Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Que-je-retrouve-la-vue

« ...Que je retrouve la vue ! »

DIMANCHE 28 OCTOBRE 2018
30° dimanche du temps ordinaire, année B
Saint Marc 10,46b-52


Homélie de Fr.Henri Revéreau

CE QUE NOUS VOYONS

• Jésus et ses disciples sortant de Jéricho
• Une foule nombreuse
• Bartimée, aveugle qui mendiait

CE QUE NOUS ENTENDONS :

• Le cri de l’aveugle : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! »
• Une première parole de Jésus : « appelez-le ! »
• Une parole d’encouragement faite à l’aveugle : « confiance, lève-toi, il t’appelle ! »
• Une seconde parole de Jésus : « que veux-tu que je fasse pour toi ? »
• La réponse de l’aveugle : « Rabbouni, Maître, que je retrouve la vue ! »
• Une troisième parole de Jésus : « va, ta foi, t’a sauvé ! »
• L’attitude de l’aveugle guérit : « aussitôt, l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin. »

CE QUE NOUS CROYONS

Cette rencontre nous montre la puissance de la prière. « Quelle est donc grande la puissance de la prière ! On dirait une reine ayant à chaque instant libre accès auprès du roi et pouvant obtenir tout ce qu’elle demande....Pour moi, la prière, c’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le Ciel, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie ; enfin c’est quelque chose de grand, de surnaturel, qui me dilate l’âme et m’unit à Jésus. » (Sainte Thérèse Ms C 25v°)
Cette citation de Sainte Thérèse résume, actualise aussi la rencontre de Bartimée avec Jésus : une prière de confiance, de persévérance, d’abandon, une prière exprimée dans la nuit de la foi.
C’est souvent notre prière ! Lorsque nous prions, Jésus nous apporte et nous transmet toute la compassion, tout l’amour du Père. Ne sommes-nous pas ses enfants bien-aimés !
Sans cette intime rencontre avec Dieu qu’est la prière nous risquons d’être asphyxiés par les encombrements de la vie...La prière nous plonge dans le grand bain de l’essentiel, elle qui est, selon Sainte Thérèse d’Avila « un commerce intime d’amitié où l’on s’entretient souvent seul à seul avec Dieu dont on se sait aimé. »(Livre de la vie de Thérèse d’Avila, § 8, Œuvres complètes, page 82) Pour saint Jean de la Croix, il est nécessaire « de s’efforcer de vivre toujours en la présence de Dieu, soit réelle, soit imaginaire, soit unitive, selon que les actions le permettent. »(citation des Œuvres complètes de St.Jean de la Croix, page 313, Degrés de perfection)
Avec le pape François comprenons que « la prière confiante est une réaction du cœur qui s’ouvre à Dieu face à face, où on fait taire tous les bruits pour écouter la voix suave du Seigneur qui résonne dans le silence. «  ( Gaudété et exsulaté § 149)

CE QUI EST

Comment cette page d’évangile résonne-t-elle en nous ?
Je réponds pour moi : cette rencontre de Jésus avec l’aveugle m’invite à une reconnaissance humble et confiante . Je suis cet aveugle sur le chemin . Aveugle lorsque je m’enferme dans mes certitudes, mes habitudes, mes prétentions, mes jugements... toutes ces attitudes intérieures qui m’empêchent de voir l’essentiel et de contempler, en pleine lumière le visage du Seigneur qui se révèle en chaque personne .
Mais je peux être aussi cet aveugle guéri par la miséricorde divine pleine de compassion. Alors je peux prendre le chemin de la reconnaissance et rendre grâce à Dieu qui me guérit de tous mes aveuglements.
« Savoir remercier, savoir louer pour ce que le Seigneur fait pour nous, combien c’est important ! Et alors, nous pouvons nous demander : sommes-nous capables de dire merci ? Combien de fois disons-nous merci en famille, en communauté, en Église ? Combien de fois disons-nous merci à celui qui nous aide et qui nous est proche, à celui qui nous accompagne dans la vie ? Souvent nous tenons tout pour acquis ! Et cela se produit également vis-à-vis de Dieu. Il est facile d’aller vers le Seigneur demander quelque chose, mais revenir remercier... » (Homélie du Pape François à la messe du Jubilé marial, 9 octobre 2016)

Ma prière

Je voudrais te voir, Seigneur,
et c’est Toi qui me regardes !
Je voudrais crier « guéris-moi »
et c’est Toi, Seigneur
qui appelles !

Je voudrais sortir de la nuit
de mes aveuglements
par le chemin
du cri de ma prière
« prends pitié de moi ! »
et c’est toi
qui me fait entendre
par la voix des autres :
« confiance, ta foi t’a sauvé ! »
Je voudrais,
comme l’aveugle Bartimée
te suivre sur le chemin !
Et c’est Toi
qui me dis :
« je suis le chemin,
n’aies pas peur viens ! »

Alors mon cœur est en fête,
mon corps est en joie !
Alors je te fais des bouquets de soleil,
j’allume des feux de joie,
là où chacun pourra venir
se réchauffer
à la lumière de ton amour !
Alors les yeux illuminés de mon cœur
seront un cantique de louange,
heureux de chanter :
« ma lumière et mon salut,
c’est le Seigneur,
alléluia ! »

Frère Henri Revéreau, missionnaire de Sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-