Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Qui-est-mon-prochain

Qui est mon prochain ?

DIMANCHE 10 JUILLET 2016
15° dimanche du temps ordinaire
Saint Luc 10, 25-37
Homélie de Fr.Henri Revéreau
Missionnaire de Ste-Thérèse.


La parabole du Bon Samaritain revisitée par le Pape François

Que répondrait Jésus à un chrétien lui demandant aujourd’hui :
- « Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »

Et voici qu’un catholique se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant :
- « Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »
Jésus lui dit :
- « Qu’est-il écrit dans les Évangiles ? Et comment lis-tu ? »
Il répondit :
- « tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence, et ton prochain comme toi-même. »
- « Tu as répondu correctement, lui dit Jésus. Fais ainsi et tu vivras. »
Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? » Jésus reprit la parole et dit :

Un peuple vivait dans la paix et la tranquillité.Il tomba entre les mains de brigands qui le dépouillèrent, le rouèrent de coups, violèrent ses femmes ,et s’en allèrent en le laissant dans les mers et sur les plages, aux frontières et dans les camps de réfugiés, à moitié mort. Ses frères le virent sans broncher, n’essayant même pas de le sauver mais passant à distance, indifférents. Cependant un homme, un étranger vêtu de blanc, vit au loin la misère de ce peuple et fut saisi de compassion. Il accourut vers les camps de réfugiés, pansant les plaies et versant le vin de la joie et de l’espérance ainsi que l’huile de la tendresse et de la charité.

Le lendemain, il ramena avec lui certains d’entre eux à bord de son propre avion jusqu’à Rome.
Les confiant à la communauté de Sant’Egidio, il dit à cette dernière :
- « Prends bien soin d’eux avant de les répartir dans les paroisses de Rome ».
Lequel donc, cher chrétien, te semble avoir été le prochain de ce peuple qui était tombé entre les mains des brigands ? »

Le chrétien répondit :
- « C’est l’homme en blanc qui a fait preuve de pitié envers lui ».
Jésus lui dit :
- « Va, et toi aussi, fais de même et tu auras en héritage la vie éternelle. »

La parabole du Bon Samaritain pour nous aujourd’hui

Ce commentaire rapporté par le Père Tony El Khoury est pour nous une réelle invitation à accueillir la question de l’Évangile : « Qui est mon prochain ? » ou bien « de qui je me fais le prochain ? »

  • Prochain, proximité physique certes.
  • Prochain, proximité de partage, d’attention, de soutien, de communion.
  • Prochain, proximité qui nous appelle à ouvrir les yeux sur ceux qui nous entourent afin de décrypter leurs attentes, leurs besoins.
  • Prochain, proximité qui met en œuvre l’intelligence, la compréhension des situations, l’affection, et l’empressement à chercher, à trouver et à mettre en œuvre des gestes et paroles qui aident à la guérison du cœur, du corps des souffrants de notre entourage …

De qui je me fais le prochain ?
Qui est-il ce prochain ?
dont je peux si facilement m’éloigner, feignant de ne pas le voir, ou cherchant à l’éviter parce que sa maladie, son handicap, sa manière de vivre me désarçonne, ou interpelle ma tranquillité !

Écoutons, à nouveau le Seigneur nous dire : « tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Comprenons bien qu’il ne s’agit plus de définir le prochain à partir de soi, centre de tout, mais de se situer soi-même à partir de « l’autre ». C’est le retournement que l’Évangile de ce dimanche nous invite à faire.

Contemplons le Christ venu sur la terre :

  • il s’est identifié à notre humanité blessée.
  • Comme le bon Samaritain, IL a pris notre humanité en pitié, par le don de sa propre vie, par amour ! Allons, et nous aussi, faisons de même, en devenant le prochain de quiconque a besoin de nous .

En ces mois d’été nous rencontrerons bien des visages, des vies, des joies, des peines.
Demandons au Seigneur de nous aider à répondre à son appel :


« Tu nous appelles à t’aimer,
en aimant le monde
où tu nous envoies.
Ô Dieu d’amour,
donne-nous,
en aimant le monde,
de n’aimer que Toi.

L’Esprit vous conduira
sur des routes nouvelles ;
allez, ne craignez pas,
Je demeure avec vous. »

et comme l’exprime Saint Thérèse :
« Seigneur , viens aimer en moi,
ceux que tu me demandes d’aimer
comme tu les aimes. »

Frère Henri Revéreau
missionnaire de Ste Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil