Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Parole-a-notre-eveque-du-11-mars-2017
          Parole à notre évêque du 11 mars 2017

Parole à notre évêque du 11 mars 2017

Mgr Gosselin aborde la récollection de carême à Barbezieux, et l’appel décisif des futurs baptisés


Le doyenné de Barbezieux a l’habitude d’organiser un temps de récollection en janvier sur un week-end. Cette année, il a été programmé pendant le carême et l’évêque y donnait des enseignements. « C’est à l’initiative de la communauté et de ses pasteurs. Il s’agit de pouvoir vivre un temps spirituel et, ici, un peu une récollection de carême. La dimension de récollection signifie qu’on se retrouve, qu’on va essayer de partager sur la parole de Dieu, d’avoir des temps de prière, des temps d’échanges, des temps fraternels. Un thème a été choisi pour ces deux jours, il m’a été demandé de parler de Marthe Robin. Ne regardez pas trop en arrière, ni trop devant, mais toujours en haut, c’est l’une de ses phrases ».
« Je vais essayer de parler un peu de Marthe Robin et de nous mettre dans une perspective de conversion puisque le carême s’y prête bien. Marthe Robin est une belle figure à la fois du XXème siècle et donnée, je crois, pour le XXIème siècle. Je suis issu de cette famille des Foyers de Charité et je pense qu’elle a des choses à dire au monde d’aujourd’hui. Je vais donc essayer de transmettre sa parole et d’élargir avec le temps liturgique pour ce temps fort paroissial pour la communauté de Barbezieux et des alentours dans le doyenné. Pour cette récollection, je viens simplement donner des enseignements, prier, manger. L’idée, ce n’est pas de voir toute la vie de la paroisse et les différents acteurs ou les différentes réalités humaines. Là, ces deux jours doivent vraiment permettre de vivre avec la communauté elle-même fraternellement ».

« Les catéchumènes nous encouragent à vivre le baptême »
Le dimanche 5 mars était célébré l’appel décisif des catéchumènes, ces adultes qui se préparent au baptême dans notre diocèse. « L’appel décisif est un temps prévu dans tous les diocèses, 1er dimanche de carême, où tous les catéchumènes qui cheminent depuis un an, deux ans ou plus, sont invités à cette étape décisive. On les nomme, ils ne vont plus être appelés catéchumènes, mais élus. Ils donnent leur nom, ils signent d’ailleurs dans un registre lors de cet appel décisif, montrant qu’ils sont vraiment décidés à vivre cette dernière période de préparation à leur baptême qui sera célébré dans les différentes paroisses lors de la veillée pascale. C’est véritablement un temps diocésain. Ils sont 26 dans le diocèse à avoir demandé le baptême et je crois qu’ils étaient heureux de se rencontrer, de voir qu’ils n’étaient pas tout seul et ensuite de vivre cette étape. Certains ont dit après la célébration : on est quand même un peu ému d’être bien portés lors de cette célébration au Sacré Coeur d’Angoulême mais bien au nom de tout le diocèse. Chacun des catéchumènes a bien pu faire cette étape ».
« L’après-midi, j’ai rencontré les catéchumènes pour répondre à leurs questions. Évidemment, ils ont pu aussi donner leurs convictions après m’avoir écrit une lettre personnelle et formulé, par écrit, leur désir de recevoir leur baptême. Je crois que c’est une grâce pour eux et pour tout le diocèse de voir cette fraîcheur et ce grand désir, cette détermination à recevoir le baptême. Je pense que ces paroles nous encouragent tous vraiment à vivre le baptême à fond. De ces très belle lettres, je crois que j’ai retenu à la fois combien ces parcours peuvent être parfois difficiles. Parce que, souvent, c’est à l’occasion même d’une épreuve, d’un deuil, d’une difficulté que se posent les questions fondamentales : où vais-je ? Quel est le sens de la vie ? De la mort ? Il y a eu un événement. Cela passe souvent par des rencontres. On voit combien les baptisés sont invités à donner leur témoignage sur ce qui a pu les mettre en marche. Ces catéchumènes expriment souvent très fortement l’importance de cette période où ils se préparent, où ils ont des petits enseignements, où il y a une petite équipe d’accompagnement. Ils sont très marqués par cette chaleur fraternelle, par cette recherche de l’équipe qu’ils ont constitué et combien ils ont pu découvrir comment l’Evangile les touchait profondément au cœur pour les inviter à aller plus loin. Ce sont vraiment de belles expressions de foi ».

« Cette présence des catéchumènes est une richesse »
La démarche de ces adultes qui ont décidé de demander le baptême et de s’y préparer, peuvent interpeller chacun. « Les catéchumènes qui viennent et qui parlent de leur démarche à la communauté chrétienne la met également en marche et en déplacement. Ce n’est pas parce qu’on est baptisé enfant que nous n’avons pas de questions. Il faut savoir se poser des questions. Il n’y a rien de plus dramatique que de penser que le baptême est un capital et puisque je suis baptisé, je n’ai donc rien à faire. Non, il y a des questions à se poser pour bien se positionner dans le monde ».
« Je pense que cette présence des catéchumènes est une richesse. D’ailleurs, d’un point de vue spirituel, ce que je leur ai dit, c’est que le Seigneur ne les aimera pas plus après leur baptême qu’avant. C’est le amen qu’ils vont dire qui fait que le Seigneur peut faire véritablement alliance avec eux. Cela change donc leur être profond. Mais l’amour de Dieu, lui, n’a pas changé. Dieu aime tous les hommes. Ceux qui sont baptisés, c’est simplement qu’ils reconnaissent cet amour et qu’ils ont envie d’aimer le Seigneur à leur tour et de servir leurs frères. La réponse est donc vraiment du côté des catéchumènes et du côté de l’Eglise aujourd’hui. Sans cesse, d’ailleurs, on parle de la veillée pascale puisque généralement les catéchumènes, sauf exception cette année, sont baptisés lors de la veillée pascale. N’oublions pas que nous sommes baptisés nous-mêmes et que, lors de la veillée pascale, nous allons renouveler les promesses de notre baptême. Je crois qu’il faut retrouver la fraîcheur de notre baptême, c’est tout aussi bien pour nous-mêmes si nous avons conscience de ce que nous sommes et de ce que nous avons reçu le jour de notre baptême ».

Propos de l’émission de RCF Charente recueillis par Erica Walter

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Mgr Hervé Gosselin
Secrétariat : 05 45 91 86 89
226, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
Mgr Gosselin
Secrétariat de Mgr GOSSELIN

NB : Les mails envoyés à l’adresse eveque chez dio16.fr ne sont plus consultés