Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Parole-a-notre-eveque-10-mars-2018
          Parole à notre évêque, 10 mars 2018

Parole à notre évêque, 10 mars 2018

Le texte des orientations diocésaines Pour que rien ne se perde est à découvrir dès le 15 mars. Mgr Gosselin, avant de donner la confirmation à des jeunes et à des adultes à La Rochefoucauld, a également éclairé sur ce sacrement.


A partir de la consultation sur l’avenir de l’Eglise en Charente, un texte a été rédigé. « Nous avons essayé de le fignoler pour qu’il puisse être disponible pour le 15 mars. Il sera alors envoyé aux prêtres, diacres, religieux et religieuses, mais également à des délégués qui ont été choisis en doyenné. A eux d’abord de s’approprier le texte et de le travailler avec d’autres. Il ne s’agit pas de le remanier, parce que c’est un texte qui a déjà été amendé par le conseil presbytéral avec l’ensemble des prêtres en activité, mais de pouvoir répondre à des questions sur les mises en pratique concrètes de ces orientations. »
La réflexion sur l’avenir de l’Eglise en Charente se poursuit activement. Tout a commencé par la consultation. « Ce sont vraiment six mois de travail qui aboutissent à un accouchement. Est-ce difficile ? Non, mais les derniers jours avec les questions de mise en forme d’un texte sont toujours un peu délicats. Le travail avance donc sur ce texte Pour que rien ne se perde. Il y a des obligations pour qu’on ne perde pas l’essentiel et pour saisir ce qui est important dans notre vie de chrétiens et dans notre vie d’Eglise. Ce texte ne sera pas promulgué d’emblée, c’est pour cette raison qu’il ne sera pas disponible sous forme papier, mais qu’il sera envoyé sous forme numérique et à consulter sur le site. Nous attendrons des réponses au questionnaire sur la mise en pratique concrète de ces orientations qui sera travaillé par l’ensemble des délégués, 250 personnes, qui se retrouveront le 5 mai. Cette journée sera un temps diocésain qui se conclura par un temps de prière et eucharistique à la Cathédrale. Il n’y aura pas d’autre messe dans le diocèse ce jour-là », souligne l’évêque.

« L’être chrétien a besoin de l’essentiel »

Dimanche 11 mars, Mgr Gosselin présidait la célébration à La Rochefoucauld. Il donnait le sacrement de confirmation à sept jeunes et cinq adultes. « Je les rencontre demain (samedi 10 mars) et ils m’ont déjà écrit. On redit, dans les orientations diocésaines, que l’être chrétien a besoin de l’essentiel : baptême, confirmation, eucharistie. Les trois sacrements de l’initiation chrétienne sont non seulement disponibles, mais presque indispensables pour bien vivre sa vie de chrétien. Le mot confirmation est un peu ambigu. On peut penser : je vais confirmer mon baptême maintenant que je suis adulte, le baptême que j’ai reçu quand j’étais petit. Non, la confirmation signifie que je reçois cette force nécessaire pour vivre ma vie de chrétien là où j’en suis, que je sois jeune ou vieux. Je peux avoir 80 ans, si je ne suis pas confirmé, je peux demander la confirmation. On peut rappeler que c’est vraiment nécessaire à tous les âges pour pouvoir vivre sa vie de chrétien aujourd’hui. »
« Je trouve que c’est important que la communauté chrétienne prenne en charge, dans la prière, ceux qui demandent de tout cœur ce sacrement. Cette confirmation ne rallonge pas vraiment la célébration. J’espère que la fête sera belle à La Rochefoucauld dimanche (11 mars). Je rappelle que, pendant le carême, le dimanche n’est pas carême. Si vous comptez les 40 jours, il ne faut pas compter les dimanches, parce que le dimanche, nous fêtons la résurrection. J’espère que ces confirmations vont être le début d’une longue série. Je suis en effet prêt à aller partout pour donner ce sacrement », rappelle Mgr Gosselin.

Ne pas oublier les textes passés

Dans les orientations diocésaines, le sacrement de confirmation est évidemment présent. « Il y a un chapitre entier sur la manière dont la communauté chrétienne célèbre. Il est très important que la communauté se rassemble. Nous voyons bien dans les Actes des apôtres comment ils se rassemblent : « ils étaient fidèles à l’enseignement des apôtres, à la communion fraternelle, au partage du pain et aux prières ». Le deuxième chapitre des orientations diocésaines parle de cette vie de célébration. La célébration pour les chrétiens correspond à la célébration sacramentelle et également à des temps de prière que nous pouvons avoir hors sacrement. Nous insistons beaucoup sur ces temps de prière. En fait il y a deux lignes sur le sacrement de confirmation, mais elles sont très importantes. Je rappelle que c’est l’être chrétien qui est grandi et qui marche vers sa maturité spirituelle lorsqu’il reçoit la confirmation. Dans ce texte d’orientations, nous faisons beaucoup de références à des textes passés au niveau pastoral, concernant le baptême, la préparation du mariage. On les met surtout en notes. Je pense que nous oublions un peu rapidement le passé pour faire des choses nouvelles. Or, il y a des textes très intéressants qui ont déjà été écrits sur la communauté chrétienne, sur le baptême. Nous ne reprenons donc pas tout dans les orientations. »
« Peut-être que la confirmation méritera un développement ultérieur. En tout cas, la confirmation est bien présente comme tous les sacrements de l’initiation chrétienne. Mais on peut certainement dire que, dans le texte, nous invitons tout particulièrement à parler de l’eucharistie. Parce que Pour que rien ne se perde apparaît dans l’Evangile de Jean au moment de la multiplication des pains, en référence à Jésus qui veut nourrir et nous parlons davantage de cette dimension du pain. Cette dimension eucharistique est donc assez présente. Pourquoi ? Parce que je pense que les communautés chrétiennes sont très soucieuses et ont un saint désir et une inquiétude : pourrons-nous aller à la messe le dimanche près de chez nous ? Nous avons entendu cette préoccupation et nous allons faire de notre mieux même si les temps sont un peu durs parce que les ouvriers sont peu nombreux. C’est une vraie question et nous essayons d’y répondre et nous allons le faire ensemble », conclut l’évêque.

Erica Walter

En savoir plus

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Mgr Hervé Gosselin
Secrétariat : 05 45 91 86 89
226, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
Mgr Gosselin
Secrétariat de Mgr GOSSELIN

NB : Les mails envoyés à l’adresse eveque chez dio16.fr ne sont plus consultés





-