Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Parole-a-notre-eveque-15-septembre-2018
          Parole à notre évêque, 15 septembre 2018

Parole à notre évêque, 15 septembre 2018

Mgr Gosselin a fait le point sur le climat et les échanges entre les membres du conseil épiscopal et les doyens. Il recevait aussi Laure Lamas, responsable de la pastorale des jeunes, pour évoquer notamment les attentes de ces générations.


Du mardi 11 au jeudi 13 septembre, les membres du conseil épiscopal étaient réunis en ce temps de rentrée. « Cette session de conseil épiscopal de début d’année est importante. Il y a la rentrée scolaire, nous-mêmes nous faisons une rentrée pastorale. Elle était un peu particulière cette année. Je pense que nous pouvons dire que tout le travail fait l’an dernier permet de clarifier un peu ce qu’il y a à accomplir. Nous sommes dans la mise en pratique des orientations, mais ce cadre clair est assez confortable. Nous l’avons vraiment perçu dans nos échanges. »
« Nous avons eu une journée complète avec les doyens que nous avions préparée la veille. Nous avons eu un écho de ce qui s’est passé pour cette rentrée. Par exemple, le doyenné Sud-Charente a déjà un an d’avance puisque sa configuration était déjà celle-ci l’an dernier. Les autres vivent une phase de découverte, de rencontre avec l’autre. Les prêtres se réunissent et des rencontres dans certains doyennés avec les différentes EAP ont déjà été organisées. Chaque doyenné aura ou a eu sa naissance officielle que nous manifestons par une célébration : pour le Nord-Charente, à Ruffec, le 9 septembre, pour l’Ouest Charente, à Bassac le 30 septembre, pour le Grand Angoulême, le 7 octobre et pour l’Est-Charente, le 28 octobre à Roumazières. Chaque doyenné organise cette journée avec une célébration où nous rendons grâce à Dieu parce que nous voulons mettre ce doyenné sous le regard du Seigneur pour pouvoir vivre dans l’Esprit saint. A Ruffec, le Père Marc a aussi fêté ses 40 ans de sacerdoce, ce qui a rajouté un élément festif. A Bassac, des confirmations seront célébrées. Chaque doyenné met sa coloration particulière dans cette célébration », souligne Mgr Gosselin.

Vers l’élaboration d’un plan pastoral

« Un dynamisme se créé par cette rencontre avec les doyens. Pour nous, au niveau du conseil épiscopal, c’est capital d’entendre l’écho des cinq doyennés, leurs difficultés, leurs joies, la réalité même des doyennés extrêmement différents. Cette diversité n’est pas du tout nuisible pour avoir un esprit commun. Je sens qu’il y a vraiment une progression dans cette volonté d’un travail ensemble. Ce qui est très réjouissant. Les communautés elles-mêmes, donc les doyennés, doivent composer avec ces orientations communes et donner une coloration particulière dans l’organisation du territoire, mais pas seulement. Le 13 octobre, les différents doyennés avec leurs EAP se rassembleront à Angoulême pour commencer à travailler l’élaboration d’un plan pastoral. Ce plan ne descend pas du conseil épiscopal, mais il est à faire en doyenné avec différents critères que nous avons vus ensemble. »
Le 27 septembre, une messe de prière et de demande de pardon pour les victimes de pédophilie sera célébrée à la Cathédrale d’Angoulême à 18h. « Elle est une suite à la lettre du Pape que nous souhaitons diffuser à l’ensemble des chrétiens de Charente. Mercredi, (12 septembre), les évêques de France, nous avons publié une lettre pour faire écho aux mots du Pape. Elle invite à manifester notre confiance aux prêtres, mais reconnait aussi que certains ont pu faillir et qu’il faut avoir ce souci de tous ceux qui ont pu être victimes. Le peuple de Dieu est invité à un événement diocésain autour de la diffusion de la lettre du Pape, également autour d’une demande de pardon. Nous avons pensé, membres du conseil épiscopal et doyens, qu’un temps important de célébration pouvait marquer ce début d’année très impacté par l’actualité. Les différentes révélations ajoutent beaucoup de lourdeur parce que cela fait partie de la culpabilité. Nous faisons partie d’un corps et nous sommes solidaires. Il est essentiel que nous puissions continuer à marcher en demandant au Seigneur de nous accorder sa grâce. »

« Je crois qu’il y a vraiment une grande attente »

Dans la deuxième partie de l’émission, Mgr Gosselin a dialogué avec Laure Lamas, responsable de la pastorale des jeunes. « Cette pastorale fait partie de tous ces services sur lesquels nous comptons. Dans cet axe de la pastorale des jeunes, je crois qu’il y a vraiment une grande attente. Il est important que cette pastorale se sente soutenue. La pastorale des jeunes propose aux jeunes des lieux pour se rencontrer et structurer leur foi », affirme-t-il. Laure Lamas a évoqué différents rendez-vous, d’abord Toussaint 2018 à Bergerac pensé pour les lycéens. Les jeunes professionnels et étudiants de la province ont, eux, rendez-vous en janvier 2019 à Angoulême à l’occasion du week-end final des JMJ et du Festival de la BD. « Nous souhaitons rassembler au moins 100 à 150 jeunes. Les collégiens, les lycéens seront invités pour le week-end des Rameaux. Ils ne vivront pas un pèlerinage à l’extérieur du diocèse comme nous en avons l’habitude. Nous avons plutôt opté pour un week-end ici avec une démarche itinérante, une marche de nuit très certainement autour de Montbron », dévoile Laure Lamas.
Du 3 au 28 octobre se vivra le Synode des jeunes à Rome. Pour l’évêque, « la pastorale des jeunes permet aussi d’entendre leurs voix. Il y a eu une démarche synodale des jeunes quand ils étaient à Lourdes en avril dernier. Ils ont pu exprimer la vision qu’ils avaient de l’Eglise et on en a tenu compte dans la rédaction des orientations. Je pense qu’il y a une génération qui monte, qui est en grande attente spirituelle de vie intérieure, d’authenticité. Je crois que c’est une voix que nous avons à écouter ». Laure Lamas va évidemment dans le même sens : « Ce qui est très frappant -on le retrouve auprès des jeunes charentais comme à l’échelle universelle-, les jeunes ne veulent pas une Eglise à côté, mais veulent insuffler du jeune dans l’Eglise telle qu’elle est », conclut-elle.

Erica Walter

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Mgr Hervé Gosselin
Secrétariat : 05 45 91 86 89
226, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
Mgr Gosselin
Secrétariat de Mgr GOSSELIN

NB : Les mails envoyés à l’adresse eveque chez dio16.fr ne sont plus consultés





-