Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Shalom-je-vous-envoie-Recevez-l-Esprit-Saint-La-beatitude-de-la-Foi
          Shalom...je vous envoie...Recevez l’Esprit Saint...La béatitude de la (...)

Shalom...je vous envoie...Recevez l’Esprit Saint...La béatitude de la Foi.

Dimanche 3 Avril 2016
2° dimanche de Pâques
St.Jean 20,19-31
Dimanche de la Divine Miséricorde
Homélie de Fr.Henri Revéreau
Missionnaire de Ste Thérèse


A lui seul, ce titre résume la médiation que je veux humblement vous partager en ce 2° dimanche de Pâques, Dimanche de la Miséricorde Divine instituée par Jean-Paul II en l’an 2000.

C’est à Sœur Faustine, une religieuse polonaise de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde que le Seigneur Jésus confia une grande mission : transmettre au monde le message de la Miséricorde Divine , en ces termes : «  Je désire que le monde entier connaisse ma Miséricorde...Parle au monde entier de ma bonté et ainsi tu consoleras mon cœur ...tu es la secrétaire de ma Miséricorde. Je ne veux pas punir l’humanité endolorie, mais je désire la guérir de l’indifférence et de l’ingratitude des hommes...l’âme qui fait confiance à ma Miséricorde est la plus heureuse, car je prends Moi-même soin d’elle...Qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de Moi, même si ses péchés sont comme écarlate... »

Ce message est fort et très actuel. Il développe pour aujourd’hui le salut, le bonjour que les Hébreux s’adressaient lorsqu’ils se rencontraient :

« SHALOM, la PAIX soit avec toi !... SHALOM ,la paix soit avec vous ! »

c’est le bonjour de Jésus aux disciples qui se trouvent dans un lieu dont les portes sont verrouillées par peur des Juifs. Habitués à cette salutation, les disciples quittent leur peur, et, sans doute n’en croient pas leurs yeux en voyant Jésus au milieu d’eux ! Leur silence est comme une parole qui se fait accueil à cette nouvelle présence ! Leur silence n’est-il pas, déjà, communion au Christ ressuscité ? Jésus ne leur laisse pas le temps de réagir. D’emblée Il les envoie en mission...

« JE VOUS ENVOIE EN MISSION... »

Cet envoi ne vient pas d’eux. Ils le reçoivent de Celui qui reconnaît que Lui-même a été envoyé par le Père : « de même que le Père m’a envoyé, moi, aussi, je vous envoie. » En réalité, tout vient du Père, comme l’exprime Jésus lorsqu’ Il dit « je ne fais rien de moi-même... j’accomplis les œuvres du Père. » Un tel dépouillement n’est-il pas une forte invitation à ne pas nous attribuer la mission dans nos divers engagements. En fait, nous sommes appelés, et nous sommes envoyés, hier comme aujourd’hui. Cela pourrait nous faire peur. Et j’entends encore les uns ou les autres répondre à un appel à s’engager pour le catéchisme, l’accompagnement au deuil, la visite des malades, l’animation liturgique … répondre « mais je n’en suis pas capable !... » Ce sentiment a dû occuper l’esprit des disciples, si bien que Jésus le pressent et les rassure : « Recevez l’Esprit Saint »...

« RECEVEZ L’ESPRIT SAINT... »

C’est le jour de leur confirmation . Ils sont confirmés dans la mission confiée par Jésus . Désormais l’Esprit Saint leur donne force et courage au-delà de leur timidité, au-delà de leur peur, afin de porter au monde la lumière du Christ ressuscité, tant par leurs paroles que par le témoignage de leur vie qui les conduira jusqu’au martyr !...L’Esprit Saint leur donne la force d’être fidèles à la foi qu’ils ont reçue. Le don de l’Esprit est aussi accompagné du ministère de la réconciliation. Désormais, leur dit Jésus, « à qui vous remettrez les péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. » Merveilleuse confiance de Jésus faite à ces hommes pécheurs et qui reçoivent la mission de pardonner les péchés, au nom du Seigneur. Ce don que leur fait Jésus invite les prêtres d’aujourd’hui, moi-même, à être disponibles pour aider les frères et sœurs chrétiens à vivre le sacrement de réconciliation, expression de notre foi en Jésus qui est source du pardon, et appel à un acte de foi en sa présence au milieu de nous.

LA BEATITUDE DE LA FOI...

Cette première partie de l’évangile nous conduit à la rencontre de l’un des douze, Thomas, qui n’était pas là, lorsque Jésus leur apparaît. Où était-il, nul ne le sait !
Mais lorsqu’il revient les autres disciples lui disent : « nous avons vu le Seigneur ». Lui est comme nous et nous sommes comme lui, il croit, nous croyons ce que nous voyons : « si je ne vois pas la marque des clous dans ses mains...non je ne croirai pas. » On veut toujours des preuves visibles, sensibles...Personne ne réagit à cette déclaration de bon sens « non je ne croirai pas si je ne vois pas... »C’est le silence. Il faut attendre... attendre huit jours ... jusqu’au moment où Jésus vient au milieu des disciples, en présence de Thomas. Jésus qui sait tout, Lui qui connaît nos pensées et voit dans nos cœurs montre ses mains et son côté : « Thomas, cesse d’être incrédule, sois croyant. ! »
Croire sans voir, que c’est difficile ! « heureux ceux qui croient sans avoir vu ! » Cette béatitude de la foi est une grâce à demander chaque jour. J’ai souvenir d’un beau frère qui me disait souvent : « quelle chance tu as de croire ! Moi je n’y arrive pas ! « C’était à la fois l’expression d’un appel et d’une souffrance ». Sa réaction est une invitation faite à chacun de nous, d’entendre, d’écouter les questions de bien des personnes qui cherchent des explications au mystère de la résurrection..
Aidons-nous les uns les autres à vivre dans la foi au Christ ressuscité .
En ce dimanche de la Divine Miséricorde, prenons le chemin de la joie de croire au Christ ressuscité.

« la joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus ...Avec Jésus Christ, la joie naît et renaît toujours. » (pape François le 24 novembre 2013 dans son Exhortation apostolique « La joie de l’Évangile .

Heureux ceux qui ont vu le Ressuscité
et reconnu à ses plaies la victoire
de la vie sur la mort !
Heureux sommes-nous
de croire sans avoir vu
et, sans le voir encore
d’aimer Jésus,
et de le faire aimer !
Heureux sommes-nous
d’être envoyés
pour vivre en témoins
du Ressuscité,
par nos gestes,
dans la vie quotidienne
et au sein de communautés
appelées à l’écoute, au soutien,
au dialogue,
à la charité fraternelle généreuse,
à la prière personnelle et communautaire !
Alléluia ! Amen !

Frère Henri Revéreau
missionnaire de Ste Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil