Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Parole-a-notre-eveque-23-juin-2018
          Parole à notre évêque, 23 juin 2018

Parole à notre évêque, 23 juin 2018

Mgr Gosselin a donné tout le sens de la récente journée du presbyterium vécue entre échanges conviviaux, travail de préparation et départ de religieux. Trois jours de session du conseil épiscopal devaient permettre aussi de préciser la rentrée en lien avec les orientations diocésaines.


Le mardi 19 juin, une journée du presbyterium a réuni les prêtres à Genac, près de Rouillac « Il s’agit d’un temps fraternel. Au mois de juin, c’est la tradition de se retrouver, échanger et partager. Cette fois, nous l’avons étendu à la journée complète au foyer d’accueil l’Oasis fleurie à Genac. Sur place, deux religieuses y sont installées avec deux prêtres retirés, les Pères Pierre Couny et Henri Roche. Une maison d’accueil, avec une vingtaine de chambres, permet de recevoir un petit groupe d’Eglise ou une fête familiale. Pour cette journée du presbyterium, nous avons profité d’abord du beau temps et reparlé, surtout le matin dans une ambiance détendue, de la réception des orientations diocésaines. Nous avons pris notre temps, c’était sympathique et chaleureux. Nous avons ensuite célébré ensemble dans l’église de Genac. »
« L’après-midi, nous avons réfléchi sur le thème : comment se préparer à l’élaboration d’un plan pastoral ? Tout n’est pas à faire dans chaque doyenné, mais maintenant que nous avons des orientations diocésaines, il faut que, de manière pratique, chaque doyenné sous la conduite de son doyen élabore un plan pastoral. Nous avons commencé à en discuter et ce travail se prolongera l’année prochaine. Avant l’été, c’était l’occasion aussi de préparer la rentrée pour qu’elle se passe dans de bonnes conditions. Nous mettons donc déjà les jalons de ce qui sera important à faire l’année prochaine. De plus, cette journée du presbyterium a été l’occasion pour nous de dire au revoir à certains qui partent, notamment trois chanoines réguliers de Saint-Augustin, le Père Geoffroy Lafont, le Père Armand Malap et le Père Jean-Claude Dagut. Le Frère David de la communauté des Frères de Saint-Jean quitte aussi le diocèse. Ils sont appelés par leur communauté à d’autres missions. Cette journée a représenté une occasion de les remercier et de les fêter », explique l’évêque.

Trois jours de conseil épiscopal pour préciser encore des besoins

Le Père Pierre Tardieu est décédé le lundi 18 juin. Ses obsèques ont été célébrées le jeudi suivant, le 21, à la Cathédrale d’Angoulême. « Nous avons passé presque deux ans ensemble à la Maison diocésaine. Nous nous sommes donc croisés régulièrement. J’ai pu apprécier ce prêtre très simple dans la relation, très chaleureux, très souriant, très gai et avec toujours son attrait pour le Guatemala. Le Père Pierre Tardieu incarnait aussi une figure de prêtre, prêtre ouvrier à une certaine période de sa vie et vraiment au service de l’Eglise. C’est toujours douloureux de voir partir un prêtre, mais l’heure était venue pour lui après des derniers mois difficiles. Il était retiré à l’EHPAD de la Rochefoucauld. Le décès du Père Pierre Tardieu représente un événement important. Nous accompagnons les familles. Le Guatemala s’est rendu aussi présent par quelques petits mots montrant un bon prêtre enraciné dans un terroir charentais mais avec un ministère extrêmement varié, avec une ouverture à l’universel. Nous disons au revoir au Père Tardieu. »
Du lundi 25 au mercredi 27 juin, le conseil épiscopal se réunit pour trois jours de session à l’Abbaye de Maumont. « Nous avons du travail devant nous. Tout n’est pas fait. Les orientations sont bien définies et ont été promulguées. J’espère qu’elles sont reçues et que tout le monde les a lues. Les nominations principales ont été données, mais il n’empêche que les écoles qui dépendent de l’enseignement catholique, l’aumônerie de la santé, les aumôneries de manière générale sont en attente de nominations. Le conseil épiscopal doit préciser ces réalités. Pendant cette session, il sera question aussi de tout ce que nous prévoyons pour l’année prochaine dans le cadre des orientations. Je pense en particulier à la catéchèse, aux familles. En fait, il y a vraiment un grand travail à faire entre conseillers épiscopaux. Nous allons accueillir aussi les 5 doyens pour nous caler et bien partir en septembre. Nous profitons de cette Abbaye de Maumont, un lieu où nous pouvons nous sentir bien, où nous profitons de la prière des Soeurs », indique Mgr Gosselin.

« Une présence humaine et communautaire »

Dans le diocèse, il existe différents lieux où chacun peut se poser et se reposer à l’image de l’Abbaye de Maumont « … avec une cinquantaine de bénédictines. Le même type d’accueil est possible chez les chanoines réguliers de Saint-Augustin au prieuré Marie-Médiatrice à Montbron avec un lieu qui peut accueillir des temps de retraites. A Saint-Yrieix, les Soeurs du Bon Pasteur, des contemplatives, nous portent dans la prière. J’ai déjà évoqué les Soeurs de Genac. Il ne faut pas oublier le prieuré Claire de Castelbajac à Richemont des Frères de Saint-Jean, avec une possibilité d’accueil de groupes. Je ne parle que des lieux où il y a une présence humaine et communautaire avec accueil possible. Je le dis comme une réflexion également. C’est important que ces communautés existent mais il faut qu’elles soient connues des chrétiens charentais et des Charentais de manière générale qui ont envie de découvrir la vie chrétienne. Voilà un des axes missionnaires qui est de fortifier et d’encourager les propositions de ces différents lieux de paix, de repos, de prière. »
Les 50 ans de sacerdoce du Père Maurice Proteau ont été fêtés à Notre-Dame de la Route à Saint-Yrieix le 24 juin. « Nous l’évoquons même s’il veut fêter cet anniversaire discrètement. Nous lui avons dit que nous voulions honorer la personne, mais aussi le sacerdoce. Nous n’oublions pas de fêter les jubilaires. Il ne faut jamais perdre une occasion de nous réjouir, de rendre grâce pour ces bons serviteurs et aussi pour remercier le Seigneur pour le don du sacerdoce. Tout ce que nous mettons en place dans le cadre des orientations diocésaines ne peut se concevoir sans la présence des prêtres. C’est l’occasion de rendre grâce pour les prêtres qui sont retirés et qui rendent encore beaucoup de services. Souhaitons qu’il y ait de nombreux séminaristes qui se préparent à devenir prêtres. Actuellement, ils sont 4 pour le diocèse », conclut l’évêque.

Erica Walter

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Mgr Hervé Gosselin
Secrétariat : 05 45 91 86 89
226, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
Mgr Gosselin
Secrétariat de Mgr GOSSELIN

NB : Les mails envoyés à l’adresse eveque chez dio16.fr ne sont plus consultés





-