Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Rejouissez-vous

Réjouissez-vous !

Dimanche 17 Décembre 2017
3° dimanche de l’Avent année B
Isaïe 61, 1-2a.10-11
1° Lettre de St.Paul aux Thessaloniciens 5,16-24
Saint Jean 1,6-8. 19-28


Un bouquet de joie...

Les trois lectures de la Parole de Dieu

de ce dimanche sont un bouquet au parfum de la JOIE .
Dans mon jardin, le long du mur, presque enfouies dans l’herbe fraîche de ce matin les roses de Noël sont éclatantes de discrétion et de blancheur lumineuse. C’est comme une annonce de la venue de Jésus dans l’étable de Bethléem. Chaque fois que je sors de chez moi pour aller à la boîte aux lettres, je m’arrête un instant en regardant ces petites fleurs blanches habillées de la délicate présence de la création. Le Créateur a l’art de placer devant nos yeux de véritables tableaux capables de rendre jaloux les plus grands peintres de tous les temps.
Ces petites fleurs éveillent alors en moi un sentiment de joie, et je pense alors à la poésie de Sainte Thérèse sur la joie, où elle écrit :
« ma joie c’est de rester dans l’ombre... ma joie c’est de rester petite...ma joie c’est de le(Jésus) voir sourire...ma seule joie sur cette terre, c’est de pourvoir te réjouir...Jésus, ma joie, c’est de t’aimer... la joie se trouve dans mon cœur. »
En ces jours qui précèdent Noël où se trouve-t-elle notre joie profonde ?
- Nous courrons après les cadeaux à offrir...
- nous préparons des décorations pour la table du partage...
- nous illuminons nos maisons de guirlandes qui font chanter nos sapins avec des couleurs qui dansent...
- nous habillons nos cœurs à la pensées de celles et ceux que nous recevrons : LA JOIE !... et nous avons raison d’être heureux, de nous réjouir et de chanter notre joie avec les cantiques qui résonneront dans nos églises :
« Notre Sauveur est né , alléluia, alléluia, Il est venu chez nous , alléluia, alléluia... »

Un chemin de lumière...


« Je trésaille de joie dans le Seigneur... »
avec le prophète Isaïe qui ne craint pas d’annoncer la venue du libérateur , car, dit-il :
« l’Esprit du Seigneur est sur moi...Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir les cœurs brisés... »
Ce message nous invite à être des messagers de justice, de paix, d’encouragement, de soutien.
Samedi dernier je suis allé passer un moment au CEP ( Convivialité, Entraide, Partage)  : tel est l’espace du Secours Catholique de Segonzac.
Là vous êtes accueillis par une équipe de bénévoles qui vous offre, en plus du thé ou café, des jouets pour enfants, de vêtements à prix défiant toute concurrence, un temps d’écoute, de partage, d’amitié avec le sourire et une disponibilité bienveillante.
En évoquant cet espace je chante le cantique de Marie :
« mon âme exalte le Seigneur... Le Seigneur fait pour moi des merveilles... »
Ami lecteur de cette fraternelle méditation, arrêtez-vous un instant et ainsi et chantez avec moi et la Vierge Marie :
« Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom... »

Un homme en habit d’humilité …

Qui est-il cet homme qui annonce qu’il n’est ni le prophète Élie , ni le Christ ? » « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur... » Son message est appel à la conversion. Il s’agit de nous préparer à « laisser Dieu être Dieu en nous », c’est à dire à nous désencombrer afin qu’Il trouve place en nous. La joie de revenir à l’essentiel nous revêt d’humilité et d’attentive présence aux autres.

Une invitation à la prière...

Amis, fidèles lecteurs en fraternelle communion d’espérance en ces jours qui ouvrent le chemin de la foi en Dieu qui vient faire sa demeure chez nous, en chacun de nous, laissez-moi vous partager ce que mon cœur a envie de chanter :
Je voudrais faire
pour votre joie,
un bouquet de fleurs d’éternité,
avec les mots de mon jardin secret...


Je voudrais ouvrir pour vous,
pour votre joie,
la porte qui donne
sur l’étable
où l’âne et le bœuf
apportent la chaleur
à l’enfant nouveau-né.

Je voudrais joindre mes mains,
en forme de prière
avec Marie la contemplative d’hier,
la douce Mère d’aujourd’hui
avec Joseph le silencieux de Dieu.
Avec eux, en cette semaine
qui nous mène à la crèche de nos maisons,
de nos villages, de nos églises,
je voudrais tout simplement
vous conduire à la contemplation active
qui tourne nos regards, nos mains,
nos paroles et nos actes,
vers les autres.
Comme Jean le Baptiste,
je voudrais entendre la voix de Dieu
crier dans le désert de ma vie :
redresse le chemin de ton cœur ,
car Il vient le Sauveur !
Amen !

Frère Henri Revéreau, missionnaire de Sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP


-