Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Samedi-28-Fevrier-2016

Samedi 28 Février 2016

« CHANGER DE REGARD. »
3ème dimanche de Carême année C
St. Luc 13,1-9
Homélie de Fr.Henri Revéreau
Missionnaire de Ste-Thérèse


Face aux récents événements de Taïwan, au flux incessant des migrants, des déplacés, aux trop nombreux morts, victimes des guerres, de la faim, des épidémies... je suis tenté d’interroger Dieu : « Que fait-il dans son ciel ? » ou encore, de mettre en cause son existence : « S’il y avait un bon Dieu ! » En présence de cette tentation qui peut être aussi celle de chacun ...je me plonge dans la prière :
« Seigneur, éloigne de moi cette tentation de t’accuser ou de nier ton existence ! »
En effet :

  • Est-ce la faute de Dieu, si une partie de l’humanité se gloutonne de superflus, tandis qu’une autre se meurt de l’essentiel : du pain, de la nourriture ?
  • Est-ce la faute de Dieu, si les immeubles de Taïwan n’ont pas résisté au séisme récent, alors que l’on découvre des vices de forme dans leur construction ?...
  • Est-ce la faute de Dieu, si des espaces autrefois boisés deviennent des déserts à cause de la déforestation qui rapporte tant aux grandes entreprises des pays capitalistes ?
  • Est-ce la faute de Dieu, si tout à côté de nous, des personnes seules se meurent d’ennui ?
  • Est-ce la faute de Dieu, si trop de jeunes tombent sous l’effet de la drogue ?
Disons « STOP ! »

Cessons de mettre Dieu en accusation. Il n’est pas responsable de nos égoïsmes, de nos compromissions, de nos exploitations des autres, de nos gaspillages.
Quelle mauvaise habitude nous avons, d’accuser souvent les autres et Dieu, lorsque les choses tournent mal ! Certes, la recherche de responsables nous donne bonne conscience, et, ce faisant, nous nous plaçons du côté des bons...

L’Évangile de ce dimanche nous met en présence de trois situations différentes :
• les Galiléens sont morts à cause de la cruauté de Pilate.
• 18 personnes sont ensevelies dans les décombres de la tour de Siloé, à Jérusalem.
• Le figuier, lui, va mourir, être coupé, mais le propriétaire va lui laisser sa chance.

QUEL MESSAGE POUR NOUS AUJOURD’HUI ?

  • Par rapport aux Galiléens, morts à cause de la cruauté de Pilate, le message est un appel au discernement …D’où viennent les guerres ? La famine ? Les souffrances liées à la solitude, à l’exclusion, aux migrations ?
  • Dieu nous laisse la liberté de travailler davantage aux œuvres de vie qu’aux œuvres de mort : qu’en faisons-nous ? « Si tu détruis le mal qui vient de l’homme, si tu libères ton frère enchaîné, la nuit de ton chemin sera lumière de midi. »
  • Et si nous faisions de ce temps de CAREME un chemin de LUMIERE !
  • La mort violente et brutale de 18 personnes, sous l’effondrement de la Tour de Siloé, pose d’abord la question de la solidité de cette tour, de sa construction, selon les normes ou non.

Face à ce drame, Jésus invite à la conversion, c’est à dire à un regard nouveau sur les événements et sur les personnes, un regard nourri de la recherche de ce que Dieu veut nous faire comprendre aujourd’hui.

  • Quel regard, Dieu nous invite-t-il à convertir durant ce Carême ? Fais-nous comprendre, Seigneur, que Tu nous confies le monde. Tu nous demandes de le gérer, de maîtriser la nature, d’instaurer des rapports de fraternité, là où nous vivons et à travers nos divers engagements. Ne permets pas que nous nous enfermions dans notre unique bien-être égoïste. Fais de nous des bâtisseurs d’amour !
  • Avec la parabole du figuier, l’avenir est ouvert. La patience de Dieu s’exprime dans l’attitude du vigneron ; il veut laisser sa chance à ce figuier qui ne porte pas de fruits en cette année, mais qui en portera, peut-être, demain !!!! Cette parabole décrit nos lenteurs, la stérilité de l’Évangile dans nos vies, à certains moments de notre existence.
    -  Certes, nous occupons le sol, nous épuisons la terre, mais pour quelle fécondité ?
    -  Nous allons à la messe, nous écoutons la Parole, nous partageons le Pain de Dieu, mais pour quelle fécondité ?
    -  Lorsque le Maître et Seigneur vient chercher les fruits de notre charité active ou de notre silence, qu’avons-nous à Lui donner ?
    -  Oui, « nous profitons du terreau de l’Église, des sacrements de la foi, des richesses de la vie fraternelle et du dévouement des frères et des sœurs ; pour quelles fleurs de paix, pour quels fruits de joie ? »

« Fais-nous semer ton Évangile, Fais de nous des artisans d’unité Fais de nous des témoins de ton pardon, à l’image de ton amour.

Seigneur Jésus Tu nous as dit :
Je vous laisse un commandement nouveau,
Mes amis, aimez-vous les uns les autres,
Écoutez mes paroles et vous vivrez.

Devant la haine, le mépris, la guerre,
devant les injustices, les détresses,
au milieu de notre indifférence,
Ô Jésus, rappelle-nous Ta Parole !

Tu as versé ton sang sur une croix,
pour tous les hommes de toutes les races,
Apprends-nous à nous réconcilier,
car nous sommes tous enfants d’un même Père. »

Frère Henri Revéreau missionnaire de Sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil