table avec eux, prit le pain et remercia Dieu ; puis il rompit le pain et le leur donna. 31Alors, leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent ; mais il disparut de devant eux. 32Ils se dirent l’un à l’autre : « N’y avait-il pas comme un feu qui brûlait au-dedans de nous quand il nous parlait en chemin et nous expliquait les Écritures ? »
33Ils se levèrent aussitôt et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent les onze disciples réunis avec leurs compagnons, 34qui disaient : « Le Seigneur est vraiment ressuscité ! Simon l’a vu ! » 35Et eux-mêmes leur racontèrent ce qui s’était passé en chemin et comment ils avaient reconnu Jésus au moment où il rompait le pain.


J’ai choisi ce texte parce qu’il fait sens pour moi, aujourd’hui.
Mais avant de le commenter je vous dois quelques explications :

1/ Annie, Anne-Marie pour l’état civil, ma femme, est morte lundi, d’épuisement.
Son leitmotiv, c’était de « rendre service » : Elle l’a fait, jusqu’au bout… Au delà de ses forces ! …
Elle est morte en se reposant sans souffrir, sans se voir dépendante ou diminuée, ce qu’elle n’aurait pas pu supporter !
Oui, pour elle, c’est vraiment une belle mort !

2 : A ceux qui voudraient me plaindre, je réponds
- que nos enfants sont « élevés »,
- que nos enfants et petits enfants sont en bonne santé, que nous avons beaucoup d’amis.
- Auprès de tous, je peux me reposer pour prendre le temps de réorienter ma vie, que nous imaginions autrement, il y a 8 jours.
- Je pense aussi à ma maman : elle est devenue veuve en 44 pendant la guerre , elle n’avait pas de profession, mais 2 ados et une petit dernier, moi, de 3 ans.
Non, vraiment, je ne suis pas à plaindre !

3 : Si nous sommes aussi nombreux aujourd’hui, c’est parce qu’Annie savait créer et entretenir des liens. Depuis près de 50 ans nous participons à un mouvement qui s’appelle « Vers la Vie Nouvelle ». Un de ses piliers est le personnalisme d’Emmanuel Mounier. Contrairement à l’individualisme qui domine la pensée contemporaine, nous pensons que c’est la personne qui compte. Schématiquement une personne, c’est l’ensemble d’un individu et des liens qui l’anime. Et seule cette « personne » fait vivre la société.

4 : Avant d’arriver au texte des pèlerins d’Emmaüs, je dois dire que j’ai une double culture :
- catholique, avec catéchisme, 10 ans de cours d’éducation religieuse, mouvements d’action catholique... j’ai même fait l’école de la foi !
- ingénieur ; j’ai une manière scientifique, rationnelle, voire matérialiste d’appréhender le monde.
Jusqu’il y a 8 jours, cette double culture me posait problème et paralysait ma parole . A titre d’exemple, pour mon coté scientifique, l’expression « résurrection de la chair » me paraît absurde : aussi crédible que ce qu’on raconte par exemple dans la « guerre des étoiles » !

5 : Et voilà que, ces tous derniers jours, j’ai eu une « révélation ».
En grec, on dit « Apocalypse »
A la télé l’inspecteur Bourel disait « Bon sang, mais c’est bien sûr » !
Ici « Alors, leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent ».
C’est la même chose !

6 : Voyez vous même :
Vous me connaissez, ou plutôt vous me connaissiez.
Et je suis ici, aujourd’hui, calme, assuré à vous parler !
Je pense que vous voyez tous que c’est l’énergie d’Annie qui vit en moi, maintenant.
Oui Annie est bien vivante aujourd’hui devant vous.
D’autres m’ont déjà dit, ou écrit, qu’une partie de ce qui les anime aujourd’hui, c’était elle.
Peut être est-ce aussi votre cas ?

7/ Résurrection...
Oui Annie est bien vivante aujourd’hui…. autrement.
Chez les chrétiens on appelle ceci la vie éternelle, ou même la résurrection.
Personnellement, j’aime mieux prononcer « re - surrection ».
Chacun, quelque soit sa religion ou ses convictions, j’en suis sûr, peut partager cette même expérience… sous d’autres mots… (Pentecôte !)

8/ Cette vie nouvelle d’Annie en moi, en nous, me remplit d’une paix incroyable !
J’aimerai la partager avec vous !
Musique

J’ai demandé à une amie, Geneviève, qui a déjà décoré cette église à l’occasion du mariage de Matthieu et Susana de préparer une composition florale qui symbolise ce que je viens d’essayer de vous dire….

Bernard Pringalle le samedi 7/5/16


Bernard, tu n’as souhaité pour fleurs qu’une méditation sur la Résurrection et la vie Nouvelle et cette dernière n’est pas une promesse pour le futur, mais c’est une promesse pour aujourd’hui et pour chacun individuellement.
Le ciel est en nous, nous sommes de la terre, il n’y a pas de frontière.
Nos pensées, notre personnalité, notre volonté, nos actions, nos engagements, nos débats, nos rires, les services rendus, les attentions aux autres, voici la nouvelle naissance qui permet de voir un monde nouveau, une vie nouvelle où l’Amour règne, agit, rétablit, console, guérit.
Annie ne cherchait pas Dieu dans un ciel lointain, ni dans une introspection narcissique. Elle cherchait Dieu dans la vie, dans les autres.
Vivre la vie nouvelle était pour Annie avant tout, tisser des liens, et ils sont nombreux ses liens. Ils ont tissé un ouvrage merveilleux, comme une longue robe blanche, comme une longue robe de baptisée, de ressuscitée.
Une élévation de mufliers blancs, couleur de ce qui est tout accompli, nimbés des genets jaunes, couleur de la lumière pour exprimer le dynamisme de la résurrection.
Annie est en pleine communion avec le Christ ressuscité.
Il est ici symbolisé par le lys blanc placé en point focal et entouré de 8 roses blanches. 8 comme symbole de résurrection et d’accomplissement, Blanc comme le vêtement nouveau du baptême qu’Annie avait reçu. 5 chamærops comme les 5 continents. Ils évoquent tous les liens tissés du nord au sud, de l’est à l’ouest, de Paris à Bruxelles au sein du secteur politique de vie nouvelle, avec Célia, avec tous les jeunes collégiens, lycéens, de l’aumônerie à l’éclaircie, du conseil municipal au conseil paroissial….
Sur le dessus du cercueil des liens aussi représentés par un jeu de 6 bambous pour ceux très fort tissés avec toi Bernard et avec vous ses enfants, j’aurais pu mettre une forêt de bambou pour ses belles filles, ses petits enfants, ses frères, pour ses neveux et nièces… belle sœur, et une forêt n’aurait peut être pas suffi.
Annie aimait les voyages, c’est la raison de ces quelques fleurs exotiques.
Tous ces liens sont les poutres de notre maison commune, ils sont solides et éternels, ils ne se déliteront pas car fait de ce cèdre qui accompagne et assoit la composition.
Le genêt est souvent cité dans la bible comme un lieu de repos, tout comme le cèdre est symbole d’éternité et d’incorruptibilité.
Repose en paix Annie.

1 réaction


21 mai 2016 15:01, par BERNARD Danièle

 Je suis une amie d’Annie depuis 65 ans. Nous nous sommes rencontrées lors de nos études au Collège de Poitiers. maman était sa correspondante car elle était interne. J’ai passé des vacances scolaires chez ses parents à Puy Ferrier et ailleurs. Un jour, elle m’a dit, avec l’accord de Bernard, voudrais-tu être la marraine de Xavier. C’est sa plus grande preuve d’amitié. Elle m’a aidée, mon amie, dans des pa

- repondre message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




Toutes les rencontres à venir