Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Reunion-des-23-novembre-et-2-decembre

Réunions des 23 novembre et 2 décembre.

Compte-rendu des réunions.


Fraternité Doyenné de Barbezieux/ Kokologho

Un compte-rendu pour 2 réunions : une fois n’est pas coutume !

Tout d’abord, mercredi 23 novembre 2016 à 17h, au Collège Sainte Marie, une vingtaine de personnes s’est déplacée pour découvrir ces paysages burkinabè, ces personnes, ces modes de vie ….. que Claire Martin, Jean-Pierre et Ghislaine Audy avaient rapportés dans leurs valises, en octobre dernier. Toujours le même intérêt, celui qui fait chaud au cœur, devant tant de décalages ….
En accord avec Père Michel Granger, deux projections des mêmes photos auront lieu lors de la mi-Carême, jeudi 23 mars 2017, à 16h et à 20h30, dans la grande salle paroissiale, 1 rue Elie Vinet à Barbezieux.

Puis, vendredi 2 décembre 2016 à 17h, à la salle Soeur Emmanuelle, c’est à peu près le même groupe qui s’est retrouvé autour de la table.
Après des mots de bienvenue, d’excuses et de remerciements, nous nous rappelons qu’en ce temps de l’Avent, avec confiance, nos yeux vont s’ouvrir vers la joie de Bethléem. C’est la naissance du Sauveur, notre changement en Lui.
L’ordre du jour est abordé par la situation financière : les quêtes de Brossac et de Baignes ont été versées fin octobre 2016.
Comme d’autres fraternités charentaises, via la trésorière du Doyenné, celle de Barbezieux a envoyé un chèque pour participer à la demande de dons de Mgr Joachim Ouédraogo, de Koudougou, qui, pour son Jubilé sacerdotal, veut réaliser une aumônerie universitaire.
Le solde actuel de notre compte est positif.
Mais c’est le sujet du repas annuel qui nous réunit surtout. Ce repas permet, tous les ans, de fournir les ressources nécessaires au financement des projets envers nos amis burkinabè.
Quatre situations sont proposées. Après un temps de réflexion, un débat s’engage et, finalement, le groupe estime que la confection « maison » du menu choisi, est la plus économique. Ainsi, afin de soulager l’équipe habituelle de cuisinières, trois personnes décident de s’impliquer pour cuisiner simplement. L’obtention d’une étoile gastronomique n’est pas prévue !! D’autant plus, qu’elles pourront compter sur quelques jeunes de l’aumônerie qui se proposent pour faire le service.
Une fois la répartition des tâches établie, les participants se séparent et se donnent rendez-vous :
dimanche 15 janvier 2016, à 12h30 à la salle des fêtes de Lagarde sur le Né.

Ghislaine AUDY

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda