Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Rencontre-des-conseils-presbyteraux-des-5-dioceses-de-la-province
        Rencontre des conseils presbytéraux des 5 diocèses de la province.

Rencontre des conseils presbytéraux des 5 diocèses de la province.

Du 30 septembre au 4 octobre, le Diocèse de Poitiers a accueilli les conseils presbytéraux et les évêques de la province de Poitiers pour une session de travail et de rencontre fraternelle.


Pendant 4 jours, le Diocèse de Poitiers a accueilli les conseils presbytéraux et les évêques de la province de Poitiers pour une session de travail et de rencontre fraternelle. La province ecclésiale de Poitiers est constituée des diocèses d’Angoulême, Limoges, Poitiers, La Rochelle-Saintes et Tulle.

Saint-Loup sur Thouet : découverte d’une figure du diocèse
70 prêtres et 5 évêques à Saint-Loup sur Thouet : voilà qui ne passe pas inaperçu ! Les 5 Conseils presbytéraux se sont rendus sur ce lieu en pèlerinage, à la découverte du saint local, Théophane Vénard. 1er octobre oblige, en cette fête de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, la mise en rapport de ces deux figures spirituelle a été largement soulignée. Après avoir lu les écrits du Saint martyr, la Sainte de Lisieux s’exclame : « Mon âme ressemble à la sienne. »
Pour les prêtres de la province, cette journée de pèlerinage, fut une occasion unique de réfléchir à l’enjeu missionnaire, à la suite de ces deux figures de sainteté. Certes, aucun prêtre n’est invité à témoigner du Christ à la manière de Théophane Vénard ou Thérèse de Lisieux, mais tous cherchent à vivre du même zèle apostolique, c’est-à-dire dans le même dévouement.

Témoigner avec joie de sa foi
Le groupe a en divers lieux et moments échangé sur la façon de témoigner avec joie de sa foi. D’abord par des temps de discussions, quelques rencontres, mais également par des visites de lieux sources à Poitiers, comme le baptistère Saint Jean ou la cathédrale. Les fidèles ont pu se joindre à ce groupe lors de L’eucharistie, célébrée en l’église Sainte Radegonde de Poitiers. Cette joie pouvait se lire sur le visage de beaucoup, tout au long de cette session : joie des retrouvailles, joie de se ressourcer, joie de partager à plusieurs. Le dernier jour, lors de la visite du Futuroscope, cette joie pouvait aussi se sentir. Comme l’affirme le psalmiste : « qu’il est il est bon, qu’il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis ! » (Ps 132).

Un temps de travail pour engager l’avenir
Ces 4 jours avaient aussi pour objectif de construire des projets en commun, dans un cadre très studieux. Deux appels des évêques ont été particulièrement entendus : l’enjeu d’une formation permanente, et celui d’un élan missionnaire (cf. encadré). Pourquoi ne pas relier ces deux exigences dans un même projet ? La question demeure et les conseils presbytéraux de chaque diocèse vont continuer leurs réflexions pour faire quelques propositions concrètes aux 5 évêques. Déjà, le projet d’une retraite spirituelle pour tous les prêtres de notre province ecclésiastique est retenu pour octobre 2019. Voilà une manière de prolonger ce temps vécu à quelques-uns.

Rencontre avec trois prêtres : Le Père Laurent Maurin, d’Angoulême, le Père Pierre Morin Vicaire Général de Limoges, le Père Paul Hérault de Niort.

L.M  : Il y a une douzaine d’années que cela existe. Il s’agit, pour les prêtres de la province, de se retrouver pour apprendre à se connaître, avoir des temps de formation, d’entendre les mêmes paroles et de prolonger la réflexion, individuellement mais aussi pour son diocèse. On se retrouve toujours avec joies. Les visages ont pu changer, on n’est pas là pour chaque session, mais il est bon de se retrouver et d’apprendre à se connaître.
P.H : Pour l’instant, le travail en province est plutôt limité mais il existe quelques expériences ici ou là. Cela m’a aidé à m’ouvrir et à dépasser certaines frontières. Cela reste pourtant une nouveauté. Là où certains parles de doyennés, nous parlons nous de paroisses… ce sont des questions de vocabulaire mais qui disent des réalités qu’il nous faut appréhender. Pour moi, l’Eglise est universelle, elle n’est pas cantonnée à une ville ou un diocèse.
P.M : C’est un travail de longue haleine… cette cession est là pour développer des actions concrètes. Nous partageons et choisissons des projets concrets. Cela demande de la patience et de la volonté. Ici ou là, des prêtres sont prêts à se mettre à dispositions. C’est l’occasion pour certains de révéler des talents à l’extérieur de son diocèse

Un souhait à l’issue de ces quelques jours en province ?
L.M : Apprendre d’avantage à connaître nos diversités et s’enrichir de nos différentes façons de penser, prier, parler… Il faut continuer à avoir cette parole libre entre nous.
P.M. : Accentuer la formation et la mission. Resserrer une fraternité, faire corps. J’attends beaucoup de créativité, d’inventivité
P. A  : Ne pas décrocher de ce monde et prendre en considération les véritables attentes de nos contemporains. Cela est important et ce qui ressort de nos échanges, même si nous sommes tous très différents, c’est qu’il faut être vraiment capable de rendre compte de l’espérance de l’Evangile.

Extraits du Message des évêques de la Province de Poitiers aux prêtres de nos diocèses, publié le 10 avril 2017
Nous, évêques de la Province de Poitiers, voulons développer un accompagnement plus personnel de chacun de vous. Sa finalité est de permettre des ministères plus diversifiés, en intégrant des temps de formation, longue, sous le mode d’une année complète, mais aussi sous des formes plus brèves, sous la forme de sessions se déroulant sur une ou plusieurs années. Bien entendu, ces choix conduiront à ne plus pouvoir répondre à toutes les demandes de présence sur l’ensemble des espaces d’un diocèse, mais le pouvons-nous déjà ? La richesse du monde, les compétences acquises désormais par une grande partie de la population, les grandes questions que soulèvent les évolutions technologiques appellent les catholiques, dont les prêtres, à se donner les moyens de comprendre les chemins sur lesquels le monde est engagé et de prendre la parole de manière réfléchie et compétente. 
(…)
Les évêques de la Province de Poitiers veulent proposer à des prêtres une expérience provinciale de fraternité missionnaire dans un ou plusieurs de nos diocèses. Ce sera un signe donné d’une autre manière d’exercer le ministère. Pendant six années, une équipe composée de prêtres de chacun ou de quelques-uns de nos diocèses acceptent de porter conjointement une même mission. L’engagement apostolique en sera le cœur, c’est-à-dire le soutien aux communautés locales existant sur ces espaces et la fondation d’autres champs missionnaires auprès de la population. 

Julien Girardin, chargé de communication du diocèse de Poitiers.





Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les doyennés et paroisses



Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


-