Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Parole-a-notre-eveque-13-juillet-2018
          Parole à notre évêque pour l’été

Parole à notre évêque pour l’été

Mgr Hervé Gosselin souhaite de bonnes vacances et un bon repos à tous durant cette période estivale.


Pour l’évêque, entre le 14 juillet et le 15 août, nous sommes véritablement dans la grande période des vacances. « Je voulais souhaiter bonnes vacances et bon repos à ceux qui vont partir ou qui sont partis, ceux qui sont en Charente ou dans la grande région Nouvelle-Aquitaine. Nous avons la chance d’avoir tout un littoral extrêmement beau et profitable et un arrière-pays aussi très agréable. Je pense aussi à tous les scolaires qui ont peut-être obtenu leur bac ou un examen. En tout cas, nous avons tous besoin de ce temps annuel pour pouvoir récupérer. Si nous allons dans des pays étrangers, nous nous rendons compte que c’est quand même une particularité des pays occidentaux que de proposer un temps aussi long de récupération. Dans de nombreux pays, il n’y a pas cette notion de rupture aussi importante. »
« J’avais aussi envie de penser à ceux qui ne vont pas partir. Partout on parle vacances, départ, voyages, bouchons sur les routes, monde sur les plages, température de l’eau, montagne, mais la majorité des gens ne se déplace pas forcément pour différentes raisons : économiques, la santé peut aussi être déficiente, l’âge empêche parfois de partir. Certains n’ont pas envie de partir, mais d’autres voudraient mais ne peuvent pas. En Charente, un orage violent le 4 juillet a détruit des communes. Je suis allé sur place pour soutenir un peu les habitants sinistrés. Des maisons ont leur toiture entièrement broyée. Beaucoup de sinistrés témoignaient en disant : nous pensions que c’était la fin du monde, c’était très impressionnant avec des grêlons gros comme des balles de tennis. Ceux qui sont logés, relogés pour des mois ou peut-être pendant des années, vivent une grande détresse. Nous ne pouvons pas non plus rester complètement indifférents et simplement se dire tout va bien avec vacances, plage et farniente. Je pense à ceux qui habitent particulièrement dans les secteurs de Saint-Sornin et Chabanais. Et puis je pense également à des migrants que j’ai rencontrés. Ils sont partis loin de chez eux, mais la notion de vacances leur est étrangère », insiste Mgr Gosselin.

L’été, un temps pour Dieu  ?


Un certain nombre de personnes ne se déplace donc pas pour partir en vacances. « Comment vivre ce temps-là quand on reste sur place ? Je crois qu’il faut essayer de s’ouvrir même sur des voisins. Le fait d’inviter pour un apéro ou de faire un pique-nique dans une campagne voisine peut changer beaucoup les ambiances. Je crois que nous sommes responsables les uns des autres et faire de petites invitations peut permettre de rendre la vie agréable. Il faut aussi être attentif aux propositions estivales. Beaucoup de communes ont de petits événements. J’encourage ceux qui le peuvent à y assister, ce qui permet de sortir de son quotidien. L’avantage, c’est qu’il fait quand même plus beau en été, la nature est magnifique. On peut donc aussi se rassasier avec des petits tours dans la campagne qui nous font autant de bien que d’aller très loin. On peut parler de vacances chez soi. »
« Il me semble également que, de la même manière que le dimanche vient rythmer la semaine comme un temps de récupération et de ressourcement, l’été peut être considéré avant tout comme un temps pour Dieu. Il s’agit du coup d’avoir un temps d’intériorité dans sa journée et de ne pas simplement être dans l’activité superficielle. L’été peut vraiment être un lieu de ressourcement. Le ressourcement est avant tout intérieur. Parfois des retraites, des récollections sont proposées, mais elles obligent à se déplacer. Dans le cas contraire, pourquoi ne pas écouter davantage RCF et ses émissions, se nourrir aussi de la parole de Dieu, avoir des temps un peu chez soi pour être en intériorité à l’écoute de la parole de Dieu. Venez à l’écart et reposez-vous un peu. Jésus n’a pas dit ces paroles en pensant : il faut partir au bord de la mer, mais il faut se déplacer de ses habitudes pour pouvoir retrouver un rythme », explique l’évêque

« Ce qui compte l’été, c’est de vraiment se faire du bien »


Pour Mgr Gosselin, l’été représente un temps privilégié. « Dans l’année, nous disons souvent que nous n’avons pas le temps parce que nous avons plein de choses à faire. En vacances, ce n’est pas vrai. Mais on verra que, en fait, ce qui nous manque le plus pour un temps de prière et d’intériorité, ce sont les motivations. Je crois aussi que le temps d’été est un temps de recul où nous voulons développer un peu ses motivations. Pourquoi est-ce que je vis ? Pourquoi est-ce que tu vas si vite toute l’année ? Qu’est-ce qui est important pour toi ? Peut-être qu’il y a des réponses que nous pouvons nous accorder avec un temps de récupération, de ressourcement. Et je pense que le ressourcement prend, comme dit notre Pape, l’homme dans sa totalité. Ayons ce souci d’une écologie humaine intégrale, à savoir de prendre soin de soi, ce qui passe par le bien-être du corps quand c’est possible, être en paix avec soi au niveau psychologique et avoir un temps intérieur de méditation et un ressourcement. A la rentrée, on verra qui sont les plus en forme. Ceux qui sont allés loin ou ceux qui se sont donnés les moyens de réfléchir sur leur vie, de méditer des paroles de sagesse comme on mange des bonnes choses, de pouvoir savourer un peu ce qui nous fait du bien. »
« Ce qui compte l’été, c’est vraiment de se faire du bien en tenant compte de ce que nous sommes. De ce point-de vue là, qu’on parte ou pas nous sommes à égalité. Les vacances peuvent être une période d’agitation. Ce que je ne souhaite pas pour chacun d’entre nous. Il est important que chacun puisse d’abord être en paix avec soi-même et s’accorder des temps dans ce sens. Le sens même de leur vie va leur être communiqué. L’Église est là pour accompagner largement, cet été, ceux qui le veulent dans de belles églises fraîches qui peuvent accueillir pour un vrai temps de méditation. Etre dehors est une bonne chance, donc sortons pour pouvoir nous retrouver, nous réconforter, nous encourager, nous retrouver pour chanter et célébrer », conclut l’évêque.

Erica Walter

En savoir plus

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Mgr Hervé Gosselin
Secrétariat : 05 45 91 86 89
226, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
Mgr Gosselin
Secrétariat de Mgr GOSSELIN

NB : Les mails envoyés à l’adresse eveque chez dio16.fr ne sont plus consultés





-