Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Parole-a-notre-eveque-du-22-avril-2017

22 avril 2017

Mgr Gosselin a évoqué Mgr Rol, l’ancien évêque d’Angoulême, et les liens qu’il a eus avec lui. A la veille du 1er tour de l’élection présidentielle et à quelques jours de Festi’Jeunes, il a aussi souligné l’importance de ces rendez-vous.


Mgr Rol, ancien évêque d’Angoulême, est décédé le jeudi saint, 13 avril, et ses obsèques ont été célébrés une semaine plus tard, le jeudi 20 avril dans la Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême. « Je vais parler d’abord du départ de Mgr Rol. J’ai trouvé que c’était un beau signe. Si je peux me permettre cette expression : Mgr Rol a réussi sa sortie. Pour un prêtre ou un évêque, partir le jeudi saint et être enterré pendant la semaine de Pâques, je trouve que c’est un beau signe d’espérance. En tout cas, moi je l’ai reçu de cette façon ».
« Je pense que c’est un événement diocésain que le départ de celui qui a été son berger pendant 20 ans. Personnellement, je suis peut-être de ceux qui ont le moins connu Mgr Rol avec les plus jeunes parmi nous. Je l’ai quand même rencontré à plusieurs reprises et je me rappelle très bien ce premier coup de fil que j’avais eu avec lui. J’avais voulu l’appeler parce qu’il était ancien évêque d’Angoulême. Je lui avais demandé sa crosse qu’il m’avait donnée en pensant qu’elle pouvait représenter un beau signe de transmission d’une fonction. Mgr Rol était donc très heureux, je crois, de savoir que sa crosse allait servir. Je l’avais rencontré quand il était parti à Saintes, puis quand il était revenu en Charente, à la Résidence Les Ecureuils. C’est un homme qui m’a marqué dans la mesure où il a pu me parler du diocèse, de ce rôle d’évêque. J’ai pu avoir la bénédiction de Mgr Rol et quelques conseils personnels. J’ai eu de bons contacts avec lui ».

« Retrouver le sens du politique »
Les Français étaient appelés à voter pour le 1er tour de l’élection présidentielle le 23 avril. « Rappelons que la Conférence des évêques de France a publié, en octobre dernier, un texte : dans un monde qui change, retrouver le sens du politique.Je pense que c’est très important la manière dont nous choisissons ceux qui vont mener les affaires de l’Etat. Nous sommes dans un état laïc et, en même temps, je crois qu’il y a des critères pour lesquels il faut discerner pour que celui qui sera notre Président de la République permette à tous les hommes religieux de pouvoir vivre leur religion. Et il faut également que l’enseignement de l’Eglise nous aide à repérer combien c’est important d’avoir ce sens de l’autre, du respect de l’homme du plus petit jusqu’au plus grand, que tout doit être aussi centré sur ce respect, cette anthropologie chrétienne, qu’il y a une notion de bien commun qui ne doit pas être au profit de quelques uns ou au mépris de certains autres. Retrouver le sens du politique parce que le politique nous permet de vivre dans de bonnes conditions et il faut pouvoir avoir le souci de la justice et de tout ce que nous dit l’Evangile. Je crois qu’il faut vraiment prier pour bien voter ».
A la veille du 1er tour de l’élection présidentielle, Mgr Gosselin mettait en évidence le sens de la dimension politique. « Vivre ensemble, ce n’est pas seulement l’addition de quelques intérêts privés. Autant d’intérêts privés que d’individus. Comme nous vivons ensemble, nous devons avoir ce souci. Comme nous payons des impôts, nous profitons en mettant nos biens en commun pour avoir des autoroutes, des trains, du travail ou non. Je pense que la communauté comme l’Eglise fonctionnent aussi comme une société, mais nous sommes dans un Etat dans lequel on demande de pouvoir vivre librement et en conscience notre religion. La liberté religieuse me paraît capitale dans un pays. Il est question d’un pays qui ne soit pas en repli sur lui-même mais qui soit ouvert sur les autres, accueillant des gens en difficulté comme cela s’est fait depuis des générations et j’ai envie de dire depuis toujours. La France doit être aussi terre d’accueil ».

« Dans une dynamique d’évangélisation »

« Si, nous, les évêques nous demandons de retrouver ce sens du politique, c’est quand même bien notre devoir que de voter. Nous ne pouvons pas laisser simplement aller les choses à vau-l’eau en se disant : on verra bien. C’est irresponsable. Lorsque la situation est un peu difficile, il nous appartient d’avoir un discernement suffisant et de prendre nos responsabilités en décidant un vote. C’est un devoir de chrétien que d’aller voter il me semble ou d’avoir une position claire sur pourquoi je n’y vais pas ou sur les raisons qui me poussent à voter pour tel ou tel candidat. Il y a ce qui va se passer entre les deux tours qui va être capital pour voir comment les deux candidats restants se positionnent ».

Le rassemblement Festi’Jeunes, pensé prioritairement pour les 12-30 ans, se déroule du 5 au 8 mai à Barbezieux. « Je souhaite évidemment qu’il y ait du monde, non pas simplement parce qu’on aime bien les succès, mais je le souhaite aussi dans une dynamique d’évangélisation. Festi’Jeunes est un rassemblement qui se veut être d’évangélisation, d’autant plus qu’il coïncide avec le dimanche des vocations. Je crois que les confirmations du dimanche et les baptêmes du samedi soir montrent bien qu’on est dans une liturgie pascale. Je rappelle à tous que 50 jours après Pâques, c’est encore Pâques. Pour que nous puissions accueillir la bonne nouvelle de la résurrection, nous accueillons l’Esprit saint. Je pense que, en permanence, il nous faut savoir demander l’Esprit saint. Comment permettre à l’Esprit de nous montrer et de montrer à chaque jeune ce qu’il doit faire pour pouvoir bien orienter sa vie dans le sens du beau, du bon, du vrai. Le dimanche 7 mai sera le dimanche des vocations pour que nous puissions prier les uns pour les autres, pour que chacun puisse accueillir l’esprit. Que nous soyons 500, 5000 ou 10 000, l’Esprit sera là pour nous permettre de vivre un temps fort ».

Propos de l’émission de RCF Charente retranscrits par Erica Walter

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.