Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Samedi-10-juin-2017-solennite-de-la-Sainte-Trinite
          Samedi 10 juin 2017 : solennité de la Sainte Trinité

Samedi 10 juin 2017 : solennité de la Sainte Trinité

Notre foi en Dieu Trinité est une invitation à vivre de façon très concrète et réelle cette vie dans l’Esprit, cette fraternité universelle, et de cet Amour divin entre nous.

Faisons notre cette invitation de Dieu à être sa signature et sa présence, sa manifestation et son épiphanie au cœur du monde.


Je ne voudrais pas faire une homélie sur la Trinité. Un concept qui paraît toujours compliqué, et dont on peut parler des heures sans pour autant avoir avancé d’un pouce dans sa foi. Il ne s’agit donc pas de parler de Trinité comme d’un concept, mais de découvrir qui est Dieu, ce qu’il veut, et qui nous sommes.
Il est Père, Fils et Esprit. Nous l’avons marqué sur tout notre corps au début de cette messe. Il est en lui-même communion des Trois Personnes. Parfaite communion, amour parfait des Trois. Et c’est cela qui me paraît le plus beau dans la découverte incessante de qui est Dieu : il est Amour. Mais il n’est pas Amour conceptuel ou philosophique, il est Amour vécu, réalité de l’Amour, Amour en acte, relations d’Amour. Ce serait déjà beau qu’il soit Amour, mais il est davantage : il est donation amoureuse. Il n’est pas une boule d’amour ou une idée de l’amour, il est l’Amour qui se vit, c’est-à-dire qui ne se garde pas pour soi-même.
Il nous faut sans cesse revenir à cette découverte. Nous risquons toujours de faire de Dieu un concept, une idée, un « truc » un peu lointain et gazeux, un grand magicien, un sorcier céleste… Non, Dieu est l’Amour en acte. Et comme l’Amour ne se garde pas, il se donne… et il se donne à nous. « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque obtienne la vie éternelle. » Autrement dit, afin que quiconque aime ! Le but de Dieu, le but de l’Amour en acte, n’est que d’aimer, et de nous aimer ! Ne cherche pas Dieu ailleurs que dans l’Amour qu’il t’offre à chaque instant, dans l’Amour qu’il te donne en se donnant Lui-même infiniment à toi. Rien n’est plus important pour Dieu, parce que Dieu n’est rien d’autre que cela. Et le vocabulaire de la « Trinité » ne veut rien dire d’autre, à mon sens, que cela : Dieu est amour en mouvement et en acte, et il ne veut que t’aimer, et t’aimer, et t’aimer encore pour que tu vives, car l’amour est la réalité la plus importante et la plus essentielle à nos vies.
Et nous voilà donc rendus à ce que nous sommes : des êtres d’amour, des êtres faits pour aimer, des êtres de relations invités et appelés à vivre la communion entre nous. A l’échelle de toute l’humanité, dans l’immense cortège planétaire de tous les hommes de l’Histoire du monde. Chose inimaginable pour nos esprits trop étroits. Mais peut-être pas pour nos communautés chrétiennes. Fêter la Trinité de Dieu, ce n’est pas uniquement regarder Dieu de haut, ou d’en-bas, c’est comprendre qui nous sommes. Nous sommes des signes de ce Dieu Trinitaire, des signes vivants de ce Dieu d’amour et de vie infinie. Nous, communauté d’hommes et de femmes nous réclamants du Dieu de Jésus, de ce Dieu de communion. Il nous faut alors entendre ce que Paul écrivait aux chrétiens de Corinthe : « Frères, soyez dans la joie, cherchez la perfection (de l’Amour, du pardon et de la communion !), encouragez-vous, soyez d’accord entre vous, vivez en paix, saluez-vous les uns les autres par un baiser de paix. » Nous avons été créés à l’image de ce Dieu de relations amoureuses, et nous avons répondu « oui » à l’invitation de Jésus de devenir ses disciples et ces témoins en notre monde. Cette confiance au Dieu Trinité nous engage alors. Elle nous engage à vivre nous-mêmes, entre nous, de l’Amour qui existe entre le Père, le Fils et l’Esprit. Elle nous engage à vivre entre nous de l’Amour divin qui respecte toutes les différences et s’en enrichit pour nourrir la communion. Elle nous engage à vivre de telle façon que « tous soient un », Un dans le Christ, Un en Dieu, Un dans l’Amour qui nous dépasse, nous porte, nous relève et nous sauve.
Notre foi en Dieu Trinité ne s’inscrit nullement dans une logique intellectuelle, philosophique ou conceptuelle. C’est au contraire une invitation à vivre de façon très concrète et réelle cette vie dans l’Esprit, cette fraternité universelle, et de cet Amour divin entre nous.
A l’heure où l’on cherche de grands témoins, de grandes figures, des prophètes aux paroles fortes pour notre monde, entendons, faisons notre cette invitation de Dieu à être sa signature et sa présence, sa manifestation et son épiphanie au cœur du monde.
Et « que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu notre Père et la communion du Saint-Esprit » soient toujours avec nous.
Amen.

P. Benoît Lecomte

Livre de l’Exode 34,4b-6.8-9.

En ces jours-là, Moïse se leva de bon matin, et il gravit la montagne du Sinaï comme le Seigneur le lui avait ordonné. Il emportait les deux tables de pierre. Le Seigneur descendit dans la nuée et vint se placer là, auprès de Moïse. Il proclama son nom qui est : Le Seigneur. Il passa devant Moïse et proclama : « LE SEIGNEUR, LE SEIGNEUR, Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité, Aussitôt Moïse s’inclina jusqu’à terre et se prosterna. Il dit : « S’il est vrai, mon Seigneur, que j’ai trouvé grâce à tes yeux, daigne marcher au milieu de nous. Oui, c’est un peuple à la nuque raide ; mais tu pardonneras nos fautes et nos péchés, et tu feras de nous ton héritage. »

Livre de Daniel 3,52.53.54.55.56.

Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères :
À toi, louange et gloire éternellement !

Béni soit le nom très saint de ta gloire :
À toi, louange et gloire éternellement !

Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire :
À toi, louange et gloire éternellement !

Béni sois-tu sur le trône de ton règne :
À toi, louange et gloire éternellement !

Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes :
À toi, louange et gloire éternellement !

Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim :
À toi, louange et gloire éternellement !

Béni sois-tu au firmament, dans le ciel,
À toi, louange et gloire éternellement !

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 13,11-13.

Frères, soyez dans la joie, cherchez la perfection, encouragez-vous, soyez d’accord entre vous, vivez en paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous. Saluez-vous les uns les autres par un baiser de paix. Tous les fidèles vous saluent. Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,16-18.

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. » Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Contact

adresse Paroisse Saint Jean-Baptiste
31 rue Pierre Aumaître
16000 Angoulême
+335 45 91 29 33
Paroisse Saint Jean-Baptiste
Accueil à la paroisse les mardis de 10h à 12h




Toutes les rencontres à venir