Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Pour-vous-Qui-suis-je

« Pour vous, , Qui suis-je ? »

DIMANCHE 19 JUIN 2016
12ème Dimanche du Temps ordinaire
Saint Jean 9,18-24
Homélie de Fr. Henri Revéreau
Missionnaire de Ste Thérèse


JESUS MENE L’ENQUETE...


Avec deux questions posées à ses disciples, Jésus mène l’enquête :
« Au dire de la foule, qui suis-je ? »
Les apôtres rapportent ce qu’ils entendent :
« Jean-Baptiste, Elie, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. »
Insatisfait de leur réponse, Jésus les interpelle :
« Pour vous, qui suis-je ? »
Au nom du groupe, Pierre, le chef, répond :
« Tu es le Christ, le Messie de Dieu »,

Ce qui veut dire : celui que Dieu a choisi d’envoyer...
L’enquête est terminée… mais l’annonce de la Passion arrive, avec cet avertissement difficile à entendre, sans doute !
« Celui qui veut sauver sa vie la perdra ;
mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. »

Ce message s’adresse à tous ceux, à toutes celles qui marchent à la suite de Jésus,
à vous, à moi… hier, comme aujourd’hui… il s’agit de DONNER SA VIE !

AUJOURD’HUI ACCUEILLIR LA QUESTION...


« Pour vous, qui suis-je ? »

Ce samedi 11 juin, j’ai eu la joie d’accompagner un groupe d’enfants lors de leur retraite de première communion. Après être allés prier dans l’église , toute proche de la salle, les voilà maintenant assis autour de la table. Avec application, ils ouvrent leur livret « Viens Seigneur Jésus », et, aidés par plusieurs dames, ils partagent, écrivent, dessinent, entourent le mot « communion » d’où ils extraient plusieurs mots : « union, uni, commun, un », qui les aident à mieux comprendre le sens du mot « communion ». Le sérieux l’emporte sur l’envie de chahuter … j’observe avec admiration.

Puis vient le moment où, avec l’accord des dames, je pose une question :
« Vous aimez Jésus ? »
Tous sourient, se regardent, et, ensemble ils répondent :
« oh ! Oui ! ».
Je risque une seconde question :
« Vous connaissez Jésus ? »
Une nouvelle fois, ils se regardent, mais personne ne répond. Je laisse le silence s’installer, lorsqu’Antoine lève la main et nous fait cette déclaration :
« Quand j’étais petit, je ne croyais pas trop, je me demandais si tout cela était vrai...si Jésus avait vraiment existé...alors je lui ai demandé de me le dire. Aujourd’hui, je sais que Jésus est un homme qui a un papa et une maman, Marie et Joseph ...et qu’Il est Fils de Dieu. Je ne peux pas l’expliquer, mais, je le crois. »

Antoine (le prénom a été modifié) est resté très sérieux. Ses copains ont gardé le silence. J’ai croisé le regard de cet enfant : un regard profond et lumineux accompagné d’un discret sourire.
Je me suis souvenu d’une parole du saint Pape Jean-Paul II : « Les enfants nous évangélisent. »

Une expression de Sainte Thérèse m’est revenue… lorsqu’elle parle de Jésus, elle dit :

« Il est mon unique ami ! »
et je me suis mis à chanter en mon cœur :
Toi, Jésus, Tu es mon ami,
et je pense à Toi,
Toi, Jésus, Tu es mon ami,
je marche avec Toi.

ÊTRE EN COMMUNION...

Ce samedi de retraite, nous a conduits à la célébration de la première communion, dimanche 12 juin.
L’église est pleine

  • . Les enfants tout habillés de blanc, le cierge de leur baptême dans une main, une fleur de lys dans l’autre, ils entrent en procession, précédés par
  • les parents d’Amory, un petit « miraculé » de la vie, une « petite crevette » selon l’expression de ses parents.

Accompagnés par l’orgue et la guitare, enfants, parents, célébrants, avançons lentement vers l’autel en chantant. La décoration florale, compositions de fleurs blanches, est un hymne à la création  : rien n’est trop beau pour Dieu ! J’en ai presque des frissons ! Je médite en mon cœur tout en chantant.
Et je me dis que cette assemblée, très diverse, au milieu de laquelle nous accueillons une famille de Syriens, est en train de réaliser une Communion  : communion de joie, communion de foi, communion d’amour, communion d’espérance.

En recevant la question de Jésus : « Pour vous qui suis-je ? »,

je crois que Jésus est Celui qui réalise, en nous, et, avec nous, la communion, communion fraternelle au-delà de toute frontière !

POUR CONTINUER LE CHEMIN...

Et nous maintenant ??? Notre réponse à la question de Jésus peut prendre le chemin :
  • de la prière personnelle et communautaire
  • de petits gestes d’aide, d’entraide.
  • de paroles de consolation, d’encouragement.
  • de toute initiative qui puisse nous ouvrir à une communion fraternelle

« C’est Toi, mon unique bonheur,
Seigneur !...

Jésus, c’est Toi l’Agneau que j’aime.
Tu me suffis, ô Bien suprême !
En Toi j’ai tout, la Terre et le Ciel même,
La Fleur que je cueille, ô mon Roi !

C’est Toi !
Tu me suis d’un regard d’Amour
Toujours !... »

(Extraits de la Poésie de Thérèse « Qui a Jésus a Tout » avril 1895)

En fraternelle communion avec vous,
Frère Henri Revéreau, Missionnaire de Ste Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil