Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Parole-a-notre-eveque-8-septembre-2018
          Parole à notre évêque, 8 septembre 2018

Parole à notre évêque, 8 septembre 2018

En cette période de rentrée, Mgr Gosselin a voulu revenir sur quelques réalités estivales et se projeter également en lien avec les orientations diocésaines. Christophe Grellier, directeur de l’enseignement catholique, était aussi invité à s’exprimer.


L’évêque aborde évidemment cette reprise après l’été de façon positive. « Nous sommes partis pour une année nouvelle avec tout le travail qui a été fait les mois précédents. Et comme nous avons passé de bonnes vacances, nous sommes en pleine forme pour pouvoir aborder cette année et, en particulier, pour mettre en application les orientations pastorales promulguées le 5 mai dernier. En septembre, nous reprenons tous les conseils -pastoral, épiscopal- pour pouvoir mettre en oeuvre ce que nous avons décidé ensemble. Cette rentrée s’accompagne aussi de nouveautés avec, par exemple l’arrivée d’un nouvel économe diocésain, Alexis Join-Lambert. Il remplace Véronique Diaz qui part fin septembre. Des perspectives nouvelles se présentent à nous et nécessitent beaucoup d’enthousiasme. »
En ce temps de rentrée, Mgr Gosselin pense aussi tout particulièrement à certains Charentais, ceux qui ont subi les intempéries du 4 juillet dernier. « Les secteurs de Chabanais, Saint-Sornin ont été touchés. J’ai pu aller sur place cet été et me rendre compte de la détresse des personnes. Toutes ces destructions de toitures voire de maisons sont très impressionnantes. En ce mois de septembre, des habitants ne sont pas encore relogés, ils ont beaucoup perdu. Je profite de cette émission pour leur adresser un message de sympathie. Je crois qu’une messe a été célébrée le 18 août à Saint-Sornin. Nous essayons d’être présents à notre niveau et beaucoup de chrétiens sont engagés pour soutenir ceux d’entre nous qui souffrent le plus. Je parle de ces intempéries parce que c’est un événement important qui n’est pas résolu. Nous souhaitons beaucoup de courage à toutes ces personnes sinistrées. Tout n’est pas si simple pour une rentrée que nous souhaitons paisible, mais il faut que nous puissions compter les uns sur les autres. »

Nouveaux doyennés, nouveau logo pour l’Eglise en Charente

L’évêque n’oublie pas que l’été a aussi été marqué par un contexte ecclésial un peu difficile avec les affaires aux Etats-Unis et cette lettre que le Pape François a adressée au peuple de Dieu. « Une lettre pour que nous soyons solidaires dans toutes ces affaires de pédophilie, dans le sens d’un combat que nous avons à mener ensemble et qui concerne tout le monde. Cela peut impacter la conscience que nous pouvons avoir de notre appartenance à l’Eglise et de la nécessité toujours d’être vigilants. Nous avions d’ailleurs fait une soirée à La Rochefoucauld début juillet sur le sujet de la pédophilie. Cette question reste une préoccupation en ce début d’année et nous voulons l’aborder en conseil presbytéral et dans d’autres instances. Les chrétiens peuvent solliciter leur pasteur pour pouvoir parler et faire en sorte que, ensemble, nous puissions être vigilants, combatifs. Et en même temps, ce n’est pas le tout de la vie de l’Eglise. »
Directement en lien avec les nouvelles orientations, un nouveau logo a été élaboré pour accompagner tous ces changements. « L’actualité, c’est l’émergence de 5 nouveaux doyennés. Nous allons faire des célébrations de naissance, pour ne pas dire des baptêmes. Nous voulons faire ensemble un travail pour organiser ces doyennés et également réveiller en nous le sens missionnaire. Une célébration aura lieu en fait dans quatre doyennés puisque celui du Sud existe depuis déjà un an », précise Mgr Gosselin.

Une organisation inter-diocésaine pour l’Enseignement catholique

L’émission Parole à notre évêque sur RCF Charente évolue en ce début d’année. Chaque semaine, Mgr Gosselin invitera une personnalité de l’Eglise catholique de Charente. Pour la première émission Christophe Grellier, directeur de l’Enseignement Catholique, a pu s’exprimer dans ce contexte de rentrée. Dans le diocèse, une quinzaine d’écoles accueillent cette année environ 2800 élèves, un chiffre en légère hausse. Dix collèges accompagnent 2340 élèves et six lycées reçoivent un peu moins de 3000 élèves.« Dans le dispositif et dans l’organisation d’un diocèse, l’Enseignement catholique fait partie un peu de la pastorale des jeunes. Il représente un élément de la vie diocésaine. Christophe Grellier est le délégué, il a donc reçu une délégation avec une lettre de mission. Une nouvelle organisation s’est d’ailleurs mise en place cette année. C’est important que nous puissions nous en saisir », explique l’évêque.
Christophe Grellier donne quelques repères sur cette nouvelle organisation. « Un service éducatif comme l’Enseignement catholique nécessite une organisation qui a évolué. Depuis 7 ans, je suis en poste en Charente et je travaille beaucoup avec mes collègues de Poitou-Charentes : Bernard Roux et Charly Chollet. Avec nos évêques, nous sommes arrivés à une modification à l’occasion du départ de Charly Chollet. L’instance de décision politique de l’Enseignement catholique n’est plus diocésaine, mais inter-diocésaine entre les trois diocèses : Angoulême, La Rochelle et Saintes et Poitiers. Nous sommes envoyés par nos évêques, Bernard Roux sur le Poitou, moi sur la Charente et la Charente-Maritime, pour faire vivre l’Enseignement catholique et apporter une cohérence, une coordination de tous les établissements. Pour ce faire, nous sommes épaulés par une équipe de chargés de mission pour pouvoir toujours mieux apporter une aide aux établissements, à leur équipe enseignante, à leur équipe éducative et à leur chef d’établissement qui porte la mission pastorale ». Mgr Gosselin poursuit : « C’est une belle aventure parce que l’Enseignement catholique fait partie des domaines de la vie ecclésiale qu’avec les autres évêques, nous avons souhaité mutualiser afin de faire vivre ce qu’on imagine être l’essentiel : c’est-à-dire des bonnes écoles où la proposition de la foi doit être clairement vécue. Des écoles pour tous mais dans l’enceinte-même de l’Enseignement catholique, il faut qu’il puisse y avoir cette proposition pastorale pour aider à donner du sens ».

Erica Walter

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Mgr Hervé Gosselin
Secrétariat : 05 45 91 86 89
226, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
Mgr Gosselin
Secrétariat de Mgr GOSSELIN

NB : Les mails envoyés à l’adresse eveque chez dio16.fr ne sont plus consultés





-