Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Prix-oecumenique-2018-de-la-BD

Prix oecuménique 2018 de la BD

Le Prix 2018 du Jury œcuménique est attribué à l’album "Au pied de la falaise", de Bymöko, éditions Soleil




Le jury, composé de 10 spécialistes de la bande dessinée, historiens, critiques, bibliothécaires, dessinateurs, catholiques, protestants et agnostiques, s’est réuni le samedi 9 décembre 2017 à Paris, afin de choisir parmi 16 bandes dessinées pré- sélectionnées.

Le prix sera remis pendant le Festival par le Président du Jury, Jean-Pierre MOLINA, à l’église Saint-Martial d’Angoulême, le jeudi 25 janvier 2018 à 15 h.



Le Prix 2018 du JuryŒCUMÉNIQUE est attribué à l’album :

« AU PIED DE LA FALAISE » de BYMÖKO
Éditions SOLEIL (Noctambule)

Au pied de la falaise est un village africain. Akou, un des fils du chef, apprend la justice et la sagesse, en suivant son père. Lors de l’initiation avec les garçons de son âge, il se révèle astucieux et courageux. A la mort de son père, il sera désigné comme son successeur, alors qu’il n’est pas le fils aîné. Saura-t-il faire face aux difficultés de la vie ?
Ce « roman » d’éducation, raconté avec humour est agréable à lire. Il évite la leçon de morale, tout en mettant en valeur l’altruisme, la patience, le courage, la sagesse…
Le graphisme, avec de nombreux gros plans, alternant couleurs claires et couleurs sombres dans des teintes grises et sépias, parfois enrichies par des ocres, est en harmonie avec ce récit de vie au cœur d’une Afrique intemporelle. Il est accessible
aux lecteurs adolescents et plaira également aux adultes.
L’auteur « aime créer des passerelles entre différents arts » et un clip a été créé sur Internet avec différents artistes dont un photographe, un batteur et un danseur.

Geneviève BENARD et Jacques TRAMSON


Site : Au pied de la falaise



Une mention spéciale à
« LES PETITES VICTOIRES » d’Yvon ROY
Éditions RUE DE SÈVRES

Tout commence comme une simple histoire d’amour, presque banale. Une femme et un homme, Chloé et Marc, se désirent et ont un petit garçon. Le bébé semble en bonne santé. Tout juste s’étonne-t-on de son manque de réaction à tel ou tel stimulus. Les années passent. Lors d’une visite d’évaluation, le diagnostic tombe : leur petit Olivier est autiste. Là où d’autres dessinateurs en auraient fait des tonnes, le Québécois Yvon Roy joue la sobriété. Une simple larme coule sur la joue du papa. On a compris, inutile d’en rajouter. Un monde s’écroule. Comme souvent dans ce genre de situation, les deux parents se séparent. Pas question cependant de laisser tomber leur gosse et le couple, malgré la rupture, restera soudé dans l’épreuve. Au-delà du fait qu’ils doivent se résoudre à accepter Olivier tel qu’il est, commence alors un long et douloureux combat, avec son lot de crises, mais aussi, progressivement, ses « petites victoires ». Durant son temps de garde, soutenu par l’appui actif de sa femme, le père décide d’expérimenter des méthodes d’interventions de son cru, préférant se fier à son instinct plutôt qu’aux recommandations des institutions et autres spécialistes. C’est un livre qui « s’adresse aux parents, puisque chacun sans exception aura des défis à relever avec son gamin, le plus grand d’entre eux étant d’aimer sans condition et sans jamais faiblir, qu’importe l’enfant qui nous est donné ». Une bouleversante leçon de vie.

En savoir plus

Patrick GAUMER, historien et critique de BD


Contact presse : Geneviève BENARD 01 69 27 40 38 – 06 35 29 23 88 - gbenard001 chez orange.fr
Jury œcuménique
www.joedlbd.fr

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Festival 2018 de la BD chrétienne d'Angoulême



-