Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Parole-a-notre-eveque-14-avril-2018
          Parole à notre évêque, 14 avril 2018

Parole à notre évêque, 14 avril 2018

Du 6 au 9 avril, plusieurs centaines d’adultes et de jeunes charentais se sont retrouvés à Lourdes. Mgr Gosselin a accompagné ces deux pèlerinages qui ont permis aussi des rencontres en diocèse.


Ce week-end d’avril a visiblement été riche, intense et vécu comme un très bon temps diocésain. « Je rends grâce au Seigneur pour ce temps passé ensemble. Il se trouve que cette année le pèlerinage pour les adultes, le pèlerinage de la Miséricorde, qui a lieu le week-end après Pâques, coïncidait avec le début des vacances qui correspond au pèlerinage de jeunes. Nous étions donc tous ensemble à Lourdes. Les animateurs et organisateurs ont pu saisir cette opportunité et ont pu la mettre à profit afin de bien vivre ce rassemblement. Dans les orientations diocésaines, il est dit qu’il faudra que les doyennés animent des temps de doyennés ou autres. Je crois que les temps de pèlerinage sont quand même très importants. Nous avons l’avantage de n’être pas loin de Lourdes, 4 heures de car avec arrêt pour pique-niquer et l’ambiance qui va avec. Cet ensemble fait la communauté, la fraternité. Quand on dit qu’il n’y a pas de fraternité surnaturelle sans fraternité naturelle, il faut le vivre ensemble au quotidien. »
L’évêque fait naturellement le lien avec la lettre publiée par le Pape lundi 9 avril Gaudete et Exsultate. « Il dit bien que la sainteté, c’est aussi dans le quotidien, dans les dimensions les plus simples. Il me semble que la démarche de pèlerinage recouvre aussi bien le déplacement en car, le pique-nique, l’hôtel. Tout favorise et fortifie effectivement la dimension de fraternité. Ce pèlerinage est un pèlerinage comme un autre avec une grâce particulière qui est celle de Lourdes, un lieu que j’aime bien et qui marche à tous les coups. Il y a quelque chose là-bas qui est hors du commun. Nous avons vécu un très bon temps avec les adultes et avec les jeunes avec deux programmes séparés », résume l’évêque.

Messe et rencontre intergénérationnelles

Le dimanche matin, 8 avril, jeunes et adultes charentais ont partagé un temps commun avec notamment la messe célébrée à la grotte. « C’est un peu exceptionnel. Pour les grands groupes, le chapelain de Lourdes n’aime pas spécialement que les messes se fassent à la grotte. Nous avons en plus hésité à cause du temps parce qu’il pleuvait. Nous avons finalement maintenu cette messe à la grotte et nous avons bien fait. Nous avons en effet vécu un bon temps de célébration et de rassemblement. Pour les jeunes comme les adultes, être face à la grotte était béni. Une rencontre a ensuite prolongé cette matinée inter-générationnelle. Les adultes ont donné aux jeunes un Nouveau Testament, ce qui m’a permis de glisser, de manière tout à fait opportune, que : “rien ne se perd”… Nous avons reçu un trésor, celui de l’Evangile, les enfants, nous vous le donnons. Nous avons vécu de manière concrète cette transmission de génération en génération. C’était très beau, il ne s’agissait pas simplement de donner un livre, mais de partager la parole de Dieu entre jeunes et adultes. Il y a vraiment une grâce qui se ressentait dans la salle. La réflexion était là. Nous avons eu des échos après sur ce temps particulier autour de la parole de Dieu. »
« A Lourdes, la démarche diocésaine était permanente, mais il y a eu quelques sommets comme le dimanche matin. Sinon les propositions pour les jeunes et les adultes se sont déroulées de manière très fluide et belle. Je vous confie ma joie et ma surprise d’évêque : nous avons en effet proposé une messe le lundi en disant qu’elle était facultative puisqu’il ne s’agit pas d’une proposition habituelle ce jour-là. Nous avions prévu quand même une salle plus grande que le petit oratoire. En fait les collégiens et lycéens sont pratiquement tous venus. Et cette messe inaugurait la matinée où ils se sont approprié les orientations diocésaines. Tous les chrétiens de Charente savent qu’un texte est sorti et qu’il est à lire sur le site internet du diocèse. Les jeunes ont pris cette matinée très au sérieux. Les animateurs avaient adapté un questionnaire. Il y avait vraiment une démarche synodale : les jeunes ont entendu des questions, ont réfléchi ensemble, ont exprimé des idées proposées à l’ensemble du groupe. Elles ont été votées et nous avons retenu celles adoptées à 2/3 des voix. L’avis des jeunes sera présenté le 5 mai, moment où les délégués du diocèse se rassembleront à la maison diocésaine. Une messe, ouverte à tous, clôturera cette journée », rappelle Mgr Gosselin.

Entendre les plus jeunes

« L’avis des jeunes sera complètement intégré dans le cadre de ces orientations diocésaines. Les délégués sont en train de travailler pour qu’il y ait des textes qui reviennent avant le 21 avril. Dans le cadre d’un pèlerinage, un groupe de 250 collégiens et lycéens du diocèse fait un certain nombre de proposition qui seront intégrées. C’est comme dans la règle de Saint Benoît, l’Esprit saint parle aussi bien chez les jeunes que chez les vieux. Il faut donc vraiment entendre. Même si la transmission se fait d’adultes à plus jeunes, quand on veut animer l’Eglise d’aujourd’hui et de demain, on entend aussi les plus jeunes car ils ont l’esprit pour pouvoir élaborer ensemble de manière pratiques les orientations diocésaines. »
« Il y a un encouragement aussi à continuer de sortir, à ce que la communauté sorte, qu’elle fasse aussi des démarches de pèlerinage. Il y a une démarche spirituelle qui passe par : ensemble, on se met en marche. Le thème de Lourdes, “Faites tout ce qu’il vous dira” nous concerne aussi en Charente. Nous essayons de faire tout ce qu’il nous dit et de nous mettre à l’écoute. Ce sont des paroles des noces de Cana, nous pouvons donc dire que, avec les jeunes comme avec les adultes, nous sommes allés à Cana. Nous avons célébré, nous avons fait la fête, nous avons bu du vin dans le sens le vin de l’allégresse, de la joie. Le Pape nous l’affirme : la joie et l’exultation font partie de la vie quotidienne des chrétiens. Je souhaite que cela inaugure tout ce que nous allons vivre pendant ce temps pascal, dans le temps de la joie jusqu’à la Pentecôte avec tout ce qui se prépare au niveau du diocèse, des doyennés, des nominations. Ce n’est pas simple. Je demande la prière de tous pour que, avec les différents conseils, nous puissions faire quelque chose qui corresponde au mieux aux attentes des chrétiens, mais surtout, en premier, que nous fassions la volonté de Dieu et que nous fassions tout ce qu’il nous dira », conclut l’évêque.

Erica Walter

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Mgr Hervé Gosselin
Secrétariat : 05 45 91 86 89
226, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
Mgr Gosselin
Secrétariat de Mgr GOSSELIN

NB : Les mails envoyés à l’adresse eveque chez dio16.fr ne sont plus consultés





-