Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Rentree-en-doyenne

Rentrée en doyenné

Dimanche 8 octobre 2017
Messe de rentrée du doyenné à Chateauneuf


Homélie à partir du texte de Saint Paul aux Philippiens, 4,6-9

Frères et sœurs,

La première lecture nous montre l’apôtre Paul s’adressant à ses frères chrétiens de l’Église de Philippe, avec laquelle il entretient des rapports fraternels privilégiés. En effet à ce moment, Paul est en prison. Cette communauté lui apporte soutien et réconfort, alors qu’elle est dans l’inquiétude au sujet de Paul qui l’a évangélisée.
Alors,

dans cette lettre Paul multiplie encouragements et recommandations pour la bonne marche de la communauté.

Frères et sœurs, nous recevons cette lettre à un moment de notre vie de doyenné, en mutation, en questionnement aussi et peut-être avec des questions et des peurs.
Pour nous, aujourd’hui, l’apôtre écrit « frères ne soyez inquiets de rien. » Je m’approprie cette parole de l’apôtre des nations et je la redis en m’adressant à vous ce matin : « frères ne soyez inquiets de rien. » Par expérience personnelle, je sais le prix des changements.

Comme le disait notre évêque sur RCF le 23 septembre dernier – et je le cite- :

« Évidemment, je crois qu’il y a un deuil à faire pour les communautés qui voient partir un prêtre qu’elles aimaient bien. Pour le prêtre, c’est d’ailleurs aussi un deuil de devoir s’arracher au rocher qui pouvait être confortable et dans lequel il y avait tout un réseau qui fonctionnait bien. Cela nécessite aussi une conversion parce que je crois que, à l’arrivée, il faut que la greffe prenne. IL faut suffisamment de souplesse. Un nouveau curé signifie , en effet, qu’il va y avoir peut-être une autre manière de fonctionner, que le prêtre doit s’ajuster à la communauté et inversement. »

Telle est notre situation de doyenné.
Alors se pose la question de savoir « comment allons-nous vivre dans l’année pastorale qui s’ouvre aujourd’hui ? » Sur quelles pierres de fondation allons-nous construire notre communauté afin de « trouver une nouvelle manière de servir la Parole de Dieu et l’évangélisation . » Voici plusieurs chemins complémentaires :
Donner à l’Esprit Saint tout sa place, car Il vient toujours au secours de notre faiblesse, si nous l’appelons.
Nous enraciner dans la prière personnelle quotidienne et la prière communautaire avec les différents groupes ( équipes du rosaire- renouveau charismatique, adoration etc...)
Nous centrer sur l’Essentiel qu’est la Parole de Dieu, personnellement ou avec d’autres ( groupe de Bible...)
Mutualiser nos expériences, nos initiatives, nos efforts, nos questions au niveau matériel ( groupement d’achat, mutualisation de la gestion financière etc...) et au niveau pastoral ( Catéchèse et aumônerie des jeunes, accompagnement aux sacrements (baptême-eucharistie- confirmation- réconciliation et deuil) ainsi que la visite aux malades, les maisons de retraite... la solidarité, le lien avec le Burkina Fasso,le journal Ensemble...

- Mais, déjà rendre grâce à Dieu pour tout ce qui est vécu en doyenné.
- Puis prendre des moyens concrets à portée de nos possibilités. Il y a une invitation à une forme de courage pour faire naître et vivre une EAP, mais aussi pour se dire « qu’on ne peut pas tout faire de la même manière. » « Il y a aussi une invitation à la conversion personnelle et communautaire afin de faire taire les lamentations, les comparaisons, les critiques, les « ce n’est plus comme autrefois ou comme avant ! »

Nous aurons à nous questionner comment nous allons vivre en disciples-missionnaires cette année.

Dès aujourd’hui, enracinons ces appels dans la prière. Comme le dit saint Paul :
« en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes...et le Dieu de la paix sera avec vous. »

La tâche est immense. Elle requiert une réponse positive et engagée de chacun, selon l’âge, les talents , la disponibilité, la foi en l’Église, la charité fraternelle, l’espérance et la confiance mutuelle.

Et maintenant, unissons-nous à la prière du Pape François  :

« Dieu tout puissant, Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe...répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté. Inonde-nous de paix, pour que nous vivions en frères. Dieu d’amour, montre-nous notre place dans ce monde, comme instruments de ton affection pour tous les êtres de cette terre. »

Toi, Seigneur, tu nous envoies à ta vigne qui est notre humanité
Donne-nous la joie et la force :
• de prendre 5 minutes , par jour, pour Toi, dans la prière.
• D’être attentifs à chaque personne rencontrée.
• De nous engager au service des autres.
Car par notre baptême nous sommes appelés à prier, à dire Ta Parole et à en vivre, à servir les autres : prêtres, prophètes et rois.

Ainsi,

« ce que nous avons reçu, vu et entendu, nous le mettrons en pratique et la Paix de Dieu sera avec nous. » Amen !

Frère Henri Revéreau,
missionnaire de Sainte Thérèse
Curé-doyen de Chateauneuf-Segonzac
Le dimanche 8 octobre 2017

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP